Gregoire Delacourt

Gregoire Delacourt
Après le succès mondial de "La liste de mes envies" et de "La première chose qu'on regarde", Grégoire Delacourt signe sans doute son roman le plus fort, le plus personnel, sur la violence de nos vies et aussi sur le pardon.

Vidéos relatives à l'auteur

Articles en lien avec Gregoire Delacourt (7)

Avis sur cet auteur (229)

  • add_box
    Couverture du livre « La liste de mes envies » de Gregoire Delacourt aux éditions Lgf

    marie sb. sur La liste de mes envies de Gregoire Delacourt

    Ce petit roman est un concentré d'émotions. Jo m'a fait partager son bonheur simple, ses craintes, son histoire de mère, de fille et de femme. Cette jeune femme boulotte, pas très belle doit renier ses rêves pour se contenter d'une réalité très provinciale, mais elle sait se satisfaire du...
    Voir plus

    Ce petit roman est un concentré d'émotions. Jo m'a fait partager son bonheur simple, ses craintes, son histoire de mère, de fille et de femme. Cette jeune femme boulotte, pas très belle doit renier ses rêves pour se contenter d'une réalité très provinciale, mais elle sait se satisfaire du bonheur que le destin lui accorde.
    Le personnage est très attachant dans sa résignation heureuse, sa compréhension permanente de son entourage, sa bienveillance naturelle.L'auteur construit son personnage en nous donnant des références de son enfance. J'ai inévitablement pensé au personnage de L'élégance du hérisson, un personnage noble dans sa simplicité.
    Elle peut paraître un peu naïve, voire idiote de se résigner à la simplicité mais je la comprends tellement bien.
    " Je possédais ce que l'argent ne pouvait pas acheter mais juste détruire."
    Pourtant, il est inévitable que trop d'argent fasse émerger de vilains sentiments et tous les contes possèdent un vilain personnage.
    La morale de l'histoire est simple, la philosophie assez banale. On pourrait dire, sans jeu de mots, que c'est une histoire cousue de fil blanc. Mais, cela fonctionne tellement bien grâce au style léger et maîtrisé de l'auteur qui laisse passer toutes les émotions de la narratrice.

  • add_box
    Couverture du livre « La liste de mes envies » de Gregoire Delacourt aux éditions Lgf

    ISABELLE MENARD sur La liste de mes envies de Gregoire Delacourt

    au départ on pense avoir à faire à un roman léger, drôle mais on est vite rattrapé par quelque chose de plus profond qui oblige à une réflexion assez intéressante sur le bonheur et sur nos besoins et nos envies. Grégoire delacourt réussit à se mettre dans la peau d'une femme avec brio et quelle...
    Voir plus

    au départ on pense avoir à faire à un roman léger, drôle mais on est vite rattrapé par quelque chose de plus profond qui oblige à une réflexion assez intéressante sur le bonheur et sur nos besoins et nos envies. Grégoire delacourt réussit à se mettre dans la peau d'une femme avec brio et quelle femme: derrière la caricature d'une bonne épouse un peu terne, forte, dotée d'humour et de sagesse, il a su la porter par son style et en faire pour le coup une héroïne forte et pleine de sagesse. Son écriture résolument moderne, son style épuré, tantôt poétique, tantôt cash, lui permet de transmettre une kyrielle d'émotions, fait preuve de grande sensibilité. Certains passages sont émouvants, parfois poignants.......petit bémol 186 pages, c'est un peu court, le lecteur aurait besoin d'un peu plus pour que le personnage principal de Jocelyne soit un peu plus "consistant"

  • add_box
    Couverture du livre « La liste de mes envies » de Gregoire Delacourt aux éditions Lgf

    PIERRE DARRACQ sur La liste de mes envies de Gregoire Delacourt

    Ce très beau roman, est, en plus du remarquable portrait d'une femme vieillissante, une très belle fable sur le bonheur et l'argent qui peut se résumer à ces quelques mots pris page 140 :
    " Je possédais ce que l'argent ne pouvait pas acheter mais juste détruire.
    Le bonheur.
    Mon bonheur, en...
    Voir plus

    Ce très beau roman, est, en plus du remarquable portrait d'une femme vieillissante, une très belle fable sur le bonheur et l'argent qui peut se résumer à ces quelques mots pris page 140 :
    " Je possédais ce que l'argent ne pouvait pas acheter mais juste détruire.
    Le bonheur.
    Mon bonheur, en tout cas. Le mien. Avec ses défauts. Ses banalités. Ses petitesses. Mais le mien.
    Immense. Flamboyant. Unique."
    Pour moi une vraie découverte.

  • add_box
    Couverture du livre « L'écrivain de la famille » de Gregoire Delacourt aux éditions Lgf

    Sophie Adriansen sur L'écrivain de la famille de Gregoire Delacourt

    A sept ans, Edouard écrit son premier poème, quatre rimes pauvres qui vont le porter aux nues et faire de lui l’écrivain de la famille. Mais le destin que les autres vous choisissent n’est jamais tout à fait le bon…
    Les fameuses rimes, les voici :

    Maman
    T’es pas du Zan.
    Papa
    Tu fais des...
    Voir plus

    A sept ans, Edouard écrit son premier poème, quatre rimes pauvres qui vont le porter aux nues et faire de lui l’écrivain de la famille. Mais le destin que les autres vous choisissent n’est jamais tout à fait le bon…
    Les fameuses rimes, les voici :

    Maman
    T’es pas du Zan.
    Papa
    Tu fais des grands pas.
    Mamie
    T’es douce comme de la mie.
    Papy
    Tout le monde fait pipi.

    Rien ou presque, mais de quoi coller à Edouard une étiquette plus lourde à porter que n’importe quel fardeau. Car dans cette étiquette – « écrivain », donc – sont cristallisés toutes les attentes et tous les désirs d’une mère, d’une épouse, d’autres proches… Et il faudra toute une vie (un demi-siècle, au moins) à Edouard pour tâcher de résister à cette voie qu’on aurait tant aimé lui voir emprunter.
    Mais les décennies qui s’écoulent sont l’occasion de tant de péripéties familiales que le lecteur ne verra pas le temps passer. Elles sont surtout narrées avec humour, même quand ça n’est pas drôle !

Discussions autour de cet auteur