Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement ou connectez-vous pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

Henri Gougaud

Henri Gougaud
Henri Gougaud, pionnier du renouveau des contes, est l'auteur de nombreux ouvrages, parmilesquels plusieurs best-sellers : Le Grand Partir; Bélibaste ; Les Sept Plumes de l'aigle ; LeLivre des chemins ; L'enfant de la neige et Louise. Henri Gougaud, considéré comme le plus grand conteur français,... Voir plus
Henri Gougaud, pionnier du renouveau des contes, est l'auteur de nombreux ouvrages, parmilesquels plusieurs best-sellers : Le Grand Partir; Bélibaste ; Les Sept Plumes de l'aigle ; LeLivre des chemins ; L'enfant de la neige et Louise. Henri Gougaud, considéré comme le plus grand conteur français, a publié aux éditions du Relié : Renaître par les contes (livre + Cd audio). Ses romans sont publiés aux éditions du Seuil et Albin Michel.

Avis sur cet auteur (14)

  • add_box
    Couverture du livre « La confrérie des innocents » de Henri Gougaud aux éditions Albin Michel

    Squirelito sur La confrérie des innocents de Henri Gougaud

    XIII° siècle entre Pamiers et Toulouse, dans l’emprise de l’Inquisition, un jeune moine se voit confier par un alchimiste condamné au bûcher un précieux livre qu’il doit remettre en mains propres à une personne de confiance afin de protéger l’ouvrage impie des foudres du terrible évêque...
    Voir plus

    XIII° siècle entre Pamiers et Toulouse, dans l’emprise de l’Inquisition, un jeune moine se voit confier par un alchimiste condamné au bûcher un précieux livre qu’il doit remettre en mains propres à une personne de confiance afin de protéger l’ouvrage impie des foudres du terrible évêque inquisiteur Falgar. Alexis ignore ce qui est écrit dans le livre mais accepte le défi.

    Il sera accompagné de la fille de l’alchimiste et de son prétendant qui a pour valet un personnage énigmatique. Sur son chemin, il rencontre rapidement un faux prêtre, Verniolle, brigand au grand cœur, un veilleur africain, Soudan, aussi noble que courageux, le « Vieux » et une confrérie de charbonniers qui fera plonger tous les protagonistes dans des rites emprunts de sorcellerie bienfaitrice. Vaillance sera le maître mot pour affronter les sbires de Falgar qui ne cesseront de vouloir récupérer le livre considéré comme hérétique. Mais quel est donc ce grimoire ?

    Ni sanglantes batailles ni effluves thrillesques médiévaux mais un conte au cœur des traditions occitanes où chevauchent dangers et bravoure. Parcours initiatique mêlé de poésie et de dialogues savoureux avec, sans en avoir l’air, maintes réflexions sur la religion, la nature, la liberté, l’amitié, l’amour, le rôle du pardon et combien la haine et le désir de revanche peuvent mener au néant. Henri Gougaud agite une plume truculente pour un cheminement lumineux sur la beauté de la vie pour qui sait tirer des petites choses et gestes un immense souffle d’espérance.

    Blog Le domaine de Squirelito ==> https://squirelito.blogspot.com/2021/12/une-noisette-unlivre-la-confrerie.html

  • add_box
    Couverture du livre « J'ai pas fini mon rêve » de Henri Gougaud aux éditions Albin Michel

    marischr sur J'ai pas fini mon rêve de Henri Gougaud

    En balade avec Henri Gougaud au pays de la poésie, des mots, des poètes de son enfance, de son adolescence, des ses jeunes années comme apprenti-artiste dans plusieurs contrées françaises, et quand il décide de "monter" à Paris, ce Paris rive-gauche tant convoité par des noms devenus...
    Voir plus

    En balade avec Henri Gougaud au pays de la poésie, des mots, des poètes de son enfance, de son adolescence, des ses jeunes années comme apprenti-artiste dans plusieurs contrées françaises, et quand il décide de "monter" à Paris, ce Paris rive-gauche tant convoité par des noms devenus illustres... Greco, Barbara, Vian, Sartre, mais aussi Brassens, Ferré qui ont fait leurs armes dans les cabarets, chantant ici et là, tentant de placer leurs textes, vivotant dans une ambiance souvent légère et insouciante... Gougaud, tout en discrétion, tout en subtilité nous invite dans cet univers si singulier où il côtoie peintres, chanteurs, acteurs, philosophes, écrivains... avec lesquels il ne tardera pas à collaborer, quand il aura été "adoubé". Les pages défilent au son de cette mélodie de mots, d'entrelacs... dans une grande onctuosité car le poète cultive l'art de prendre le temps. Il ne se retourne pas ou si peu au risque de la mélancolie, il va de l'avant et tente de ne retenir de l'Histoire que la lumière...
    C'est un heureux voyage...

  • add_box
    Couverture du livre « L'enfant de la neige » de Henri Gougaud aux éditions Lgf

    Prune42 sur L'enfant de la neige de Henri Gougaud

    Un roman qui se déroule au Moyen Age vraiment captivant. Le jeune troubadour Jaufré, de retour dans son village natal, va découvrir un secret de famille bien gardé sur ses origines. Ce livre plein de détails et joliment écrit, est vraiment dépaysant, on se croirait en plein Moyen-Age, les...
    Voir plus

    Un roman qui se déroule au Moyen Age vraiment captivant. Le jeune troubadour Jaufré, de retour dans son village natal, va découvrir un secret de famille bien gardé sur ses origines. Ce livre plein de détails et joliment écrit, est vraiment dépaysant, on se croirait en plein Moyen-Age, les personnages sont bien décrits et attachants, on ne s'ennuie pas une seconde avec ce roman. A découvrir !

  • add_box
    Couverture du livre « Le fils de l'ogre » de Henri Gougaud aux éditions Points

    Elizabeth Pianon sur Le fils de l'ogre de Henri Gougaud

    J’aime beaucoup les livres d’Henri Gougaud, mais celui-ci m’a laissée un peu perplexe.
    Pierre Sinabre est un poète chanteur. Il vient de perdre sa mère, et l’enfant peureux qu’il était voit sa vie se transformer et se retrouve face à ses démons.
    J’ai mis du temps à admettre que cette histoire...
    Voir plus

    J’aime beaucoup les livres d’Henri Gougaud, mais celui-ci m’a laissée un peu perplexe.
    Pierre Sinabre est un poète chanteur. Il vient de perdre sa mère, et l’enfant peureux qu’il était voit sa vie se transformer et se retrouve face à ses démons.
    J’ai mis du temps à admettre que cette histoire se passait de nos jours.
    Le style, les évènements me ramenaient sans cesse à une époque plus moyenâgeuse et je n’ai pas trouvé aisé de la transposer dans un autre temps.
    Il m’en reste un drôle de sentiment un peu lourd et obscur.