Graeme Macrae Burnet

Graeme Macrae Burnet

La biographie de cet auteur n'est pas encore disponible, proposez la vôtre : Contactez-nous

Avis (19)

  • add_box
    Couverture du livre « L'accusé du Ross-shire » de Graeme Macrae Burnet aux éditions Sonatine

    Dominique Grasser sur L'accusé du Ross-shire de Graeme Macrae Burnet

    Burnet Macrae Graeme
    L’accusé du Ross Shire

    J’ai beaucoup aimé ce roman inclassable et original, qui m’a tenue en haleine jusqu’à la fin. Je l’ai trouvé beaucoup moins « poussif » que les deux autres livres de l’auteur : « l’accident de l’A35 » et « la disparition d’Adèle Bedeau »
    C’est un...
    Voir plus

    Burnet Macrae Graeme
    L’accusé du Ross Shire

    J’ai beaucoup aimé ce roman inclassable et original, qui m’a tenue en haleine jusqu’à la fin. Je l’ai trouvé beaucoup moins « poussif » que les deux autres livres de l’auteur : « l’accident de l’A35 » et « la disparition d’Adèle Bedeau »
    C’est un sacré dépaysement de se retrouver dans une petite communauté écossaise du 19ème siècle. Il y règne alors une pauvreté que l’on peine à imaginer, qui explique en partie le geste de Roderick, héros du livre.
    Une seule restriction à ces commentaires positifs : j’ai espéré en vain un retournement de situation, qui hélas ne s’est pas produit. Pour moi ce n’est donc vraiment un thriller, plutôt un roman un roman historique noir, très noir !

  • add_box
    Couverture du livre « La disparition d'Adèle Bedeau » de Graeme Macrae Burnet aux éditions Sonatine

    Bill sur La disparition d'Adèle Bedeau de Graeme Macrae Burnet

    Ce roman commence par une étrange préface, honorant lauteur oublié de ce roman remis au goût du jour par un film de Chabrol de 1989 (qu'on ne trouve pas dans sa filmographie !)

    Ce roman ressemble à un roman policier des années 60, avec quelques intonations de Simenon, dans la façon de décrire...
    Voir plus

    Ce roman commence par une étrange préface, honorant lauteur oublié de ce roman remis au goût du jour par un film de Chabrol de 1989 (qu'on ne trouve pas dans sa filmographie !)

    Ce roman ressemble à un roman policier des années 60, avec quelques intonations de Simenon, dans la façon de décrire longuement et précisément le personnage principal en lui tournant lentement autour, puis en divulgant brièvement certains faits majeurs de son passé, des fulgurances qui font fi de la chronologie ... 

    Manfred Baumann est un personnage terne, orphelin de ses deux parents, élevés par les aprents de sa mère, à Saint Louis, petite ville endormie frontalière de la Suisse et de l'Allemagne.

    Il est devenu employé de banque, a ses habitudes au café restaurant La Cloche où il prend ses repas et occupe la place d'un mort aux parties de cartes du jeudi soir.

    Il apprécie (de loin) la jolie serveuse, Adèle Bedeau, se surprenant même à la suivre certain soir et découvrant son jeune ami motorisé.

    Lorsqu'Adèle disparaît, Baumann est déstabilisé ; l'inspecteur Gorski entre en scène et commence  tisser sa toile autoutr de Baumann.

    Un roman aux débuts un peu lents, puis son rythme s'accélère doucement, ...et il devient impossible de le poser.

    J'ai effectué de nombreux déplacements professionnels à Saint Louis au début des années 80, et j'ai bien retrouvé dans ce roman l'atmosphère un peu empesée et vieillotte de cette ville à cette époque-là.

    Un auteur que je découvre, et dont je vais m'empresser de rechercher les autres opus.

  • add_box
    Couverture du livre « L'accident de l'A35 » de Graeme Macrae Burnet aux éditions Sonatine

    Manonlitaussi sur L'accident de l'A35 de Graeme Macrae Burnet

    Bertrand Barthelme, figure locale de la petite ville Saint-Louis pas apprécié du tout, est victime d’un accident de voiture et laisse une veuve pas particulièrement bouleversée ainsi qu’un fils plutôt satisfait et imbu de lui-même.
    Notre personnage principal, l’inspecteur Gorski voit plus qu’un...
    Voir plus

    Bertrand Barthelme, figure locale de la petite ville Saint-Louis pas apprécié du tout, est victime d’un accident de voiture et laisse une veuve pas particulièrement bouleversée ainsi qu’un fils plutôt satisfait et imbu de lui-même.
    Notre personnage principal, l’inspecteur Gorski voit plus qu’un simple accident dans cette perte et se déroule alors une enquête classique médecin légiste, interrogatoire, suivi de suspect. En parallèle de son enquête il affronte lui-même ses démons mais surtout l’échec de son couple.
    J’ai un avis mitigé sur cette lecture. SI j’ai trouvé la lecture facile grâce à un style fluide, des personnages bien travaillés, un dénouement intelligemment ficelé, je me suis demandée tout le long pourquoi le déclic n’avait pas opéré pour que je me cramponne à l’histoire alors que je voulais savoir à quoi était dû cet accident. Je n’ai compris qu’à la fin, je n’ai pas réussi à m’attacher à l’inspecteur, je n’ai pas eu envie de m'intéresser à l’inspecteur, personnage central d’une enquête. Dans un polar j’ai besoin de trouver sympathique au moins l’enquêteur même (et surtout) avec ses failles. IL y a chez ce policier paumé une nonchalance qui ne m’a pas charmée. Heureusement tout n’est pas centré sur lui et le suivi de l’enquête n’a pas été perturbée et la lecture intéressante grâce aux autres personnages qui même s’il ne sont pas sympathiques sont bien mis en forme.
    Le rythme est lent mais l'écriture est fluide ce qui m'a permis d'aller jusqu'au bout du livre malgré l'absence de déclic flagrant qui me l'aurait fait dévorer.
    J'ai trouvé mon compte en poursuivant ce roman sans m'y cramponner.

  • add_box
    Couverture du livre « L'accident de l'A35 » de Graeme Macrae Burnet aux éditions Sonatine

    annesophiebooks sur L'accident de l'A35 de Graeme Macrae Burnet

    Un polar tout en finesse et en férocité.

    Un soir de novembre Bertrand Barthelme trouve la mort au volant de sa voiture. L’inspecteur Gorski, venu pour constater l’accident, se dit qu’aller annoncer la nouvelle à la famille du défunt sera très certainement l’aventure la plus palpitante qui lui...
    Voir plus

    Un polar tout en finesse et en férocité.

    Un soir de novembre Bertrand Barthelme trouve la mort au volant de sa voiture. L’inspecteur Gorski, venu pour constater l’accident, se dit qu’aller annoncer la nouvelle à la famille du défunt sera très certainement l’aventure la plus palpitante qui lui sera donné de vivre ces derniers temps.

    Car, croyez le ou non, mais dans la petite ville de Saint-Louis il ne se passe (presque) jamais rien.

    Mais une fois devant la veuve, force est pour lui de constater 2 choses : la première étant que Mme Bartelme a une réaction pour le moins étonnante face à la mauvaise nouvelle qu’il vient lui annoncer.
    Et la seconde, que la dite veuve est plus que séduisante.

    Alors, puisque sa femme est partie et que Saint-Louis ne croule pas sous la criminalité, pourquoi ne pas faire plaisir à la jolie Lucette et essayer de savoir ce que son mari faisait sur cette route à un moment où il aurait dû se trouver en réunion ?

    D’autant que Raymond, le fils Barthelme, semble lui aussi cacher des choses...

    Graeme Macrae Burnet nous livre ici un polar dans la plus pure traduction du genre, avec pour décor une petite ville dont toutes les contradictions sont passées au microscope.

    En plus de nous offrir une enquête à l’ancienne, avec calepins, filatures et appels depuis des cabines téléphoniques, il dissèque sous nos yeux, et pour notre plus grand plaisir, les mœurs des petites villes de province.
    Et son coup de scalpel est absolument jubilatoire.

    Mensonges, trahisons et petits secrets inavouables se partagent les pages pendant que les sourires de façade, l’excessive pondération et l’abus de faux-semblants nous sautent au visage.
    Petites phrases assassines assénées par des gens de (presque) bonne éducation, et extrême mesquinerie cachée derrière les masques de convenances, relèvent encore un peu plus le menu dont l’auteur nous régale avec un style devenu bien trop rare.

    Ce polar ne se lit pas pour son rythme, il se savoure pour sa justesse et son impertinence.

    Si nous en avions déjà eu un bon aperçu avec La Disparition d’Adèle Bedeau, avec L’Accident de l’A35 il confirme son talent et imprime sa marque.

    G. M. Burnet est décidément un auteur à suivre de près !

Discussions autour de cet auteur

Il n'y a pas encore de discussion sur cet auteur

Soyez le premier à en lancer une !