Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement ou connectez-vous pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

Herman Koch

Herman Koch
Herman Koch est né en 1953. Très connu en Hollande pour ses émissions de télé satiristes et pour ses chroniques dans des journaux réputés, il est également un auteur renommé avec ses romans, tous marqués d'une ironie grinçante. La consécration lui vient avec Le Dîner, élu livre de l'année aux Pay... Voir plus
Herman Koch est né en 1953. Très connu en Hollande pour ses émissions de télé satiristes et pour ses chroniques dans des journaux réputés, il est également un auteur renommé avec ses romans, tous marqués d'une ironie grinçante. La consécration lui vient avec Le Dîner, élu livre de l'année aux Pays-Bas où il connut un succès phénoménal et qui fut traduit par les maisons les plus prestigieuses dans une vingtaine de langues. Villa avec piscine est son deuxième roman.

Avis sur cet auteur (40)

  • add_box
    Couverture du livre « Le dîner » de Herman Koch aux éditions 10/18

    Chloë Luzillat sur Le dîner de Herman Koch

    Cette fois-ci, j'écris mon avis sur le livre avant de le noter. La raison ? Difficile à dire si oui, ou non, j'ai été conquise par ce livre. Ce n'est pas tant qu'il ne m'a pas plu, c'est qu'en soi, il est loin de ce à quoi je m'attendais. Reste à déterminer si oui ou non il s'agit d'une bonne...
    Voir plus

    Cette fois-ci, j'écris mon avis sur le livre avant de le noter. La raison ? Difficile à dire si oui, ou non, j'ai été conquise par ce livre. Ce n'est pas tant qu'il ne m'a pas plu, c'est qu'en soi, il est loin de ce à quoi je m'attendais. Reste à déterminer si oui ou non il s'agit d'une bonne chose !

    En achetant Le dîner, je m'attendais effectivement à un huis-clos familial qui s'articulerait autour des différentes étapes d'un dîner classique au restaurant : un apéritif, une entrée, un plat, un dessert et un digestif. Quelques échappées des personnages pour une envie pressante, ou bien une cigarette à griller en quelques minutes sur la terrasse, mais ce que j'avais vraiment envie de lire, c'était des scènes qui s'enchaînaient au sein d'un seul et unique décor. Et c'est en fait sur ce point que je suis un peu déçue.

    Le dîner n'est qu'un prétexte pour que les quatre personnages - deux couples - se retrouvent. Les apparitions furtives du maître d'hôtel sont acceptables, bien entendu, mais j'ai eu du mal à comprendre pourquoi les personnages passaient au final si peu de temps à table, pourquoi la majeur partie des échanges se fait non seulement en-dehors du dîner mais surtout, entre des personnages extérieurs à ceux invités ! L'intrigue est en soi intéressante, on comprend très vite le dilemme douloureux auquel les parents doivent faire face, mais le fait de ne pas s'en tenir à ce qu'annoncent couverture et synopsis m'a dérangé, et m'a empêché de me laisser vraiment porter par l'histoire.

    Du coup, j'ai un peu ronchonné tout au long de l'histoire. J'ai aimé le fait que Paul, le narrateur, souhaite garder de nombreux détails pour lui afin de ne pas nous faire tomber dans le pathos mais au final, c'est à double-tranchant : sans connaître quelques informations sur sa vie, on a au final du mal à s'attacher au personnage, et du coup son récit et ses péripéties nous passent un peu au-dessus de la tête.

    Deux étoiles, donc, me semblent le plus juste pour noter ce livre : une pour les mots qui glissent malgré tout très bien sur le papier, avec une certaines fluidité et qui donnent un rythme assez vif au récit, et une deuxième pour le menu, qui même si un peu chiche avait l'air savoureux.

  • add_box
    Couverture du livre « Le dîner » de Herman Koch aux éditions 10/18

    Siham Wh sur Le dîner de Herman Koch

    Le Dîner est l’histoire de deux familles tout se qu’il y a de plus banal. Les parents se retrouvent un soir pour dîner dans un restaurant, commandent, dégustent, boivent et papotent de tout et de n'importe quoi. Les protagonistes sont frères et comme tout frère et frère qui se respectent ils se...
    Voir plus

    Le Dîner est l’histoire de deux familles tout se qu’il y a de plus banal. Les parents se retrouvent un soir pour dîner dans un restaurant, commandent, dégustent, boivent et papotent de tout et de n'importe quoi. Les protagonistes sont frères et comme tout frère et frère qui se respectent ils se détestent (plus ou moins). Jusque là rien de bien intéressant, et la soiree continue ainsi jusqu'à se que les choses partent, littéralement, en compote. Alors que le narrateur montre de plein abord son coté malsain, les autres personnages discrets à priori, commencent petit à petit à montrer leurs vrais visages.

    On pourrait croire que ce roman est tout frais sortie d’un film de Michael Haneke. L'histoire commence doucement, gentiment, tranquillement et on est presque entrain de s’ennuyer quand un peu d’action commence enfin à pointé du nez. Or, on ne sait pas pour autant se qui est entrain de se passer et on continue de tourner les pages à la recherche d’une réponse. Les choses commence a s’éclaircir petit à petit, et l'on découvre béats les ramifications de ce diner. Le roman s’arrête sans crier garde et on reste à réfléchir sur se qui vient de se passer.


    Le roman se lit comme une pièce de théâtre avec une action concentrer au même endroit (le restaurant) mais l’imagination du narrateur, débordante et diabolique, rend le tout très dynamique.

    Le Diner est l’un de ces romans qui à besoin de mariner pour être apprécier. Apres avoir fini ma lecture je lui ai donné un deux sur cinq. Aujourd’hui, quelques semaines plus tard, je me rends compte que le plus déroutant et effrayant dans ce livre est la possibilité de tout un chacun -dans certaines circonstances- de se comporter de façon aussi méchante que les caractères du roman.

  • add_box
    Couverture du livre « Le dîner » de Herman Koch aux éditions 10/18

    Audrey Salvignol sur Le dîner de Herman Koch

    J'ai découvert ce livre en participant au Prix littéraire des lycéens et apprentis de la région Paca, où j'ai représenté mon lycée avec un groupe de camarades. J'ai beaucoup aimé ce livre décalé, qui traite de sujet très sérieux de façon totalement détournée, à l'image de notre société qui a...
    Voir plus

    J'ai découvert ce livre en participant au Prix littéraire des lycéens et apprentis de la région Paca, où j'ai représenté mon lycée avec un groupe de camarades. J'ai beaucoup aimé ce livre décalé, qui traite de sujet très sérieux de façon totalement détournée, à l'image de notre société qui a peur d'aborder frontalement les problèmes, quels qu'ils soient.
    Herman Koch nous offre une représentation de notre société quelque peu dérangeante de réalisme ..

  • add_box
    Couverture du livre « Le dîner » de Herman Koch aux éditions 10/18

    Anne Larose sur Le dîner de Herman Koch

    une parabole terrible
    un repas de famille digne du film de Polanski "Carnage"

    une parabole terrible
    un repas de famille digne du film de Polanski "Carnage"