Herve Mestron

Herve Mestron
Diplômé du Conservatoire National Supérieur de Musique de Lyon et de la School of Fine Art de Banff au Canada, il joue comme altiste de l'Opéra royal de Wallonie à Liège, puis devient membre de l'Orchestre baroque de Limoges et de la Grande Ecurie et la Chambre du Roy. Depuis son premier roman en... Voir plus
Diplômé du Conservatoire National Supérieur de Musique de Lyon et de la School of Fine Art de Banff au Canada, il joue comme altiste de l'Opéra royal de Wallonie à Liège, puis devient membre de l'Orchestre baroque de Limoges et de la Grande Ecurie et la Chambre du Roy. Depuis son premier roman en 1996, il a publié une quarantaine de livres pour les adultes et la jeunesse traduits en plusieurs langues. Il signe ici son premier ouvrage dans cette collection.

Avis (5)

  • add_box
    Couverture du livre « Le temps des râteaux » de Herve Mestron aux éditions Zinedi

    Manika sur Le temps des râteaux de Herve Mestron

    A partir d'un thème un peu loufoque nous entrons dans la vie bien réelle d'un ado, un peu mal dans sa peau, accro à internet, pas très bon élève et amoureux en secret.

    Il se voit prescrire de la marche par son médecin et son nouveau job de promeneur de chien va changer sa vie, ou tout au...
    Voir plus

    A partir d'un thème un peu loufoque nous entrons dans la vie bien réelle d'un ado, un peu mal dans sa peau, accro à internet, pas très bon élève et amoureux en secret.

    Il se voit prescrire de la marche par son médecin et son nouveau job de promeneur de chien va changer sa vie, ou tout au moins lui permettre d'y voir plus clair, de s'ouvrir aux autres, de mieux comprendre sa mère.

    C'est vraiment bien fait agréable à lire, très actuel, vivant et drôle. Edouard est attachant assez conscient de ce qu'il est. Un agréable moment de lecture.

  • add_box
    Couverture du livre « L'aigle noir » de Herve Mestron aux éditions Le Muscadier

    Haros sur L'aigle noir de Herve Mestron

    J'ai choisi ce livre car il parlait de musique. Etant moi-même chanteuse et mon conjoint musicien, j'étais très curieuse de lire ce roman. Ce roman jeunesse, jeune adulte m'a de suite attiré par son résumé, son titre "L'aigle noir" célèbre chanson lourde de sens de Barbara.
    Billie est une ado...
    Voir plus

    J'ai choisi ce livre car il parlait de musique. Etant moi-même chanteuse et mon conjoint musicien, j'étais très curieuse de lire ce roman. Ce roman jeunesse, jeune adulte m'a de suite attiré par son résumé, son titre "L'aigle noir" célèbre chanson lourde de sens de Barbara.
    Billie est une ado timide à la voix sublime. Nicolas Hartmann est professeur de musique nouveau venu dans la ville.
    Billie plutôt mutique et introvertie à la voix sublime attire le professeur qui voit en elle un diamant brut qui s'ignore. Toutefois, son intérêt pour Billie va très vite provoquer un raz de marée dans le collège, et Billie, tétanisée ne pourra pas lever le voile de la vérité.
    Ce livre se lit facilement et le suspense y est grand, conservé jusqu'à la fin et même au-delà...En effet, les informations sur les personnages sont délivrées au compte-gouttes et le mystère reste presque entier. On ne fait connaissance avec le professeur que par quelques bribes distillées ça et là et nous ne savons rien de son passé. ce qui est plutôt dommage car il y avait sans doute beaucoup à apprendre sans doute cependant cela laisse le champ libre à l'imagination et aux fantasmes du lecteur.
    Quand à Billie, c'est une ado presque comme une autre, qui chante bien, avec ses problèmes d'ado.
    Finalement, la musique ne sert que de cadre à cette histoire dont les véritables thèmes sont l'adolescence et ses complexités, les premiers amours, l'amitié, la vie au collège, le harcèlement...Ce dernier thème est très fort : les commérages, les "on-dit", le bouche à oreille entraîne un déchaînement de violence.Je ne peux en dire plus sans spoiler.
    Ce livre m'a fait pensé à la lecture d'un journal intime.Ce que je peux dire c'est que j'ai apprécié cette histoire qui m'a dérouté plus d'une fois et que j'ai trouvé quand même violente dans les faits et dont le suspense est maintenu constamment.

  • add_box
    Couverture du livre « Le clebs » de Herve Mestron aux éditions Lokomodo

    Elizabeth Neef-Pianon sur Le clebs de Herve Mestron

    Pete tue accidentellement le chien bien-aimé de sa femme. Paniqué, il l’enterre et ment à sa femme.
    De ce mensonge vont découler toute une série de faits plus irrationnels les uns que les autres. Et de l’irrationnel, on va passer carrément au démentiel.
    Voilà un court livre sans prétention que...
    Voir plus

    Pete tue accidentellement le chien bien-aimé de sa femme. Paniqué, il l’enterre et ment à sa femme.
    De ce mensonge vont découler toute une série de faits plus irrationnels les uns que les autres. Et de l’irrationnel, on va passer carrément au démentiel.
    Voilà un court livre sans prétention que j’ai pris grand plaisir à lire.
    L’écriture coule toute seule et l’enchaînement des évènements tient en haleine du début à la fin.
    Un auteur que je ne connaissais pas, très imaginatif, qui maîtrise bien sa plume et son intrigue.

  • add_box
    Couverture du livre « Le choix de moi » de Herve Mestron aux éditions Oskar

    anita bomba sur Le choix de moi de Herve Mestron

    (dès 10 ans pour les bons lecteurs)
    Quête d'identité (de genre)
    Dominique se sent mal, à tel point qu'il ne peut plus jouer d'alto, lui qui est musicien depuis son plus jeune âge. Lorsque, s'en rendant compte, sa mère fait une chute qui la plonge dans le coma, il va se plonger dans ses...
    Voir plus

    (dès 10 ans pour les bons lecteurs)
    Quête d'identité (de genre)
    Dominique se sent mal, à tel point qu'il ne peut plus jouer d'alto, lui qui est musicien depuis son plus jeune âge. Lorsque, s'en rendant compte, sa mère fait une chute qui la plonge dans le coma, il va se plonger dans ses souvenirs, et son dossier médical, pour découvrir ce qu'on lui cache depuis sa naissance. Né-e intersexe il-elle a subi nombre d'opérations très jeune pour le « ranger » d'un côté. Pour expliquer ses hospitalisations, on lui racontait qu'il-elle avait une leucémie...
    Un sujet rare voire rarissime est abordé : l'intersexualité. Le trouble de Dominique est bien rendu, le désarroi de sa mère également. La médecine a le mauvais rôle, mais ce n'est que tristement la réalité...
    La brièveté du texte, parfois une peu essentialiste, ne le rend peut-être pas très facile d'accès.

Discussions autour de cet auteur

Il n'y a pas encore de discussion sur cet auteur

Soyez le premier à en lancer une !