Frederique Deghelt

Frederique Deghelt
Voyageuse infatigable avec Paris pour port d'attache, Frédérique Deghelt est journaliste et réalisatrice de télévision. Chez Actes Sud, elle a publié trois romans – La Vie d'une autre (2008, adapté au cinéma par Sylvie Testud en 2012 ; Babel n° 897), La Grand-mère de Jade (2009, prix Chronos, pri... Voir plus
Voyageuse infatigable avec Paris pour port d'attache, Frédérique Deghelt est journaliste et réalisatrice de télévision. Chez Actes Sud, elle a publié trois romans – La Vie d'une autre (2008, adapté au cinéma par Sylvie Testud en 2012 ; Babel n° 897), La Grand-mère de Jade (2009, prix Chronos, prix Solidarité) et La Nonne et le Brigand (2011) –,deux ouvrages mêlant textes et photographies – Je porte un enfant et dans mes yeux l'étreinte sublime qui l'a conçu (2007) et Le Cordon de soie (2009) – et deux livres pour la jeunesse – Ma nuit d'amour (2011) et Le Voyage de Billie (2012).

Vidéos relatives à l'auteur

Articles en lien avec Frederique Deghelt (1)

Avis sur cet auteur (91)

  • add_box
    Couverture du livre « Les brumes de l'apparence » de Frederique Deghelt aux éditions Actes Sud

    Salix_alba sur Les brumes de l'apparence de Frederique Deghelt

    Frédérique Deghelt, tout en restant dans notre monde moderne, nous suggère que derrière cette vie que nous menons, cette façade de bonheur, notre esprit se contente de pérenniser cette doxologie.

    Gabrielle – parisienne aisée – se contente de vivre et non d’exister. Elle surfe dans la vie,...
    Voir plus

    Frédérique Deghelt, tout en restant dans notre monde moderne, nous suggère que derrière cette vie que nous menons, cette façade de bonheur, notre esprit se contente de pérenniser cette doxologie.

    Gabrielle – parisienne aisée – se contente de vivre et non d’exister. Elle surfe dans la vie, abhorre les jardins et n’imagine pas de passer le périphérique – la jungle après -…

    Une vie bourgeoise, sans âme, où règne, le paraître du couple idéal et socialement correct ! Bref, la routine, jusqu’au jour, un notaire de province lui annonce qu’elle hérite, d’une forêt et de lieux d’habitations.

    Cruelle désillusion, pour Gabrielle, devant la masse sombre de la forêt, du silence qui l’enveloppe, des tapis de ronces, et la course menaçante des nuages…A l’instar de cette forêts des brumes, elle dort dans la ruine, voire la masure situé sur ce terrain. Et la nuit va lui apparaître peuplée de rêves ? De cauchemars ? Nouvelle donne, et qui va remettre en cause, non seulement sa vie de femme mais également sa personnalité.
    Avec les jours qui passent, les rencontres, les lieux, elle comprend qu’elle se situe à une période de sa vie…Quelle voie choisir ? La rationalité et son manque de perspective ou l’acception d’autres formes de vie ? Bref : Gabrielle révèle un « don » : elle est médium.

    L’auteure suggère-t-elle, avec son roman – Les brumes de l’apparence - l’existence d’une dimension qui favorise l’échange de notre monde avec celui d’âmes en transfert ? A chacun sa raison : d’approuver ou de nier, d’évacuer ou de réfléchir sur ce sujet existentiel.

    [L’apparence a besoin d’être oubliée pour que nous devenions nous-mêmes.]

  • add_box
    Couverture du livre « Les brumes de l'apparence » de Frederique Deghelt aux éditions Actes Sud

    Pilly sur Les brumes de l'apparence de Frederique Deghelt

    Un très bon livre qui nous amène à nous questionner sur nos vies, nos priorités de vie, la vie qui nous convient vraiment... et qui laisse s’immiscer un peu de surnaturel, ou tout du moins des choses que l'on ne saurait expliquer...

    Un très bon livre qui nous amène à nous questionner sur nos vies, nos priorités de vie, la vie qui nous convient vraiment... et qui laisse s’immiscer un peu de surnaturel, ou tout du moins des choses que l'on ne saurait expliquer...

  • add_box
    Couverture du livre « L'oeil du prince » de Frederique Deghelt aux éditions J'ai Lu

    Ghislaine Moreau sur L'oeil du prince de Frederique Deghelt

    Je n'ai pas accroché et je m'y suis ennuyée

    Je n'ai pas accroché et je m'y suis ennuyée

  • add_box
    Couverture du livre « Le coeur sur un nuage » de Frederique Deghelt aux éditions Lgf

    Cathfd sur Le coeur sur un nuage de Frederique Deghelt

    J'avais acheté ce petit bouquin lors de sa sortie en mai 2011 dans l'idée d'en faire un cadeau lorsque l'occasion se présenterait. Le temps a passé et je l'ai oublié .... Je l'ai enfin lu et quel joli moment j'ai passé !
    Il s'agit de la réunion de deux textes qui avaient été publiés séparément...
    Voir plus

    J'avais acheté ce petit bouquin lors de sa sortie en mai 2011 dans l'idée d'en faire un cadeau lorsque l'occasion se présenterait. Le temps a passé et je l'ai oublié .... Je l'ai enfin lu et quel joli moment j'ai passé !
    Il s'agit de la réunion de deux textes qui avaient été publiés séparément à l'origine, "Je porte un enfant et dans mes yeux l'étreinte sublime qui l'a conçu" sur la grossesse et "Le cordon de soie" sur les 3 premières semaines du bébé. C'est une belle idée de réunir ces textes tant ils sont complémentaires . On retrouve la plume merveilleuse de Frédérique Deghelt illustrés par les photos délicates de Sylvie Singer Kergal, avocate d'affaires devenue photographe. A elles deux, elles ont 7 enfants. Les textes sont préfacés par le Pr René Frydman pour le 1er et Aldo Naouri pour le 2nd.
    Lisez ce petit bijou de délicatesse, de sensualité et d'émotion, offrez-le !
    "Ce livre intime, nous l'imaginons entre les mains de femmes enceintes, de jeunes mamans, offert entre amies, transmis par des mères ou belles-mères, et lu sous le manteau par des hommes que les secrets féminins de la maternité intriguent. La perception de ces moments uniques, leur poésie, leur profondeur et l'empreinte qu'ils laissent dans nos cœurs constituent à la fois ce que nous sommes et ce que nous aspirons à être. Avoir la chance de donner à lire et à voir ces instants intimes au plus grand nombre est un cadeau"F. Deghelt