Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement ou connectez-vous pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

Frederique Deghelt

Frederique Deghelt
Voyageuse infatigable avec Paris pour port d'attache, Frédérique Deghelt est journaliste et réalisatrice de télévision. Chez Actes Sud, elle a publié trois romans – La Vie d'une autre (2008, adapté au cinéma par Sylvie Testud en 2012 ; Babel n° 897), La Grand-mère de Jade (2009, prix Chronos, pri... Voir plus
Voyageuse infatigable avec Paris pour port d'attache, Frédérique Deghelt est journaliste et réalisatrice de télévision. Chez Actes Sud, elle a publié trois romans – La Vie d'une autre (2008, adapté au cinéma par Sylvie Testud en 2012 ; Babel n° 897), La Grand-mère de Jade (2009, prix Chronos, prix Solidarité) et La Nonne et le Brigand (2011) –,deux ouvrages mêlant textes et photographies – Je porte un enfant et dans mes yeux l'étreinte sublime qui l'a conçu (2007) et Le Cordon de soie (2009) – et deux livres pour la jeunesse – Ma nuit d'amour (2011) et Le Voyage de Billie (2012).

Vidéos relatives à l'auteur

Articles en lien avec Frederique Deghelt (2)

Avis sur cet auteur (98)

  • add_box
    Couverture du livre « Le coeur sur un nuage » de Frederique Deghelt aux éditions Lgf

    Cathfd sur Le coeur sur un nuage de Frederique Deghelt

    J'avais acheté ce petit bouquin lors de sa sortie en mai 2011 dans l'idée d'en faire un cadeau lorsque l'occasion se présenterait. Le temps a passé et je l'ai oublié .... Je l'ai enfin lu et quel joli moment j'ai passé !
    Il s'agit de la réunion de deux textes qui avaient été publiés séparément...
    Voir plus

    J'avais acheté ce petit bouquin lors de sa sortie en mai 2011 dans l'idée d'en faire un cadeau lorsque l'occasion se présenterait. Le temps a passé et je l'ai oublié .... Je l'ai enfin lu et quel joli moment j'ai passé !
    Il s'agit de la réunion de deux textes qui avaient été publiés séparément à l'origine, "Je porte un enfant et dans mes yeux l'étreinte sublime qui l'a conçu" sur la grossesse et "Le cordon de soie" sur les 3 premières semaines du bébé. C'est une belle idée de réunir ces textes tant ils sont complémentaires . On retrouve la plume merveilleuse de Frédérique Deghelt illustrés par les photos délicates de Sylvie Singer Kergal, avocate d'affaires devenue photographe. A elles deux, elles ont 7 enfants. Les textes sont préfacés par le Pr René Frydman pour le 1er et Aldo Naouri pour le 2nd.
    Lisez ce petit bijou de délicatesse, de sensualité et d'émotion, offrez-le !
    "Ce livre intime, nous l'imaginons entre les mains de femmes enceintes, de jeunes mamans, offert entre amies, transmis par des mères ou belles-mères, et lu sous le manteau par des hommes que les secrets féminins de la maternité intriguent. La perception de ces moments uniques, leur poésie, leur profondeur et l'empreinte qu'ils laissent dans nos cœurs constituent à la fois ce que nous sommes et ce que nous aspirons à être. Avoir la chance de donner à lire et à voir ces instants intimes au plus grand nombre est un cadeau"F. Deghelt

  • add_box
    Couverture du livre « La nonne et le brigand » de Frederique Deghelt aux éditions Actes Sud

    Cathfd sur La nonne et le brigand de Frederique Deghelt

    De Frédérique Deghelt, j’avais adoré “La grand-mère de Jade”, souvenez-vous, c’était un de mes coups de cœur de l’année 2009, ce début d’année, j’ai lu d’elle encore “La vie d’une autre” et aujourd’hui c’est de son dernier opus dont je veux vous parler...

    Lysange se lance dans une relation...
    Voir plus

    De Frédérique Deghelt, j’avais adoré “La grand-mère de Jade”, souvenez-vous, c’était un de mes coups de cœur de l’année 2009, ce début d’année, j’ai lu d’elle encore “La vie d’une autre” et aujourd’hui c’est de son dernier opus dont je veux vous parler...

    Lysange se lance dans une relation passionnée et torride avec Pierre , un photographe de guerre rencontré dans un aéroport et dans le même temps répond à la lettre d’un inconnu, Tomas qui lui propose de lui confier sa maison alors que lui-même part pour le Brésil. Dans cette maison, elle va trouver un cahier dont la première phrase lui semble s’adresser à elle: “Je ne savais pas ce que c’était l’amour, je ne savais rien de ce qui nourrit et dévaste, alors sans ce savoir je n’étais qu’une petite chose lancée sur les routes et sans arme pour affronter la vie.” C’est le journal d’une nonne partie au Brésil ans les années 50.

    Lysange et Tomas vont peu à peu s’apprivoiser, elle est très intriguée par cet homme qui semble lui cacher quelque chose, et ses séjours dans la “cabane” du Cap-Ferret lui permettent de souffler un peu et de réfléchir à la passion dévastatrice qu’elle vit avec Pierre, une relation compliquée qu’elle n’a jamais connue... Elle plonge aussi à chacun de ses séjours dans le journal de la nonne avec fascination...

    Je ne veux pas trop en dire sur ce roman magnifique, j’ai adoré les pages du cahier de la religieuse et je les attendais avec impatience... Les pages où Lysange parle de sa passion, écrites dans une langue enfiévrée et décomplexée m’ont parfois agacée, mais c’est écrit d’une façon extraordinaire. J’ai beaucoup aimé la relation avec Tomas et l’histoire qui se dévoile peu à peu, un personnage extrêmement attachant... La description du Brésil et du Cap-ferret est fantastique. J’ai adoré la fin de ce très très beau roman...

    A la fin du livre, l’auteur a rassemblé les références des musiques qui l’ont accompagnée durant l’écriture de cet ouvrage. J’ai aimé écouter ces musiques dont l’une est intégrée à l’histoire.

  • add_box
    Couverture du livre « La grand-mère de Jade » de Frederique Deghelt aux éditions Actes Sud

    Cathfd sur La grand-mère de Jade de Frederique Deghelt

    A la suite d’un malaise, la grand-mère de Jade, Jeanne dite Mamoune, doit être placée dans une maison de repos médicalisée, et Jade, n’hésite pas une seconde ; elle va enlever sa grand-mère adorée et l’emmener vivre à Paris avec elle. Finalement cette grand-mère au parfum de rose et de...
    Voir plus

    A la suite d’un malaise, la grand-mère de Jade, Jeanne dite Mamoune, doit être placée dans une maison de repos médicalisée, et Jade, n’hésite pas une seconde ; elle va enlever sa grand-mère adorée et l’emmener vivre à Paris avec elle. Finalement cette grand-mère au parfum de rose et de violette, elle la connait peu et cette cohabitation va leur permettre de se découvrir l’une l’autre...

    C’est un roman merveilleux à deux voix, celle de la petite fille , journaliste indépendante, trentenaire célibataire, elle vient de mettre fin à une relation de cinq ans, qui se pose beaucoup de questions sur le sens de la vie, qui a écrit un roman, refusé par les éditeurs et celle de la vieille dame de quatre vingt ans , quasiment jamais sortie de son village de montagne, qui va se révéler être une lectrice cachée, fine et érudite lui proposant timidement de la relire”je pourrais bien t’aider, moi” ... Car ce livre parle beaucoup de littérature, du plaisir d’écrire et de celui de lire.... les mots réunissent les deux femmes par delà les années qui les séparent et un dialogue passionnant s’engage entre elles... C’est un livre d’une grande tendresse, un livre qui fait du bien à celui qui le lit, je me suis sentie vibrer avec Jade, j’ai éprouvé les inquiétudes de Jeanne, j’ai ri avec elles deux, j’ai adoré les regarder vivre ... l’épilogue bouleversant m’a laissée k.o., lisez ce livre de toute urgence, c’est un bijou...

  • add_box
    Couverture du livre « Être beau » de Frederique Deghelt et Astrid Di Crollalanza aux éditions Stock

    Un brin de Syboulette sur Être beau de Frederique Deghelt - Astrid Di Crollalanza

    Quand j’ai ouvert « Être beau », cela fait une semaine que j’étais incapable de lire une ligne de n’importe quel livre… Et une fois les premières lignes lues, je ne me suis plus arrêtée. J’ai aimé cette mise en lumière de Jim, Koïta, Lucie, Camille Hagop, Nicolas, Pauline et Eva, Jérôme C, Anja,...
    Voir plus

    Quand j’ai ouvert « Être beau », cela fait une semaine que j’étais incapable de lire une ligne de n’importe quel livre… Et une fois les premières lignes lues, je ne me suis plus arrêtée. J’ai aimé cette mise en lumière de Jim, Koïta, Lucie, Camille Hagop, Nicolas, Pauline et Eva, Jérôme C, Anja, Amel, Tanguy, Mathilde, Violette, Jérôme Hamon,Tim, Laetitia, Frédéric, Delphine. J’ai aimé les regarder en photos, les trouver beaux. J’ai aimé les « écouter ». Toutes ces personnes sont différentes car nous sommes tous différents des uns des autres. Toutes ces personnes ont une telle maturité, une telle réflexion sur la vie, sur leur vie qu’elles nous donneraient des complexes!! Ces dix huit personnes ne sont qu’une petite partie de personnes handicapées mais elles en sont une très jolie représentation. Dans « Être beau », il y a des handicaps visibles au premier coup d’œil et les handicaps non visibles de suite mais qui se découvrent en même temps qu’on découvre la personne. Je connais et côtoie bien malgré moi cet handicap non visible au premier regard. Je le vis tous les jours et comme eux, je dois faire avec, construire ma vie autour, l’apprivoiser, envisager mes journées en fonction, c’est un combat à mener chaque jour. Et le regard de l’autre est important… Quelques mois après l’arrivée de mon handicap, j’étais avec un ami homosexuel et je lui dis que je ne suis, désormais, plus normale. Et cet ami m’a dit une phrase si vrai: « Mais c’est quoi la normalité Sybil? Tu crois que moi, homosexuel, je suis normal alors? ». Voilà, il a tout dit: c’est quoi la normalité? Qui décide de ce qui est normal ou pas? Qui décide de qui est beau ou pas? Cette phrase est gravée en moi et quand je doute, elle revient et elle me fait sourire, c’est mon petit pied au cul à moi!

    La découverte de ce livre, « Être beau », ne pourra pas vous laisser insensible car chacun a été, est ou sera confronté à une personne « différente » et notre regard doit toujours rester bienveillant, ne pas juger, ne pas stigmatiser car derrière cette différence, il y a une personne, une intelligence, un cœur, une âme auxquels notre regard doit s’attarder. Lisez ce livre. Il est beau et surtout vous ferez connaissance avec de belles personnes que deux autres belles personnes nous permettent de rencontrer et de nous faire réfléchir.