Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement ou connectez-vous pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

Herve Le Tellier

Herve Le Tellier

Hervé Le Tellier, membre de l’Oulipo depuis 1992, écrivain et linguiste est l’un des « Papous » de France Culture. Chroniqueur quotidien au Monde.fr, auteur de récits, nouvelles et romans, il a notamment publié Le Voleur de nostalgie ; Joconde sur votre indulgence ; Quelques mousquetaires ; Inuks...

Voir plus

Hervé Le Tellier, membre de l’Oulipo depuis 1992, écrivain et linguiste est l’un des « Papous » de France Culture. Chroniqueur quotidien au Monde.fr, auteur de récits, nouvelles et romans, il a notamment publié Le Voleur de nostalgie ; Joconde sur votre indulgence ; Quelques mousquetaires ; Inukshuk, l’homme debout, Sonates de bar, Esthétique de l’Oulipo et Les Opossums célèbres (Le Castor Astral), ainsi que Guerre et plaies (Eden), Cités de mémoire (Berg International), La Chapelle Sextine (Estuaire) et Je m’attache très facilement (Mille et une nuits).

Son roman"Toutes les familles heureuses" parait chez Lattès en 2017.

Avis sur cet auteur (91)

  • add_box
    Couverture du livre « L'anomalie » de Herve Le Tellier aux éditions Gallimard

    Matatoune sur L'anomalie de Herve Le Tellier

    Avec L’anomalie, Hervé Le Tellier explore les genres littéraires tout en proposant un roman addictif, drôle et intelligent à la fois !

    Au début, tous les codes du polar sont réunis. Blake devient tueur à gages comme on répond à une petite annonce. Lorsqu’il rencontre un homme ivre, la...
    Voir plus

    Avec L’anomalie, Hervé Le Tellier explore les genres littéraires tout en proposant un roman addictif, drôle et intelligent à la fois !

    Au début, tous les codes du polar sont réunis. Blake devient tueur à gages comme on répond à une petite annonce. Lorsqu’il rencontre un homme ivre, la possibilité de ce nouveau métier se présente !Mais au delà ce ce roman très addictif, Hervé Le Tellier projette son lecteur dans un monde de réflexions. Que faire dans une telle situation ? Comment vivre avec un double plus âgé, ou plus jeune ? Mais très vite, sa palette de réponses adaptée à la psychologie de ses personnages ramène dans la fiction où l’on passe du risible au tragique en quelques lignes.

    Difficile de faire plus réussi en un peu plus de quatre cents pages surtout que le ton est souvent drôle et décalé! Une expérience de lecture qui m’a ravie. Rien de plus à écrire !
    La suite ici
    https://vagabondageautourdesoi.com/2020/11/17/herve-le-tellier/

  • add_box
    Couverture du livre « L'anomalie » de Herve Le Tellier aux éditions Gallimard

    yves MONTMARTIN sur L'anomalie de Herve Le Tellier

    Je préfère le dire tout de suite, je ne suis pas fan des romans de science-fiction, donc ma chronique ne sera peut-être pas très objective. Ce roman étant dans la dernière liste du Goncourt 2020, je me suis laissé tenter par l’aventure.

    Juin 2021, le vol Air France 006 qui assure le Paris-New...
    Voir plus

    Je préfère le dire tout de suite, je ne suis pas fan des romans de science-fiction, donc ma chronique ne sera peut-être pas très objective. Ce roman étant dans la dernière liste du Goncourt 2020, je me suis laissé tenter par l’aventure.

    Juin 2021, le vol Air France 006 qui assure le Paris-New York, après avoir subi un violent orage de grêle et de fortes turbulences est détourné sur une base militaire américaine.
    Le même avion endommagé, avec le même pilote, le même personnel de bord et les mêmes passagers s’est posé à l’aéroport Kennedy le 10 mars de la même année. Cela a fonctionné comme une photocopie. Deux cent quarante-trois personnes dupliquées. Chaque passager se retrouve avec son double, ils ont les mêmes souvenirs, les mêmes parents, les mêmes amis.

    Je pensais que le fait d’être dans le dernier carré du Goncourt était un gage de qualité, le sujet est original et donne l’occasion d’une galerie de personnages et de leur double, de certaines réflexions d’ordre philosophique ou religieux, l’auteur réussit une habile pirouette à la fin du roman, l’écriture ne m’a pas particulièrement emballée, un bon roman de science-fiction, rien de plus. Mais je vous avais prévenu que ma chronique ne serait pas objective, alors lisez ce curieux roman et faites-vous votre propre opinion.

  • add_box
    Couverture du livre « L'anomalie » de Herve Le Tellier aux éditions Gallimard

    Joëlle Guinard sur L'anomalie de Herve Le Tellier

    COUP DE CŒUR

    https://leslivresdejoelle.blogspot.com/2020/09/lanomalie-dherve-le-tellier.html

    L'histoire se déroule en 2021.
    Après une présentation d'une dizaine de personnages qui, pour la plupart, ont en commun d'avoir voyagé en mars 2021 sur un vol Air France Paris-New York qui a...
    Voir plus

    COUP DE CŒUR

    https://leslivresdejoelle.blogspot.com/2020/09/lanomalie-dherve-le-tellier.html

    L'histoire se déroule en 2021.
    Après une présentation d'une dizaine de personnages qui, pour la plupart, ont en commun d'avoir voyagé en mars 2021 sur un vol Air France Paris-New York qui a traversé une intense zone de turbulences, l'avion ayant dû franchir un énorme cumulonimbus nullement indiqué par les radars météo. Parmi ces passagers aux histoires diverses, il y a un tueur à gages, un architecte, une avocate, une pop star nigériane... et un auteur Victor Miesel qui s'est donné la mort après avoir écrit un roman intitulé "L'anomalie".

    Au tiers du récit, le roman prend un virage complètement inattendu...Impossible d'en dire plus !

    Hervé Le Tellier nous projette ici dans une année 2021 aussi difficile que l'année précédente avec la pandémie et le confinement que l'auteur évoque dans un clin d’œil au détour d'une phrase. Voilà un livre dont il est difficile de parler car il me parait essentiel, pour en apprécier toute la saveur, de ne rien dévoiler de l'intrigue, de ne lire aucune critique qui pourrait dévoiler son sujet. C'est un roman surprenant qui navigue allégrement entre différents genres, roman psychologique, thriller et science-fiction. Il développe un sujet qui m'a beaucoup intéressée après m'avoir surprise (je ne lis jamais les quatrièmes de couverture).
    Dans la première partie l'auteur présente ses différents personnages, développe leur psychologie en parsemant le récit de détails qui intriguent le lecteur. Dans la deuxième partie qui se déroule sur deux jours en juin 2021 j'ai parfois été perdue dans les débats entre scientifiques ou entre représentants des différentes religions au sujet de l'évènement au centre de cette histoire, mais heureusement ces passages sont relativement courts. Dans la troisième et dernière partie chacun des personnages est confronté à une situation complètement inimaginable et folle qui pose une foule de questions. J'ai aimé le style d'Hervé Le Tellier littéraire et fluide parsemé de petites pointes d'humour sur les hommes politiques, sur la religion et sur la presse. Le style et la construction sont irréprochables. Un roman choral très original et assez vertigineux. Une lecture addictive bien loin de mes lectures habituelles.
    Je ne suis pas du tout étonnée d'apprendre que ce roman va être adapté en série TV.

  • add_box
    Couverture du livre « L'anomalie » de Herve Le Tellier aux éditions Gallimard

    Nicolemotspourmots sur L'anomalie de Herve Le Tellier

    Je ne sais pas ce que nous réserve 2021, si par exemple un certain Victor Miesel publiera son plus grand roman, L'Anomalie, avant de se suicider et de réapparaître quelque temps après. Dans l'intrigue qui se déroule sous nos yeux, rien n'est dit du Prix Goncourt 2020 qui vient d'annoncer les...
    Voir plus

    Je ne sais pas ce que nous réserve 2021, si par exemple un certain Victor Miesel publiera son plus grand roman, L'Anomalie, avant de se suicider et de réapparaître quelque temps après. Dans l'intrigue qui se déroule sous nos yeux, rien n'est dit du Prix Goncourt 2020 qui vient d'annoncer les quatre finalistes, à l'heure où j'écris ces lignes, parmi lesquels figure L'anomalie. Tant pis, nous attendrons le 10 novembre pour connaître le verdict et savoir si Hervé Le Tellier a réussi son coup. Quoi qu'il en soit, il a mis dans son roman tout ce qui fait le bonheur d'un lecteur : de l'intelligence, de la malice, du rêve, de l'ironie et quelques clins d’œil bien appuyés.

    "Aucun auteur n'écrit le livre du lecteur. Aucun lecteur ne lit le livre de l'auteur. Le point final, à la limite, peut leur être commun". Victor Miesel, L'Anomalie.

    On s'est tous déjà demandé un jour un peu plus absurde que les autres, si quelqu'un, quelque part n'était pas en train de s'amuser avec nous au travers d'un scénario rocambolesque. Si nous n'étions pas les jouets d'un savant fou en train de ricaner en nous regardant nous débattre dans les situations les plus dingues, dramatiques ou hallucinantes. Si nous n'étions pas dans une fiction plutôt que dans une vie réelle. Vous savez, ces jours où l'on dit en rigolant que la réalité dépasse la fiction... Voilà, L'anomalie, c'est ça. Une plongée fictionnelle dans une réalité déjà dépassée par la fiction. Rassurez-vous, ça a l'air embrouillé dit comme ça mais on suit très bien. Bien sûr, il faut accepter de croire. Juste un peu. Par exemple, qu'un avion de ligne transatlantique reliant Paris à New York avec 243 passagers à bord se pose deux fois à destination, à trois mois d'intervalle. Avec les mêmes passagers, le même équipage. Chacun étant désormais double avec un décalage de 3 mois de vie. Un tueur à gages, un écrivain, une avocate, une famille, un architecte et sa compagne... Autant de cas de figures, de face-à-face. Sous les yeux du FBI, de la CIA, du Président des Etats-Unis (faites que la fiction reste de la fiction parce que Trump en 2021 si on pouvait éviter...) et des deux scientifiques à l'origine du Protocole 42 appliqué en cas d'événement imprévisible alors qu'en principe, tous les cas de figure ont été prévus. Tous les théoriciens sont ainsi convoqués : scientifiques, philosophes, sans oublier les religieux. Jubilatoire.

    Ou jouissif. On peut utiliser ce genre de mots pour qualifier cette lecture qui fait sourire, douter, grincer des dents, glousser. On peut en retenir le côté éminemment ludique mais aussi glaner quelque matière à réflexion face au miroir tendu par l'auteur, dans lequel se reflète par moments toute la folie du monde. J'ai pour ma part un grand faible pour le personnage de Victor Miesel dont les réflexions, citations et aphorismes délivrent une vision savoureuse de la condition d'écrivain mais également du monde de l'édition. Je ne sais pas si L'anomalie aura le Goncourt, mais, comme dit Victor : "Toute gloire ne saurait être qu'une imposture, sauf peut-être dans la course à pied. Mais je suspecte quiconque affirme la dédaigner d'enrager d'avoir seulement dû y renoncer". On peut souhaiter la gloire à celui qui propose un aussi génial moment de lecture. Par les temps qui courent, on lui dresserait une statue.

    (chronique publiée sur mon blog : motspourmots.fr)