Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

Giosue Calaciura

Giosue Calaciura
Giosuè Calaciura est né à Palerme et il vit et travaille à Rome. Journaliste, il écrit régulièrement pour de nombreux quotidiens et diverses revues. Borgo Vecchio est son cinquième roman traduit en français. Il a remporté, lors de sa sortie en Italie, le prix Paolo Volponi.« La langue de Giosuè C... Voir plus
Giosuè Calaciura est né à Palerme et il vit et travaille à Rome. Journaliste, il écrit régulièrement pour de nombreux quotidiens et diverses revues. Borgo Vecchio est son cinquième roman traduit en français. Il a remporté, lors de sa sortie en Italie, le prix Paolo Volponi.« La langue de Giosuè Calaciura est unique, objectivement unique : c'est une langue très belle, dense, poétique, baroque, traversée de constantes inventions métaphoriques. » Jérôme Ferrari« Borgo Vecchio est une fable mélodramatique qui fait penser aux œuvres les plus visionnaires de García Márquez. Le portrait d'une insularité méditerranéenne magique et extrême. »Goffredo Fofi, Internazionale

Vidéos relatives à l'auteur

Articles en lien avec Giosue Calaciura (1)

Avis sur cet auteur (19)

  • add_box
    Couverture du livre « Borgo vecchio » de Giosue Calaciura aux éditions Noir Sur Blanc

    Miss K Paris sur Borgo vecchio de Giosue Calaciura

    Nous sommes en Sicile, dans le quartier de Borgho Vecchio, constitué d’un dédale de rues enchevêtrées face à la mer, où le paradis et l’enfer se mêlent.
    Mimmo, le fils du charcutier qui a discrètement trafiqué la balance, est secrètement amoureux de Céleste ; il murmure à l’oreille de Nana,...
    Voir plus

    Nous sommes en Sicile, dans le quartier de Borgho Vecchio, constitué d’un dédale de rues enchevêtrées face à la mer, où le paradis et l’enfer se mêlent.
    Mimmo, le fils du charcutier qui a discrètement trafiqué la balance, est secrètement amoureux de Céleste ; il murmure à l’oreille de Nana, cheval qui va concourir dans des courses illégales. Cristoforo, le grand copain de Mimmo, lui se fait frapper tous les soirs par son père abruti par la bière, au vu et au su de tout le quartier qui ferme les yeux et monte le son de la télévision pour ne pas entendre les râles de ce gamin. Céleste, quant à elle, est la fille de Carmella, une prostituée reléguée sur le balcon pendant que sa mère travaille avec les hommes du quartier. Et enfin Totò, le petit bandit, resquilleur, voleur à la tire qui courre plus vite que son ombre armé d’un pistolet caché dans sa chaussette, et qui échappe à toutes les rafles de la police. Voilà pour les principaux personnages, tous empreints d’une grande sincérité et dont la naïveté qui caractérise les enfants les a quittés il y a déjà bien longtemps semble-t-il.
    Les fins de mois sont parfois difficiles, la misère sociale et morale affleure à chaque ligne, tout comme les odeurs de ce quartier populaire.
    L’écriture, à la fois brute et d’une grande sensibilité, est parfois tellement enlevée, voire poétique, que même sans avoir jamais mis les pieds à Palerme, on hume l’odeur du pain (quel chapitre !) ou du poisson à travers les ruelles inextricables de ce quartier.
    L’auteur réussit l’exploit de nous captiver avec un savant mélange de réalisme parfois cruel n’excluant pas l’humour et la tendresse. Bravissimo

  • add_box
    Couverture du livre « Borgo vecchio » de Giosue Calaciura aux éditions Noir Sur Blanc

    Joëlle Buch sur Borgo vecchio de Giosue Calaciura

    Borgo Vecchio est un quartier populaire de Palerme. C'est ici que grandissent deux amis, Cristofaro et Mimmo. Le premier redoute le soir, le moment où il rentre chez lui et que son père saoul le frappe. Le deuxième rêve de tuer le père de son ami avant que celui-ci ne meurt sous ses coups. Pour...
    Voir plus

    Borgo Vecchio est un quartier populaire de Palerme. C'est ici que grandissent deux amis, Cristofaro et Mimmo. Le premier redoute le soir, le moment où il rentre chez lui et que son père saoul le frappe. Le deuxième rêve de tuer le père de son ami avant que celui-ci ne meurt sous ses coups. Pour cela, il s'imagine devenir le héros du quartier, Toto, un voleur que tout le monde respecte. Il y a aussi des histoires d'amour, de jalousie et de vengeance...
    Ce roman dépeint la vie du quartier et de ses habitants, des personnages attachants. La violence et la beauté rythment l'histoire. Le lecteur vibre et espère avec les personnages jusqu'au dénouement. Un roman dur mais magnifique. A lire absolument !

  • add_box
    Couverture du livre « Borgo vecchio » de Giosue Calaciura aux éditions Noir Sur Blanc

    Réjane MARTEAU sur Borgo vecchio de Giosue Calaciura

    Un roman puissant dans la douleur, la violence, la dureté de ce quartier de Palerme, Borgo Vecchio, où se trament la vie et la mort sur fond d'amitié inconditionnelle entre Mimmo et Cristofaro. J'ai eu un peu de mal à entrer dans le récit, mais une fois prise, j'ai souffert avec avec ces deux...
    Voir plus

    Un roman puissant dans la douleur, la violence, la dureté de ce quartier de Palerme, Borgo Vecchio, où se trament la vie et la mort sur fond d'amitié inconditionnelle entre Mimmo et Cristofaro. J'ai eu un peu de mal à entrer dans le récit, mais une fois prise, j'ai souffert avec avec ces deux enfants, souri et pleuré devant leurs petits bonheurs et leurs rêves. Mi-fable, mi-roman, difficile d'en sortir indemne, une lecture qui marque.

  • add_box
    Couverture du livre « Borgo vecchio » de Giosue Calaciura aux éditions Noir Sur Blanc

    Nicole CESSELIN sur Borgo vecchio de Giosue Calaciura

    Mimmo et Cristofaro sont des gamins, amis depuis toujours. Ils vivent dans le quartier de Borgo Vecchio, un quartier pauvre de Palerme situé près du port où l'on trouve misère, violence et délinquance.
    Cristofaro subit tous les soirs les coups de son père, ivre de colère et de bière. La mère...
    Voir plus

    Mimmo et Cristofaro sont des gamins, amis depuis toujours. Ils vivent dans le quartier de Borgo Vecchio, un quartier pauvre de Palerme situé près du port où l'on trouve misère, violence et délinquance.
    Cristofaro subit tous les soirs les coups de son père, ivre de colère et de bière. La mère laisse faire tout comme "Le" quartier qui, pourtant, entend ses hurlements et ses pleurs. Mimmo, lui, rêve de le libérer de ses parents irresponsables.
    Il y aussi :
    Carmela, une prostituée qui vend ses charmes à presque tous les hommes du quartier, ainsi qu'aux marins quelques années auparavant .
    Celeste, sa fille , dont Mimmo est amoureux , et qui, enfermée sur son balcon chaque fois que sa mère travaille, puise sa force et sa patience dans l'étude de ses livres scolaires.
    Totò ,le voleur qui court plus vite que son ombre et met en échec la police chaque fois qu'elle tente de l'arrêter . Son amour pour Carmela va le mettre en danger.
    Nanà, un cheval que le père de Mimmo utilise dans des courses clandestines et truquées, sur un hippodrome improvisé du bord de mer. Mimmo et Cristofaro s'en occupent avec beaucoup de tendresse.
    Dans ce contexte de violence, de pauvreté économique et morale, de mafia et de corruption, de convoitise et de cruauté, d' indifférence et de fatalisme, l'auteur réalise la prouesse d'attacher le lecteur par son humour , sa tendresse et sa poésie . Pour preuve ces deux superbes passages sur le concert des animaux annonçant la venue des policiers dans le quartier et celui de l'odeur du pain qui s'y répand ….
    Livre très intense et émouvant. A lire imperativement.

Discussions autour de cet auteur

Il n'y a pas encore de discussion sur cet auteur

Soyez le premier à en lancer une !