Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

Guy Delisle

Guy Delisle
Guy Delisle est né en 1966 à Québec. Après des études en arts animation au Sheridan College de Toronto, il travaille pour différents studios à travers le monde. Son premier livre Réflexion est publié par L'Association en 1996. Il débute en 2001 une série dans la collection Poisson Pilote des édit... Voir plus
Guy Delisle est né en 1966 à Québec. Après des études en arts animation au Sheridan College de Toronto, il travaille pour différents studios à travers le monde. Son premier livre Réflexion est publié par L'Association en 1996. Il débute en 2001 une série dans la collection Poisson Pilote des éditions Dargaud: Inspecteur Moroni. Son travail prend un véritable envol avec la publication de ses expériences de superviseur d'animation en Asie, fournissant ainsi matière à Shenzhen et Pyongyang édités par L'Association.

Avis sur cet auteur (54)

  • add_box
    Couverture du livre « Chroniques de jeunesse » de Guy Delisle aux éditions Delcourt

    Romain Ambrosini sur Chroniques de jeunesse de Guy Delisle

    On retrouve avec plaisir les fameuses chroniques de l'auteur (Shenzhen, Pyongyang, chroniques birmanes, chroniques de Jérusalem), récits de vie (anecdotes futiles mais originales) au fil de voyages professionnels.
    Ici, le voyage est un voyage vers le passé, lorsque Guy Delisle terminait ses...
    Voir plus

    On retrouve avec plaisir les fameuses chroniques de l'auteur (Shenzhen, Pyongyang, chroniques birmanes, chroniques de Jérusalem), récits de vie (anecdotes futiles mais originales) au fil de voyages professionnels.
    Ici, le voyage est un voyage vers le passé, lorsque Guy Delisle terminait ses études d'Art. Comme de nombreux étudiants, il est exposé aux jobs d'été, dans l'usine de son père. En l'occurrence, une manufacture de confection de papier.
    Beaucoup d'interactions humaines avec les ouvriers, quelques difficultés de communication avec son père (divorcé et croisé de loin en loin), plutôt col blanc de l'entreprise, bienveillant et un peu introverti.

    La lecture est agréable et dans un contexte peu connu qu'il parvient à partager. Pour autant, l'album manque un peu de densité par rapport aux précédents. Il est d'ailleurs beaucoup plus court. Peut-être la raison ?

  • add_box
    Couverture du livre « S'enfuir ; récit d'un otage » de Guy Delisle aux éditions Dargaud

    Pilly sur S'enfuir ; récit d'un otage de Guy Delisle

    Quel témoignage !

    Certes ce n'est pas l'auteur qui a vécu cette prise d'otage et cette captivité de 111 jours, mais c'est vraiment bien décrit.
    On entre totalement dans la tête de Christophe André. Ce qu'il a vécu, pensé, espéré... ses désespoirs, ce qui l'a permis de tenir... sa colère...
    Voir plus

    Quel témoignage !

    Certes ce n'est pas l'auteur qui a vécu cette prise d'otage et cette captivité de 111 jours, mais c'est vraiment bien décrit.
    On entre totalement dans la tête de Christophe André. Ce qu'il a vécu, pensé, espéré... ses désespoirs, ce qui l'a permis de tenir... sa colère aussi.

    Une totale réussite pour moi !

  • add_box
    Couverture du livre « S'enfuir ; récit d'un otage » de Guy Delisle aux éditions Dargaud

    Blandine sur S'enfuir ; récit d'un otage de Guy Delisle

    Je suis passée à la médiathèque de Roisel et bien entendu, malgré une PAL, impressionnante, je n’ai pu m’empêcher d’emprunter deux livres.
    L’un d’entre eux, roman graphique, m’a été conseillé par Imaginoire (je ne connais que son pseudo).
    Guy Delisle a mis en mots et en images le récit du...
    Voir plus

    Je suis passée à la médiathèque de Roisel et bien entendu, malgré une PAL, impressionnante, je n’ai pu m’empêcher d’emprunter deux livres.
    L’un d’entre eux, roman graphique, m’a été conseillé par Imaginoire (je ne connais que son pseudo).
    Guy Delisle a mis en mots et en images le récit du kidnapping de Christophe André, surfant sur la vague Riad Sattouf et confrères.
    J’ai apprécié cette lecture, d’autant plus intéressante que le récit est une véritable histoire.
    Toutefois le texte est simpliste et répétitif à l’envie, idem pour le graphisme. On pourrait facilement supprimer 100 pages. Certes cela permet de mettre l’accent sur certains aspects d’une détention dans le cadre de cette prise d’otage. Mais cette répétition a eu un côté lassant.
    Je ne regrette absolument pas la lecture de ce livre mais il n’y a pas d’originalité dans le récit. Il a le mérite toutefois d’attirer notre attention sur des situations critiques. Certains pour se faire entendre, à tort à ou a raison, n’ont que ce moyen : enlever des étrangers.
    Lisez-le si vous êtes quelque peu curieux de ce qui se passe autour de nous, dans le monde.

  • add_box
    Couverture du livre « Pyongyang » de Guy Delisle aux éditions L'association

    @b.a.books sur Pyongyang de Guy Delisle

    Alerte coup de cœur !
    .
    Après avoir découvert Guy Delisle en Birmanie, où il accompagnait sa femme qui travaillait pour une ONG, j'ai effectué un petit retour en arrière dans sa carrière pour partir dans ce pays qui me fascine tant : la Corée du Nord.
    .
    Guy Delisle a séjourné quelques...
    Voir plus

    Alerte coup de cœur !
    .
    Après avoir découvert Guy Delisle en Birmanie, où il accompagnait sa femme qui travaillait pour une ONG, j'ai effectué un petit retour en arrière dans sa carrière pour partir dans ce pays qui me fascine tant : la Corée du Nord.
    .
    Guy Delisle a séjourné quelques semaines à Pyongyang pour travailler dans des studios d'animation, et même s'il s'est préparé en potassant les recommandations qu'on lui a fourni avant son départ, il n'était pas au bout de ses surprises lors de cet étrange moment de sa vie.
    .
    Tout au long de l'ouvrage, on oscille entre rire et consternation, à constater des règles parfois choquantes, parfois ridicules, mais toujours construites pour honorer le "Cher dirigeant".
    Les nuances de gris utilisées par Guy Delisle se prêtent parfaitement à l'état d'esprit dans lequel se trouvait l'auteur : être sidéré par toutes ces absurdités générées par le régime dictatorial, sans pouvoir jamais protester...
    .
    Un ouvrage absolument passionnant, drôle et pétillant, construit comme un recueil d'anecdotes, qui relate 2 mois dans l'un des pays les plus fermés au monde.
    J'aime toujours autant le coup de crayon de Guy Delisle et je ne manquerai pas de lire ses autres ouvrages qui m'attendent sagement dans ma PAL.
    .
    Si vous vous intéressez à la Corée du Nord, cet ouvrage est très abordable et je vous le recommande vivement !

Discussions autour de cet auteur

Il n'y a pas encore de discussion sur cet auteur

Soyez le premier à en lancer une !