Georges-Olivier Chateaureynaud

Georges-Olivier Chateaureynaud

Georges-Olivier Châteureynaud, né à Paris en 1947, est nouvelliste et romancier. Pour La Faculté des songes, il a obtenu en 1982 le prix Renaudot, dont il est aujourd'hui membre du jury. Il a été le président de la Société des Gens de Lettres de France.

... Voir plus

Georges-Olivier Châteureynaud, né à Paris en 1947, est nouvelliste et romancier. Pour La Faculté des songes, il a obtenu en 1982 le prix Renaudot, dont il est aujourd'hui membre du jury. Il a été le président de la Société des Gens de Lettres de France.

Avis sur cet auteur (3)

  • add_box
    Couverture du livre « Les amants sous verre » de Georges-Olivier Chateaureynaud aux éditions Le Verger

    Léane Belaqua sur Les amants sous verre de Georges-Olivier Chateaureynaud

    Pour ceux qui ne le savent pas, les nouvelles, c'est mon dada. Courtes ou longues, je les adore. Autant dire que j'ai été ravie d'en lire une !

    Pour ce qui est de l'histoire, la quatrième de couverture y est très fidèle. Golo se rend à une convention d'art et y rencontre Stella, antiquaire...
    Voir plus

    Pour ceux qui ne le savent pas, les nouvelles, c'est mon dada. Courtes ou longues, je les adore. Autant dire que j'ai été ravie d'en lire une !

    Pour ce qui est de l'histoire, la quatrième de couverture y est très fidèle. Golo se rend à une convention d'art et y rencontre Stella, antiquaire qui, comme lui, a du mal à trouver son bonheur à un prix raisonnable. Lorsque ces deux-là se rencontrent, ils se plaisent beaucoup. C'est leur histoire que la nouvelle nous propose de suivre, une histoire pleine de péripéties mais qui avance avec un naturel déconcertant.

    Les personnages sont sympathiques, enfin c'est l'image que je m'en suis fait. Le propre de la nouvelle est de ne donner que les éléments nécessaires à l'histoire. Le superflu n'y a pas sa place. C'est l'un des très nombreux charmes de ce format : l'imagination peut s'emballer. La mienne s'est d'ailleurs un peu trop emballée au cours des premières pages car j'imaginais Golo comme un personnage relativement âgé alors qu'il est en fait très jeune. Mais mon erreur rectifiée, je n'ai pu que me laisser porter par ce petit antiquaire qui n'a pas les moyens d'en être un, et Stella, dont on ne sait presque rien si ce n'est qu'elle n'est pas timide pour un sou.

    J'ai lu cette nouvelle d'une traite tant le style de l'auteur est fluide. Malgré les détails qu'il apporte et qui sont nécessaires d'ailleurs à nous plonger dans l'ambiance, on avance à un bon rythme dans l'histoire. Je me suis juste sentie un peu perdue dans les références aux artistes et le vocabulaire spécifique à l'art évoqué et j'ai le sentiment d'avoir loupé quelques éléments intéressants malgré les quelques recherches que j'ai menées après ma lecture, mais cela ne m'a pas empêchée de voguer au gré des péripéties relatées.

    J'attendais avec impatience de découvrir quel allait être le "twist" final et j'avais imaginé un certain nombre de dénouements, sans jamais trouver le bon. Je me suis laissée surprendre par la fin, surprenante mais tout à fait crédible.

    Verdict : ♥♥♥♥♥ Voici une excellente nouvelle qui nous emmène dans un monde plein de surprises. Inutile d'être féru d'art pour apprécier le talent de l'auteur qui nous tient en haleine jusqu'au point final. Je compte bien rattraper mon retard dans la bibliographie de Georges-Olivier Châteaureynaud, et lire ses prochaines oeuvres.

  • add_box
    Couverture du livre « L'Autre rive » de Georges-Olivier Chateaureynaud aux éditions Lgf

    Coralie Freetime sur L'Autre rive de Georges-Olivier Chateaureynaud

    Au secours. Fuyez. ce livre est ennuyeux à mourir, les descriptions beaucoup trop longues, et en plus elles n'ont aucun intérêt pour l'histoire. Cet auteur a voulu mélanger plusieurs styles mais malheureusement cela rend son livre incompréhensible et illisible. J'ai abandonné au bout de 120...
    Voir plus

    Au secours. Fuyez. ce livre est ennuyeux à mourir, les descriptions beaucoup trop longues, et en plus elles n'ont aucun intérêt pour l'histoire. Cet auteur a voulu mélanger plusieurs styles mais malheureusement cela rend son livre incompréhensible et illisible. J'ai abandonné au bout de 120 pages de la version livre de de poche !

  • add_box
    Couverture du livre « Le corps de l'autre » de Georges-Olivier Chateaureynaud aux éditions Grasset Et Fasquelle

    Julien BEC sur Le corps de l'autre de Georges-Olivier Chateaureynaud

    un livre assez sombre mais prenant!l auteur a imaginé un bon scénario on va suprise en surprise tout au long de la lécture!

    un livre assez sombre mais prenant!l auteur a imaginé un bon scénario on va suprise en surprise tout au long de la lécture!

Ils ont lu cet auteur

Discussions autour de cet auteur

Il n'y a pas encore de discussion sur cet auteur

Soyez le premier à en lancer une !