Georges Coulonges

Georges Coulonges
Georges Coulonges était un véritable homme de lettres : parolier, auteur de théâtre, romancier. Son Suvre a été récompensée par plusieurs prix : prix de la Sacem, prix Mémoire-d'Oc, etc. Il a également reçu en 2000 le prix des Maisons de la Presse pour L'été du grand bonheur. Georges Coulonges e... Voir plus
Georges Coulonges était un véritable homme de lettres : parolier, auteur de théâtre, romancier. Son Suvre a été récompensée par plusieurs prix : prix de la Sacem, prix Mémoire-d'Oc, etc. Il a également reçu en 2000 le prix des Maisons de la Presse pour L'été du grand bonheur. Georges Coulonges est décédé le 12 juin 2003 à l'âge de 80 ans.

Avis (7)

  • Couverture du livre « Ma communale avait raison » de Georges Coulonges aux éditions Presses De La Cite

    Michel Fauche sur Ma communale avait raison de Georges Coulonges

    souvenir de la vie de l'auteur, peu captivant ceux qui ne sont pas nés en 1930

    souvenir de la vie de l'auteur, peu captivant ceux qui ne sont pas nés en 1930

  • Couverture du livre « La fête des écoles » de Georges Coulonges aux éditions Libra Diffusio

    Nathalie Sibué sur La fête des écoles de Georges Coulonges

    Une guerre scolaire, des moeurs ou la femme doit rester a sa place, une belle histoire d' amour... Un tres beau livre

    Une guerre scolaire, des moeurs ou la femme doit rester a sa place, une belle histoire d' amour... Un tres beau livre

  • Couverture du livre « Le pays des tomates plates » de Georges Coulonges aux éditions Pocket

    Valérie Magnon sur Le pays des tomates plates de Georges Coulonges

    Etonnant, comme une fable moderne. J’ai bien aimé cette idée d’un pays imaginaire , une sorte d’Eden sur terre. Ses habitants nous ressemblent mais leurs besoins, leurs envies sont plus simples ce qui ne c veut pas dire qu’ils refusent la modernité. Ils voient la vie autrement et c’est...
    Voir plus

    Etonnant, comme une fable moderne. J’ai bien aimé cette idée d’un pays imaginaire , une sorte d’Eden sur terre. Ses habitants nous ressemblent mais leurs besoins, leurs envies sont plus simples ce qui ne c veut pas dire qu’ils refusent la modernité. Ils voient la vie autrement et c’est insupportable, incompréhensible pour leurs voisins et les sociétés commerciales qui voient en eux un immense marché potentiel.

    Georges Coulonges nous entraine à travers le pays, nous laisse découvrir le bonheur, nous laisse à penser qu’un peu de magie est nécessaire, puis finalement nous dévoile qu’il suffit d’y croire pour que ça fonctionne. Cette société est un brin libertaire, un peu trop calme peut-être mais les idées y sont belles, alors…. « Côté politique, les choses sont calmes. Il n’y a pas de gauche car les gent sont heureux ; pas de droite car les gens sont généreux ; pas de centre car hommes francs et perspicaces, les Cludiens savent depuis longtemps que le fanatisme de l’idée n’est pas plus pernicieux que le fanatisme du néant. »

  • Couverture du livre « La liberté sur la montagne » de Georges Coulonges aux éditions Pocket

    myriam ariza-pelé sur La liberté sur la montagne de Georges Coulonges

    Une belle histoire, écrite avec beaucoup de poésie, celle d'une jeune fille aux prises avec la morale du XIXème siècle!

    Une belle histoire, écrite avec beaucoup de poésie, celle d'une jeune fille aux prises avec la morale du XIXème siècle!

Discussions autour de cet auteur

Il n'y a pas encore de discussion sur cet auteur

Soyez le premier à en lancer une !

Récemment sur lecteurs.com