Hans Silvester

Hans Silvester
Né en 1938 en Allemagne, Hans Silvester fait ses premières photos à l'âge de douze ans. Défenseur inconditionnel de la nature, il publie en 1960 un livre remarqué sur la Camargue avec un texte de Jean Giono. Les derniers reportages de ce grand voyageur l'ont mené en Ethiopie, dans la vallée de l... Voir plus
Né en 1938 en Allemagne, Hans Silvester fait ses premières photos à l'âge de douze ans. Défenseur inconditionnel de la nature, il publie en 1960 un livre remarqué sur la Camargue avec un texte de Jean Giono. Les derniers reportages de ce grand voyageur l'ont mené en Ethiopie, dans la vallée de l'Omo où il a photographié les peintures éphémères corporelles et les parures végétales des Mursi et des Surma. Ce travail a donné lieu à deux livres Les Peuples de l'Omo et Les Habits de la nature. Il est l'auteur de nombreux ouvrages aux Editions de La Martinière parmi lesquels Au gré du vent, C'était hier ou encore Les Chevaux de Camargue.

Avis (1)

  • Couverture du livre « Le pain des femmes » de Hans Silvester aux éditions Hozhoni

    Christelle KORCHI sur Le pain des femmes de Hans Silvester

    Des portraits saisissants des femmes de l'île de Karpathos, les photos sont parfois en couleurs parfois en noir et blanc en fonction du rendu voulu. Mais ce qui est commun à chacune d'entre elles c'est l'émotion transmise.J'ai été très impressionnée par les coutumes , le fait que le pain soit...
    Voir plus

    Des portraits saisissants des femmes de l'île de Karpathos, les photos sont parfois en couleurs parfois en noir et blanc en fonction du rendu voulu. Mais ce qui est commun à chacune d'entre elles c'est l'émotion transmise.J'ai été très impressionnée par les coutumes , le fait que le pain soit béni et que chaque famille ai un sceau propre lui permettant de reconnaître son pain. D'ailleurs, il y a ça au Maroc, pour les familles qui mettent encore leur pain à cuire dans les fours de quartiers. Sur l'île il n'y a aucun boulanger et ce sont les femmes qui s'occupent du pain. Les différentes étapes de fabrications à partir du blé semé jusqu'à la cuisson du pain. Ce qui est sympa c'est que le photographe est venu deux fois à 20 ans d'intervalles et a retrouvé les mêmes personnes .

    Lire ce livre c'est voyager sans quitter son canapé, c'est en prendre plein les yeux, c'est aussi une promenade unique et exceptionnelle dans un lieu que l'on ne connaissait pas et que l'on a maintenant envie de connaître. Tout est vraiment beau tant les explications qui sont claires que les photographies qui fixent pour l'éternité ce travail du pain. Le pain est sacré et on le trouve partout, mais on n'y fait plus attention tant on l'achète facilement, on a perdu le sens du sacré. Il y a beaucoup de poésie dans ces pages et elle emporte le lecteur. Une lecture passionnante et instructive.

    VERDICT

    Un très beau livre pour voyager sur l'ïle du pain. Dépaysant et poétique.

    https://revezlivres.wordpress.com/2016/12/10/le-pain-des-femmes-hans-silvester/

Voir tous les avis

Discussions autour de cet auteur

Il n'y a pas encore de discussion sur cet auteur

Soyez le premier à en lancer une !

Récemment sur lecteurs.com