Haylen Beck

Haylen Beck
À propos de l'auteur : Haylen Beck, aussi connu sous son véritable nom, Stuart Neville, est un auteur acclamé par la critique et les lecteurs. Après une carrière dans la musique, il a épousé celle d'écrivain, faisant du polar sa spécialité.  

Avis (11)

  • add_box
    Couverture du livre « Silver water » de Haylen Beck aux éditions Harpercollins

    ROUMANOFFBE sur Silver water de Haylen Beck

    Une histoire de fous qui, j'ose l'espérer, n'est pas basée sur des faits réels même si je ne peux m'empêcher de penser à certaines actualités qui ressemblent fortement à quelques pans de l'histoire et des moyens utilisés par les criminels pour arriver à leurs objectifs les plus...
    Voir plus

    Une histoire de fous qui, j'ose l'espérer, n'est pas basée sur des faits réels même si je ne peux m'empêcher de penser à certaines actualités qui ressemblent fortement à quelques pans de l'histoire et des moyens utilisés par les criminels pour arriver à leurs objectifs les plus abjects.

    Stuart Neville change de style et d'environnement. Il se rapproche du thriller. C'est peut-être la raison de l'utilisation de l'alias Haylen Beck.

    J'avais lu les volumes de sa série avec Gerry Fegan mais il s'agissait plus de romans policier.

    Je deviens dès lors une adepte confirmée de l'auteur quelque soit son pseudo :-)

  • add_box
    Couverture du livre « Silver water » de Haylen Beck aux éditions Harpercollins

    Aurélien sur Silver water de Haylen Beck

    J'ai été littéralement happé par ce récit, et ce dès le début.
    Le thème est dur et pour autant, l'auteur ne tombe à aucun moment dans la violence ou dans un langage trop cru. le fait que cela soit juste suggéré va nous faire constamment imaginer le pire, une vraie torture psychologique.

    On...
    Voir plus

    J'ai été littéralement happé par ce récit, et ce dès le début.
    Le thème est dur et pour autant, l'auteur ne tombe à aucun moment dans la violence ou dans un langage trop cru. le fait que cela soit juste suggéré va nous faire constamment imaginer le pire, une vraie torture psychologique.

    On imagine (et encore on ne peut pas se rendre totalement compte) ce qu'est en train de vivre cette femme. La machination mise en place est implacable et on assiste impuissant à cette situation.

    Je ne vais pas en dire plus sous peine de dévoiler des éléments importants de l'intrigue. Mais je recommande ce livre sans hésitation et je garantis qu'une fois en main, vous n'arriverez plus à le lâcher.

  • add_box
    Couverture du livre « Silver water » de Haylen Beck aux éditions Harpercollins

    mavic_lit sur Silver water de Haylen Beck

    Il y a des livres qu'on lit et on se demande comment une ville si calme en apparence peut devenir la scène de tant de tourments ? C'est exactement cette question que je me suis posée dans Silver Water. C'est un thriller psychologique qui pourrait mettre vos nerfs à rude épreuve. Une lecture...
    Voir plus

    Il y a des livres qu'on lit et on se demande comment une ville si calme en apparence peut devenir la scène de tant de tourments ? C'est exactement cette question que je me suis posée dans Silver Water. C'est un thriller psychologique qui pourrait mettre vos nerfs à rude épreuve. Une lecture glaçante par moment où s'arrêter devient difficile.

    Autant se le dire de suite, j'ai eu quelques difficultés à me plonger dans l'histoire. Un rythme un peu lent en apparence, des personnages qui m'ont laissé quelque peu indifférente et peut-être juste pas le bon moment. Je l'ai donc mis de côté le temps d'une autre lecture et là... ce sont des pages qui défilent au gré des heures et le voilà terminé en une seule journée.
    Même si l'intrigue est quelque peu différente de ce que laisse entendre le résumé, elle a réussi à me happer durant quelques heures. L'auteur joue énormément avec notre psychologie mais surtout avec nos nerfs. Il y a certains passages que j'ai trouvé assez glauque voire même malaisant. Percevoir certaines facettes "obscures" chez l'être humain peut parfois faire froid dans le dos.

    Alors certes, les choses ne sont pas clairement exprimées mais j'ai trouvé que c'était décrit de tel sorte que mon imagination a été fortement titillé. Dans Silver Water, on oscille entre le passé et le présent d'Audra, notre personnage principale et suspecte aux yeux de tous, ainsi qu'aux points de vues des autres protagonistes qui interviendront au fur et à mesure que l'histoire s'éclaire et que le dénouement se profile.

    Je ne dirais pas qu'une tension insoutenable m'a accompagné tout du long. Cependant c'est la volonté d'avoir le mot final face à tous ces évènements qui m'a captivé. Suivre Audra, se demander si elle va finir par plonger dans une certaine folie, et si oui ou non elle va retrouver ses enfants... c'est tout ça au final qui m'a tenu en haleine. Après tout, comment ne pas faillir quand tout le monde vous croit coupable ?

    A l'approche du dénouement, tout s'accélère, les vérités se dévoilent et la fin est prenante. J'ai eu le fin mot de l'histoire, le pourquoi du comment et cela me suffit.

    En bref, avec Silver Water vous passerez un moment agréable. Sans être le thriller psychologique de l'année, l'auteur a réussi à instaurer un climat de méfiance dans une petite ville à l'abandon. Entre doute et réalité, le livre vous fera ressentir quelques malaises lors de scènes sollicitant facilement l'imagination. Comme quoi... chaque ville comporte son lot de malheurs et de mystères.

  • add_box
    Couverture du livre « Silver water » de Haylen Beck aux éditions Harpercollins

    Haros sur Silver water de Haylen Beck

    Audra Kinney a quitté son mari, emmenant avec elle ses deux enfants. Seule sur les routes désertes d'Arizona, elle se fait arrêté par la Police du coin. Très rapidement et sans qu'elle comprenne ce qui se passe, ses enfants sont embarqués dans une autre voiture et Audra est conduite en garde à...
    Voir plus

    Audra Kinney a quitté son mari, emmenant avec elle ses deux enfants. Seule sur les routes désertes d'Arizona, elle se fait arrêté par la Police du coin. Très rapidement et sans qu'elle comprenne ce qui se passe, ses enfants sont embarqués dans une autre voiture et Audra est conduite en garde à vue pour détention de drogue. Quand elle demande à voir ses enfants, le shérif lui répond qu'elle était seule et qu'il n'y avait aucun enfant avec elle dans la voiture. Commence alors le cauchemar pour Audra. Les médias s'en mêlent ainsi que le FBI. 

     Audra est accusé d'avoir tué ses enfants. De son côté elle se demande par moments si elle n'a pas perdu la tête ou encore que c'est un coup de son ex-mari. C'est encore plus tordu que ça! Heureusement pour elle, un homme va tenter d'élucider l'affaire et de faire éclater la vérité au grand jour. C'est Danny Lee : il a vécu une histoire semblable il y a quelques années. Audra va devoir lui faire confiance.

    Ce thriller joue sur les nerfs. Même si on sait plus ou moins rapidement ce qu'il s'est passé, on découvre un peu plus tard pourquoi! S'il n'y a pas vraiment de grands rebondissements ni de violences physiques, on est plus dans la violence psychologique. Quoi de pire pour un parent d'apprendre la disparition de ses enfants? C'est une vraie torture que d'être dans l'attente surtout quand personne ne vous croit.  Le passé d'Audra permet rapidement à la Police et surtout aux médias de l'accuser d'infanticide. Un ex-mari pervers narcissique, des flics tout puissants, le FBI qui ne l'écoute pas, un passé qui l'enfonce, Audra a tout contre elle...

    Le personnage de Danny Lee permet une avancée notable dans l'enquête, une enquête qu'il est seul à mener concrètement. J'aurais aimé que son personnage particulier prenne plus de place dans l'histoire. Quand à Audra, si au début je l'ai trouvé un peu molle ou peut-être tout simplement abattue par la situation, elle s'est révélée quelques pages plus tard portée par la compagnie de Danny. Je l'ai senti plus forte, plus combattante. J'ai aussi apprécié le personnage de Sean, le fils d'Audra qui est courageux et fait son possible pour protéger sa petite soeur Louise. Quand au FBI, qu'est ce que j'ai pu râler de leur entêtement...

    En tant que maman, je reconnais que cette lecture m'a fait froid dans le dos et m'a fait me poser de nombreuses questions. Comment faire confiance à un système judiciaire corrompu? Quand un flic abuse de sa toute puissance et du pouvoir de son insigne. Cela m'a d'ailleurs fait réfléchir au système de l'emploi des flics aux Etats-Unis quand le shérif Whiteside explique que son salaire s'est réduit comme peau de chagrin car la ville est devenue ville fantôme! Jusqu'où des personnes sont-elles capables d'aller par besoin d'argent? J'ai eu la nausée quand l'auteur nous plonge dans le dark web, où des hommes riches dépensent des sommes démesurées pour se "faire plaisir"...

    Ce roman est assez court et pourtant va droit au but. C'est bien écrit, sans grande tournure de phrase. C'est un thriller efficace. L'auteur a su me tordre le ventre, faire monter l'angoisse, le tout sournoisement...Je vous le recommande sauf si vous cherchez une vraie enquête à mener depuis le début.

    Je remercie NetGalley et Harper Collins pour cette lecture que j'avais d'abord eu en numérique et que j'ai reçu en format papier par Lecteurs.com que je remercie aussi.

Discussions autour de cet auteur

Il n'y a pas encore de discussion sur cet auteur

Soyez le premier à en lancer une !