Helene Stapinski

Helene Stapinski

La biographie de cet auteur n'est pas encore disponible, proposez la vôtre : Contactez-nous

Avis (2)

  • Couverture du livre « Les jours de Vita Gallitelli » de Helene Stapinski aux éditions Editeur Globe

    Madame Tapioca sur Les jours de Vita Gallitelli de Helene Stapinski

    Dans "Les jours de Vita Gallitelli " vous trouverez tous les ingrédients d'un roman captivant: un mystère sur un meurtre ancien, des secrets de famille et l'Italie en toile de fond. Sauf que c’est un récit.

    L'histoire familiale italienne d'Hélène Stapinski est entourée de mystère et...
    Voir plus

    Dans "Les jours de Vita Gallitelli " vous trouverez tous les ingrédients d'un roman captivant: un mystère sur un meurtre ancien, des secrets de famille et l'Italie en toile de fond. Sauf que c’est un récit.

    L'histoire familiale italienne d'Hélène Stapinski est entourée de mystère et d'intrigues. Depuis qu’elle est enfant, elle entend des histoires sinistres sur son arrière-arrière-grand-mère, Vita. Vita aurait fui la Basilicate il y a près de 200 ans, immigrant en Amérique avec ses enfants, sans son mari, après avoir assassiné quelqu’un. Vita mourra bien des années plus tard d’une troublante manière.

    En grandissant, l’obsession d'Hélène pour Vita s'accentue et les questions sans réponses se multiplient dans sa tête de désormais jeune maman. Est-ce que Vita était une meurtrière de sang-froid, ou n’était ce que de la légitime défense? Pourquoi son mari n’est pas venu avec elle ? Qui a tué Vita et pourquoi? Est-ce que la criminalité est génétique ? (car après tout grand-père Beansie a mené lui aussi une vie de délinquance).

    Hélène part donc sur la terre de ses aïeux pour tenter de percer le secret de Vita. Il lui faudra deux voyages, des dizaines d’années et beaucoup de persévérance avant de trouver les réponses. Sa quête de la vérité l’amène à fouiller les archives, à discuter avec les habitants, à faire des recherches sur l'histoire locale. Elle découvre la Basilicate, région montagneuse et pauvre de la botte italienne, où sévissaient les criminels, où les superstitions et les coutumes perdurent.

    L’histoire familiale d’Hélène a quelque chose de très puissant, elle implique «la passion, la famille et le pardon» et ce livre est autant un polar littéraire qu’un récit émouvant sur la découverte de soi. Vous apprendrez en plus l'histoire de l'Italie, vous découvrirez la vie en Basilicate et la cuisine du sud.

    En tant que passionnée de généalogie, j’ai adoré ce récit (c’est même un coup de cœur). J’y ai retrouvé ce sentiment mêlant plaisir et angoisse que procure la recherche de ses racines car il y a en chaque famille des drames, des traumatismes ou des secrets. La question sous-jacente étant : est-ce que cela affecte nos vies dans le présent? Ce livre pourrait bien vous amener à vous reconnecter à vos racines et à vouloir creuser dans le passé de votre famille…

  • Couverture du livre « Les jours de Vita Gallitelli » de Helene Stapinski aux éditions Editeur Globe

    Elizabeth Neef-Pianon sur Les jours de Vita Gallitelli de Helene Stapinski

    Née vers 1850, Vita Gallitelli a eu une importance considérable sur sa descendance.
    De génération en génération, on se transmet son histoire.
    Hélène Stapinski, qui vit à New York veut en savoir plus sur cette arrière arrière grand-mère
    qui aurait commis un meurtre.
    Elle se rend une première...
    Voir plus

    Née vers 1850, Vita Gallitelli a eu une importance considérable sur sa descendance.
    De génération en génération, on se transmet son histoire.
    Hélène Stapinski, qui vit à New York veut en savoir plus sur cette arrière arrière grand-mère
    qui aurait commis un meurtre.
    Elle se rend une première fois en Italie, puis dix ans plus tard y retourne et ses recherches abouissent enfin.
    C’est vraiment très intéressant.
    Entre les actes officiels, les souvenirs des transmissions familiales chez les uns et les autres, son imagination, l’auteure reconstitue la vie de Vita.
    On est plongé dans les conditions de vie plus que miséreuses des habitants de l’Italie du sud au XIXème siècle, on revisite cette même Italie à notre époque, on apprend plein de choses intéressantes.
    La motivation première d’Hélène Stapinski, la crainteque ses enfants aient un gène d’assassin me semble un peu excessive, mais ce n’est pas grave puisque ça a permis ses recherches et l’écriture de ce livre, un très bel ouvrage.
    J’aime ces familles qui se transmettent inlassablement les légendes familiales.

Voir tous les avis

Discussions autour de cet auteur

Il n'y a pas encore de discussion sur cet auteur

Soyez le premier à en lancer une !