Rejoignez gratuitement le réseau des passionnés de lecture !  Je m'inscris

Haruki Murakami

Haruki Murakami
Né à Kyoto en 1949, Haruki Murakami est le traducteur japonais de Scott Fitzgerald, Raymond Carver et John Irving. Ne supportant pas le conformisme de la société japonaise, il s'est expatrié en Grèce, en Italie puis aux États-Unis. En 1995, après le tremblement de terre de Kobe et l'attentat du m... Voir plus
Né à Kyoto en 1949, Haruki Murakami est le traducteur japonais de Scott Fitzgerald, Raymond Carver et John Irving. Ne supportant pas le conformisme de la société japonaise, il s'est expatrié en Grèce, en Italie puis aux États-Unis. En 1995, après le tremblement de terre de Kobe et l'attentat du métro de Tokyo, il a décidé de rentrer au Japon. Haruki Murakami a rencontré le succès dès la parution de son premier roman, Écoute le chant du vent (1979), qui lui a valu le prix Gunzo. Suivront notamment Chroniques de l'oiseau à ressort, Au sud de la frontière, à l'ouest du soleil, Les Amants du Spoutnik, Kafka sur le rivage et Le Passage de la nuit. Il signe aujourd'hui une trilogie, 1Q84, dont les deux premiers tomes ont paru chez Belfond en 2011 et le dernier tome sortira en 2012. Plusieurs fois favori pour le prix Nobel de littérature, Haruki Murakami est aujourd'hui un auteur culte au Japon et son ½uvre est traduite dans plus de trente pays.

Articles en lien avec Haruki Murakami (1)

  • Amour et littérature : les gens heureux n'ont pas d'histoire
    Amour et littérature : les gens heureux n'ont pas d'histoire

    Le transport amoureux inspire depuis des siècles aux poètes et aux auteurs des histoires pétries d'interdits. Comme le chantait Aragon "Il n'y a pas d'amour heureux…", et la puissance de ces romans se mesure à l'aune de la douleur et de l'impossible qu'elles racontent. Morceaux de choix.

Avis sur cet auteur (246)

  • add_box
    Couverture du livre « Après le tremblement de terre » de Haruki Murakami aux éditions 10/18

    lise lise sur Après le tremblement de terre de Haruki Murakami

    Le tremblement de terre de Kobe (1995) a fait plus de 6 000 morts et a marqué toute une génération de japonais. Il a aussi provoqué le retour au Japon de Haruki Murakami, qui s’était exilé aux États-Unis, et il a fourni à l’auteur le matériau sur lequel celui-ci a élaboré le recueil de nouvelles...
    Voir plus

    Le tremblement de terre de Kobe (1995) a fait plus de 6 000 morts et a marqué toute une génération de japonais. Il a aussi provoqué le retour au Japon de Haruki Murakami, qui s’était exilé aux États-Unis, et il a fourni à l’auteur le matériau sur lequel celui-ci a élaboré le recueil de nouvelles Après le tremblement de terre. Six textes, dans ce livre, qui propose un regard sur l’existence d’individus différents, avec comme personnage de récurrent cet événement particulier. Six textes dans lesquels la vie continue, complètement bouleversée ou tout juste un peu changée : c’est l’absence d’une mère, une épouse qui s’en va, une folie qui se déclenche. De manière brutale ou par petites touches, c’est l’existence de tous qui se trouve affectée par la catastrophe.
    Ce qui est intéressant dans le livre de Murakami, c’est qu’aucun des personnages n’est une victime immédiate du séisme. Pourtant, de par sa sensibilité, son vécu, ses liens avec les autres, chacun s’approprie la catastrophe pour la vivre d’une manière qui lui est propre.
    Comme dans tout recueil de nouvelles, certains textes m’ont plus touchée que d’autres. Néanmoins, j’ai été globalement émue par ces personnages, qui, comme souvent chez l’auteur, sont spectateurs du monde, mais spectateurs actifs de par la manière dont chacun investit le désastre d’un sens qui n’appartient qu’à lui.

  • add_box
    Couverture du livre « 1Q84 T.1 ; avril-juin » de Haruki Murakami aux éditions 10/18

    Céline Labbé sur 1Q84 T.1 ; avril-juin de Haruki Murakami

    Étrange et intriguant. Ce livre a assez attisé ma curiosité pour me donner envie de lire la suite.

    Étrange et intriguant. Ce livre a assez attisé ma curiosité pour me donner envie de lire la suite.

  • add_box
    Couverture du livre « Kafka sur le rivage » de Haruki Murakami aux éditions 10/18

    Racchaela sur Kafka sur le rivage de Haruki Murakami

    J'ai lu Kafka sur le rivage il y a quelques années déjà. J'avais fait connaissance de Murakami avec "Au sud de la frontière, à l'ouest du soleil" et je n'avais pas vraiment accroché. Kafka sur le rivage est, pour moi, un livre culte : onirisme, sensualité, originalité. Depuis, j'ai lu de...
    Voir plus

    J'ai lu Kafka sur le rivage il y a quelques années déjà. J'avais fait connaissance de Murakami avec "Au sud de la frontière, à l'ouest du soleil" et je n'avais pas vraiment accroché. Kafka sur le rivage est, pour moi, un livre culte : onirisme, sensualité, originalité. Depuis, j'ai lu de nombreux romans de cet auteur, parmi mes préférés : Après le tremblement de terre, Les amants du Spoutnik, 1Q84, L'incolore Tsukuru Tazaki et ses années de pèlerinage.

  • add_box
    Couverture du livre « La ballade de l'impossible » de Haruki Murakami aux éditions 10/18

    lise lise sur La ballade de l'impossible de Haruki Murakami

    Il y a deux sortes de livres chez Murakami : ceux qui mettent en scène un univers onirique, paisiblement étrange, dans la lignée des désormais incontournables 1Q84 et Kafka sur le rivage, et puis les autres, qui s'inscrivent dans des démarches très différentes : l'autoportrait (Autoportrait de...
    Voir plus

    Il y a deux sortes de livres chez Murakami : ceux qui mettent en scène un univers onirique, paisiblement étrange, dans la lignée des désormais incontournables 1Q84 et Kafka sur le rivage, et puis les autres, qui s'inscrivent dans des démarches très différentes : l'autoportrait (Autoportrait de l'auteur en coureur de fond), l'essai (Underground).
    La ballade de l'impossible, que je crois être en partie autobiographique, ou tout du moins inspirée de l'étudiant que fut Murakami, est à la charnière de ces deux dynamiques. Le personnage principal vit un peu hors du temps, hors du monde, à son propre rythme, et ses relations avec les autres protagonistes sont souvent affectées par son caractère insolite, et si l'on approche les portes du rêve, déguisé sous les traits de la folie, on n'en franchit jamais le seuil.
    Dosage savant ou légère inhibition ? La Ballade, rappelons-le, est l'un des premiers textes de l'auteur ayant connu le succès, le premier en France. Il n'empêche que tous les ingrédients sont déjà là. La musique, la vie comme une mise en scène dans laquelle le protagoniste est plus souvent spectateur qu'acteur.
    J'ai aimé la poésie sereine qui se dégage de ces pages, même si j'aurais apprécié une fantaisie plus assumée.