Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

Friedrich Durrenmatt

Friedrich Durrenmatt

La biographie de cet auteur n'est pas encore disponible, proposez la vôtre : Contactez-nous

Avis sur cet auteur (5)

  • add_box
    Couverture du livre « La promesse » de Friedrich Durrenmatt aux éditions Lgf

    frconstant sur La promesse de Friedrich Durrenmatt

    Friedrich DÜRRENMATT, auteur suisse (né en 1921 et décédé en 1990) est, semble-t-il, un auteur très étudié dans les écoles d’expression germanophone est trop souvent méconnu des lecteurs francophones, quel dommage ! Dans le roman, « Das versprechen », La Promesse, Armel Guerne a réalisé un bon...
    Voir plus

    Friedrich DÜRRENMATT, auteur suisse (né en 1921 et décédé en 1990) est, semble-t-il, un auteur très étudié dans les écoles d’expression germanophone est trop souvent méconnu des lecteurs francophones, quel dommage ! Dans le roman, « Das versprechen », La Promesse, Armel Guerne a réalisé un bon travail de traduction et, grâce au bienveillant concours d’une amie venue de Suisse, il m’a donc été loisible de rentrer dans cet univers dürrenmattien que je ne connaissais pas. Une bien belle découverte, un réel plaisir !
    Ce livre a pour sous-titre Requiem pour le roman policier, tout un programme… DÜRRENMATT, met en scène un ex-commissaire de police Zurichois, l’ex-bras droit de ce dernier, Matthieu, un flic bourré de talents à l’intuition singulière et un écrivain-professeur, chargé de conférence sur l’art et la maîtrise de l’écriture de romans policiers.
    L’affaire est ‘on ne peut plus trouble’… Une fillette a été tuée dans les bois, passée au rasoir ! L’enquête aboutit immédiatement sur un suspect. La foule veut le lyncher… Il faut que justice soit faite! L’inspecteur Matthieu calme le jeu mais en fait la promesse.
    C’est alors que les nœuds se resserrent. Les évidences disparaissent, les questions s’imposent comme des évidences. L’innocent est-il coupable, le coupable innocent ? Ne sachant trop rien de l’assassin, la seule piste pour Matthieu est de suivre la prochaine victime…
    Un hymne à la patience, à moins que ce ne soit à la folie lorsqu’elle prend le pas sur la raison, les devoirs d’enquête et la logique d’une pensée dûment étayé. Je n’en dirai pas plus… A vous de lire !
    Ce roman, très court (155 pages, en Livre de poche) est solidement construit. Il nous emmène là où on ne s’y attend pas. On suit le récit des cogitations, actions, réactions des protagonistes de l’histoire. Et, en filigrane, l’interrogation de l’auteur sur la construction même d’un roman policier et du placement des indices utiles ou des points d’ancrage (encrage ?) que tout écrivain du genre place dans sa prose pour édifier le lecteur et permettre à son récit de se terminer selon une fin morale, possible quoique inattendue. On y trouve aussi, pour autant que je puisse en juger, une belle description du pays suisse, de la région où se déroule l’action, de son climat qui, parfois, pèse comme un couvercle. On y sent le froid, les brumes, la tristesse qu’une ouverture de nuages dissipe, qu’une fermeture réactive. Et puis, cerise, on y trouve, çà et là, quelques relents de cet humour caustique que les Suisses peuvent à l’occasion développer.
    Un vrai plaisir donc que cette découverte de DÜRRENMATT ! Envie de vous la partager…

  • add_box
    Couverture du livre « La visite de la vieille dame » de Friedrich Durrenmatt aux éditions Lgf

    Sophie Wag sur La visite de la vieille dame de Friedrich Durrenmatt

    Une pièce de théâtre cynique et grinçante, un chef d'oeuvre!

    Une pièce de théâtre cynique et grinçante, un chef d'oeuvre!

  • add_box
    Couverture du livre « La panne » de Friedrich Durrenmatt aux éditions Lgf

    Virginie Vertigo sur La panne de Friedrich Durrenmatt

    http://www.leslecturesdumouton.com/archives/2017/12/03/35878391.html

    Alfredo Traps roule sur une route nationale au volant de sa Studebaker. Cet homme d’affaire de quarante-cinq ans tombe en panne en pleine campagne. Mu par la flemme et l’envie de s’acoquiner avec des filles, cet homme marié...
    Voir plus

    http://www.leslecturesdumouton.com/archives/2017/12/03/35878391.html

    Alfredo Traps roule sur une route nationale au volant de sa Studebaker. Cet homme d’affaire de quarante-cinq ans tombe en panne en pleine campagne. Mu par la flemme et l’envie de s’acoquiner avec des filles, cet homme marié décide de passer la nuit sur place. Les hôtels de la bourgade sont complets mais un vieux monsieur, ancien juge à la retraite, lui offre l’hospitalité.

    Ne pouvant refuser l’invitation de son hôte, Traps se retrouve dans une soirée avec deux autres retraités : un ancien procureur et un ancien avocat. Régulièrement, autour d’un dîner très copieux et arrosé, les vieillards s’amusent à organiser de faux procès. Traps accepte ce soir-là de jouer l’accusé. Après tout, toute personne a un petit « crime » à confesser ! Mais Traps prend son rôle bien trop à la légère et rien ne se déroule comme prévu…

    Ce récit de Dürrenmatt, qui date de 1958, ressemble un peu à une pièce de théâtre avec une chute pour le moins inattendue. Il invite à la réflexion sur la nature humaine mais aussi sur le sens de la justice et le poids de la culpabilité. Sous ses airs comiques, La panne est un récit assez noir, plutôt bien mené même s’il existe quelques grosses ficelles dans le déroulé du récit. On oscille entre le thriller, la fable et le conte philosophique. Une lecture agréable et un auteur que je découvre avec plaisir.

  • add_box
    Couverture du livre « Le juge et son bourreau » de Friedrich Durrenmatt aux éditions Lgf

    Nathalie Sibué sur Le juge et son bourreau de Friedrich Durrenmatt

    Enquête policière menée par une main de maître. Et pourtant, nous savons d’emblée qui est le coupable du meurtre, nous voyons les éléments se mettre en place pour le prouver... et aux toutes dernières pages, un feu d' artifice... quelque chose de complètement inattendue... à découvrir... vraiment...

    Enquête policière menée par une main de maître. Et pourtant, nous savons d’emblée qui est le coupable du meurtre, nous voyons les éléments se mettre en place pour le prouver... et aux toutes dernières pages, un feu d' artifice... quelque chose de complètement inattendue... à découvrir... vraiment...

Discussions autour de cet auteur

Il n'y a pas encore de discussion sur cet auteur

Soyez le premier à en lancer une !