Gael Faye

Gael Faye

Gaël Faye, est un chanteur, rappeur, auteur-compositeur-interprète et écrivain.

Articles en lien avec Gael Faye (1)

Avis sur cet auteur (102)

  • add_box
    Couverture du livre « Petit pays » de Gael Faye aux éditions Grasset Et Fasquelle

    lamiss sur Petit pays de Gael Faye

    Un roman très bien écrit et construit , qui commence dans le bonheur des jeux d'enfants sous le soleil et évolue progressivement pour finir dans l'horreur du génocide . Un roman sur la fin de l'enfance et ses terres irrémédiablement perdues. TB

    Un roman très bien écrit et construit , qui commence dans le bonheur des jeux d'enfants sous le soleil et évolue progressivement pour finir dans l'horreur du génocide . Un roman sur la fin de l'enfance et ses terres irrémédiablement perdues. TB

  • add_box
    Couverture du livre « Petit pays » de Gael Faye aux éditions Grasset Et Fasquelle

    Jennifer Daher sur Petit pays de Gael Faye

    Gabriel, dix ans, vit au Burundi dans les années 90 et y fait les quatre cents coups avec ses copains. Il est le fils d’un père français et d’une mère rwandaise d’origine Tutsi et exilée au Burundi.
    Cette enfance douce et heureuse qu’il partage avec sa sœur Ana, sera tout à bord troublée par...
    Voir plus

    Gabriel, dix ans, vit au Burundi dans les années 90 et y fait les quatre cents coups avec ses copains. Il est le fils d’un père français et d’une mère rwandaise d’origine Tutsi et exilée au Burundi.
    Cette enfance douce et heureuse qu’il partage avec sa sœur Ana, sera tout à bord troublée par la séparation des parents puis sera liée aux conflits du pays. Ce pays d’abord porté par l’espoir d’une démocratie sombre dans l’horreur. La mort présente. La folie des hommes. Le génocide du Rwanda.

    Gaël Faye garde une distance avec ce conflit, en relatant le conflit et ses épisodes dramatiques avec les yeux d’un enfant. L’auteur ne sombre pas dans le sordide et les détails morbides sont épargnés au lecteur.
    Gabriel qui habite un quartier aisé, vit le conflit de loin, refuse de choisir son camp tandis que ses copains commencent à vouloir se battre et rejoindre des gangs. Pour eux, Tutsi ou Hutu, il faut choisir. Ce livre parle alors de l’identité et de sa construction. Qui devenons-nous à travers nos choix ?

    Au fil du temps, les coups de feu deviennent habituels, les enfants ne dorment plus dans le couloir pour éviter les balles perdues et retournent dans leur chambre. Le quotidien de guerre est alors bien installé et cela dégénère. La violence dans les rues se banalise, la peur aussi. Puis, la mère de Gabriel part au Rwanda à la recherche des siens. Voyage dont elle ne reviendra pas indemne. Comme l’écrit Gaël Faye : "Le génocide est une marée noire, ceux qui ne s'y sont pas noyés sont mazoutés à vie."
    Pour échapper à cet enfer, l’enfant se réfugie dans la lecture grâce aux livres que lui prête sa voisine Grecque, Madame Economopoulos. L’imaginaire prend le dessus et sauve. Il n’y a plus l’école, mais il y a les livres et cela donne du sens.

    Premier roman de l’auteur, compositeur et interprète Gaël Faye, "Petit pays" est une réussite. Une lecture comme une prise de conscience, un devoir de mémoire. Une lecture essentielle.

  • add_box
    Couverture du livre « Petit pays » de Gael Faye aux éditions Grasset Et Fasquelle

    Aurélien sur Petit pays de Gael Faye

    Gaël Faye signe ici, pour son premier roman, un vrai petit bijou.

    On s'immerge totalement dans la vie du narrateur ou on aborde avec ses yeux d'enfants l'amour, l'amitié, la famille mais également les séparations, les inégalités, la guerre, les coups d'état, la dictature, la...
    Voir plus

    Gaël Faye signe ici, pour son premier roman, un vrai petit bijou.

    On s'immerge totalement dans la vie du narrateur ou on aborde avec ses yeux d'enfants l'amour, l'amitié, la famille mais également les séparations, les inégalités, la guerre, les coups d'état, la dictature, la violence...

    Les mots sont justes et nous sommes constamment submergés par diverses émotions.

    Un beau livre sans conteste, rempli de phrases magnifiques qui m'ont souvent données envie de reprendre des citations !

    " le génocide est une marée noire, ceux qui ne s'y sont pas noyés sont mazoutés à vie"

  • add_box
    Couverture du livre « Petit pays » de Gael Faye aux éditions Grasset Et Fasquelle

    Ghislaine Moreau sur Petit pays de Gael Faye

    Les lycéens ont bon goût, encore un roman qui le confirme.Rien à redire , personnages, dialogues , progression de l'intrigue, le prix est largement mérité. La dernière phrase est sublime et m'a fait monter les larmes aux yeux

    Les lycéens ont bon goût, encore un roman qui le confirme.Rien à redire , personnages, dialogues , progression de l'intrigue, le prix est largement mérité. La dernière phrase est sublime et m'a fait monter les larmes aux yeux