Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement ou connectez-vous pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

Herve Le Tellier

Herve Le Tellier

Hervé Le Tellier, membre de l’Oulipo depuis 1992, écrivain et linguiste est l’un des « Papous » de France Culture. Chroniqueur quotidien au Monde.fr, auteur de récits, nouvelles et romans, il a notamment publié Le Voleur de nostalgie ; Joconde sur votre indulgence ; Quelques mousquetaires ; Inuks...

Voir plus

Hervé Le Tellier, membre de l’Oulipo depuis 1992, écrivain et linguiste est l’un des « Papous » de France Culture. Chroniqueur quotidien au Monde.fr, auteur de récits, nouvelles et romans, il a notamment publié Le Voleur de nostalgie ; Joconde sur votre indulgence ; Quelques mousquetaires ; Inukshuk, l’homme debout, Sonates de bar, Esthétique de l’Oulipo et Les Opossums célèbres (Le Castor Astral), ainsi que Guerre et plaies (Eden), Cités de mémoire (Berg International), La Chapelle Sextine (Estuaire) et Je m’attache très facilement (Mille et une nuits).

Son roman"Toutes les familles heureuses" parait chez Lattès en 2017.

Avis sur cet auteur (91)

  • add_box
    Couverture du livre « L'anomalie » de Herve Le Tellier aux éditions Gallimard

    Aurélien sur L'anomalie de Herve Le Tellier

    Difficile de placer ce livre dans une catégorie. Si on prend une cuillère de science-fiction, que l'on saupoudre avec une pincée de thriller et que l'on agrémente d'un peu de politique et puis de quelques autres ingrédients comme les indispensables histoires d'amour, on obtient ce roman très...
    Voir plus

    Difficile de placer ce livre dans une catégorie. Si on prend une cuillère de science-fiction, que l'on saupoudre avec une pincée de thriller et que l'on agrémente d'un peu de politique et puis de quelques autres ingrédients comme les indispensables histoires d'amour, on obtient ce roman très sympa.

    La lecture commence par plusieurs chapitres visant à présenter un certain nombre de personnages. Déjà, le ton est donné, c'est assez foisonnant. Il y a des personnages qui ont l'air de se rapprocher de Monsieur et Madame tout le monde. Ils ont tous leurs problèmes plus ou moins graves, je n'en dirai pas plus ici car la phase de découverte de chacun des personnages et de leurs difficultés est importante dans cette lecture (bon, c'est souvent le cas quand même) et donc je ne voudrai pas gâcher le plaisir et la surprise. Et puis, à côté de ça, on retrouve des personnages un peu plus atypiques comme un tueur à gages par exemple.

    Après cette introduction qui occupe quand même environ un tiers du roman, l'auteur vient ajouter un élément perturbateur, un phénomène très curieux qui donne un petit virage "science-fiction" au récit. Pour autant le récit ne devient pas complètement délirant. Bien que le phénomène soit incroyable et quand même assez irréaliste, la réaction des différents acteurs face à ce phénomène est plutôt assez crédible. Il faut dire que sur ce point, c'est assez brillant. On s'y croirait.

    Et puis, après cette deuxième partie où chacun essaye de comprendre le phénomène, une dernière partie permet de voir le devenir des personnages. Si je devais mettre un bémol, il concernerait cette dernière partie puisque le futur des personnages est abordé parfois bien trop brièvement. De plus, il y a un vrai déséquilibre entre les personnages. Ils sont tous très bien amenés lors de l'introduction mais dans la suite du récit certains sont très peu évoqués, ce qui peut entraîner un léger sentiment de frustration chez le lecteur. Disons que le juste milieu entre le suivi au plus près de chacun des personnages et le suivi un peu plus détaché de la gestion de cet évènement n'est pas simple à trouver.

    Cependant, au-delà de ces petits déséquilibres, ce roman reste un très bon moment de lecture. Il est très prenant et j'ai eu beaucoup de mal à relever la tête une fois le nez dedans. Ce livre est vraiment plein de surprises et il y a des passages extrêmement savoureux comme par exemple la genèse du "protocole 42" où encore certaines scènes avec notre fameux personnage tueur à gages. C'est aussi truffé de références et l'auteur fait parfois preuve d'une ironie bien mordante.

    Au passage, je me suis dit que ce roman ferait un bon film ou bien une bonne série télé. D'ailleurs, il me semble avoir lu que les droits avaient été achetés pour une série et pour la traduction de ce roman dans plusieurs pays.

    Je recommande fortement ce livre singulier aux multiples facettes et qui ne manque pas de rythme. Une lecture divertissante et foisonnante qui s'amuse des genres et où chaque lecteur pourra trouver son compte !

  • add_box
    Couverture du livre « L'anomalie » de Herve Le Tellier aux éditions Gallimard

    Chantal YVENOU sur L'anomalie de Herve Le Tellier

    Tout commence comme dans un film catastrophe américain : présentation des personnages, très différents les uns des autres, avec des détails qui accrochent et initient chez le lecteur la curiosité d’en savoir plus. Alors se pose une première question : quel est le point commun qui les rassemble...
    Voir plus

    Tout commence comme dans un film catastrophe américain : présentation des personnages, très différents les uns des autres, avec des détails qui accrochent et initient chez le lecteur la curiosité d’en savoir plus. Alors se pose une première question : quel est le point commun qui les rassemble au coeur de cette fiction? Un simple orage, fut-il d’une violence inouïe, au cours d’un vol Paris New-York en mars 2021? Et pourquoi se font-ils cueillir les uns après les autres par différentes autorités gouvernementales? Autant de questions dont je ne dévoilerai pas la solution ici!

    Mais sans cela comment parler du fond de ce roman étonnant, à mi chemin entre science et philosophie. Avec des questions fondamentales, des mises en abyme et des impasses logiques qui rendent nos méninges aussi déboussolées que ce boeing malmené? Tant pis, je me tais. Trop en dire serait un véritable divulgachage.

    Par contre je peux sans arrière-pensée et avec bonheur louer la qualité de la narration, la richesse du langage et la maîtrise de différents niveaux de discours, qui fut celle des Papous dans la tête, que je regrette tant.

    J’ai réellement adoré ce récit d’anticipation proche (même le COVID y est abordé - a-t-il fallu des corrections ultimes pour l’inclure ou le roman a t-il été écrit après que l’épidémie nous sidère dans un confinement que rien ne laissait attendre un an plus tôt?). Et j’ai aimé autant pour l’histoire qui suscite des réflexions passionnantes que pour l’écriture que j’admire.

    A recommander sans modération.

    Merci à Babelio et aux éditions Gallimard pour ce partenariat très apprécié.

  • add_box
    Couverture du livre « L'anomalie » de Herve Le Tellier aux éditions Gallimard

    Littéraflure sur L'anomalie de Herve Le Tellier

    L’écrivain… et ses doubles. L’Oulipien (beaucoup d’indices dans son texte) Hervé Le Tellier s’amuse avec une réalité dont il questionne l’absurdité. Du haut de son âge et sans jamais faire le vieux con (quelle culture pop !), il contemple nos vaines existences, en déduit que le bonheur est...
    Voir plus

    L’écrivain… et ses doubles. L’Oulipien (beaucoup d’indices dans son texte) Hervé Le Tellier s’amuse avec une réalité dont il questionne l’absurdité. Du haut de son âge et sans jamais faire le vieux con (quelle culture pop !), il contemple nos vaines existences, en déduit que le bonheur est probablement l’apanage des ignorants.
    Les passagers d’un avion ont un point commun qu’on ne révèlera pas et qui m’a rappelé le vertigineux Pasternak dans le film « Les Nouveaux Sauvages ». Et puis se produit l’improbable, ce que les religions ne tolèrent pas, ce que la science n’explique pas, au point de convoquer tous les grands esprits à la table d’un crétin devenu président (passages jouissifs sur Trump et le cirque médiatique américain).
    On suit une dizaine de passagers dans leur vie, dans leur vol, vers l’inconnu. Le Tellier se glisse dans Leur peau, offrant ainsi son miroir informant. C’est bien lui, l’homme qui s’inquiète de vieillir, peut encore séduire, critique le microcosme littéraire, espère gagner un prix.
    C’est un roman intelligent, à tiroirs, qui mérite plusieurs lectures tellement il renferme de richesses. Oh bien-sûr, il y aura bien un peine-à-jouir pour dire que Bernard Werber s’est invité dans la collection blanche. Qu’il aille au diable ! Car l’écriture de Le Tellier est maîtrisée, son propos passionnant. Tout sauf une anomalie.
    Rien à reprocher donc, sinon l’effet que nous fait une production hollywoodienne (dont il se moque) : virtuose dans l’installation de l’intrigue et un peu moins rythmé dans sa résolution (exemple typique : Men In Black).
    Bilan :

  • add_box
    Couverture du livre « Toutes les familles heureuses » de Herve Le Tellier aux éditions Lattes

    Mathilde81 sur Toutes les familles heureuses de Herve Le Tellier

    Hervé voit le jour après les dix ans de mariage de ses parents au moment où son père veut quitter sa mère pour une maitresse.
    Après une grave dépression, sa mère va enseigner en Angleterre le laissant aux soins de ses grand-parents.
    Elle épouse Guy qui va adopter le petit Hervé lui donner son...
    Voir plus

    Hervé voit le jour après les dix ans de mariage de ses parents au moment où son père veut quitter sa mère pour une maitresse.
    Après une grave dépression, sa mère va enseigner en Angleterre le laissant aux soins de ses grand-parents.
    Elle épouse Guy qui va adopter le petit Hervé lui donner son nom mais pas l'amour dont un gosse a besoin.
    Il n'aspire qu'à une chose, grandir au plus vite et quitter le foyer où il se sent terriblement mal.
    Ce qu'il fera dés sa majorité mais sa mère lui fait des scènes terribles, il est vrai que celle-ci est psychologiquement fragilisée.
    Certaines scènes sont risibles voire mieux rigolotes mais il existe beaucoup d'enfants qui ont vécu ce type d'enfance, d'adolescence.
    Un roman que je n'offrirais pas pour les fêtes de fin d'année.