Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement ou connectez-vous pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

Frederic Paulin

Frederic Paulin
Breton, Frédéric Paulin est l'auteur de plusieurs romans noirs historiques et de polars mélangeant critique sociale et chronique policière. Il fut lauréat en 2014 du « Grand prix du roman Produit en Bretagne », un prix délivré par les libraires de Bretagne à l'unanimité.

Avis sur cet auteur (55)

  • add_box
    Couverture du livre « La nuit tombée sur nos âmes » de Frederic Paulin aux éditions Agullo

    Madame Tapioca sur La nuit tombée sur nos âmes de Frederic Paulin

    C’était il y a 20 ans. Gênes accueillait le G8.
    Je me souviens très bien des infos qui nous montraient d’un côté les chefs d’états et de l’autre un demi-million de militants altermondialistes venus manifester un autre vision du monde de demain.
    Je me souviens surtout de ces images qui...
    Voir plus

    C’était il y a 20 ans. Gênes accueillait le G8.
    Je me souviens très bien des infos qui nous montraient d’un côté les chefs d’états et de l’autre un demi-million de militants altermondialistes venus manifester un autre vision du monde de demain.
    Je me souviens surtout de ces images qui faisaient peur. La ville saccagée par le black block. La mort d’un jeune italien.
    Le Forum Social qui se déroulait en marge du somment était un évènement historique, mais on nous donnait une vision très partielles des choses.
    On nous montrait une ville en émeute et des méchants casseurs. Très peu de voix pour évoquer la répression policière et je ne suis pas sure d’avoir profondément réfléchi à tout ça à l’époque. Comme tout le monde, quelques semaines plus tard, j’allais avoir le regard fixé sur les tours jumelles de New York. L’actualité était ailleurs….

    Frédéric Paulin vient nous replonger dans ces 3 jours en mêlant la fiction à une sordide réalité. Il ne simplifie rien, il explique le contexte (un mois avant Gênes, l'ouverture du sommet européen de Göteborg, en Suède, est marquée par des scènes de violence), les différentes mouvances au sein des altermondialiste et les dissensions, le contexte politique de l’Italie de Berlusconi, les néo-fascistes et la police du pays qui est devient une police politique.
    Chaque protagoniste du roman représente une des composantes de ce rendez-vous historique. Ils sont italiens ou français, ils sont militants, conseillers politique, policiers, carabiniers, ou journalistes. Tous vont se retrouver mêlés à la grande histoire et je vous promets que l’histoire est sale, salement sale, révoltante….

    Je ne vais pas m’étendre sur toutes les émotions ressenties à la lecture de ce roman. Si on pouvait juger l’effet d’un livre au nombre de jurons, gros mots et de « c’est pas possible » prononcés, La Nuit tombée sur nos âmes arriverait sur le podium. J’ai été vraiment chahutée.
    Je vous invite avec insistance à découvrir ce livre, très noir, très didactique, très politique, et nécessaire.

  • add_box
    Couverture du livre « Prémices de la chute » de Frederic Paulin aux éditions Agullo

    Kryan sur Prémices de la chute de Frederic Paulin

    "Le 11 septembre 2001 semblait pourtant être une journée comme les autres."

    "Les prémices de la chute" font partie d'un triptyque sur le terrorisme.
    " La guerre est une ruse" est paru en 2018, et "La fabrique de la terreur" en 2020.

    Ce roman noir est documenté, intéressant et...
    Voir plus

    "Le 11 septembre 2001 semblait pourtant être une journée comme les autres."

    "Les prémices de la chute" font partie d'un triptyque sur le terrorisme.
    " La guerre est une ruse" est paru en 2018, et "La fabrique de la terreur" en 2020.

    Ce roman noir est documenté, intéressant et effervescent.
    Il a été récompensé par le Prix Moussa Konaté en 2019.

  • add_box
    Couverture du livre « La nuit tombée sur nos âmes » de Frederic Paulin aux éditions Agullo

    Bulle noire sur La nuit tombée sur nos âmes de Frederic Paulin

    Après sa trilogie maintes fois primée (voir ma chronique de Prémices de la chute), Frédéric Paulin frappe une nouvelle fois un grand coup dans son style caractéristique mêlant l’Histoire et les petites histoires, cherchant à dévoiler des vérités cachées ou falsifiées… ou tout le moins à nous...
    Voir plus

    Après sa trilogie maintes fois primée (voir ma chronique de Prémices de la chute), Frédéric Paulin frappe une nouvelle fois un grand coup dans son style caractéristique mêlant l’Histoire et les petites histoires, cherchant à dévoiler des vérités cachées ou falsifiées… ou tout le moins à nous faire réfléchir.

    Ici l’évènement c’est le G8 à Gênes en juillet 2001, ses manifestations, ses affrontements, ses violences, ses coups bas politiques, ses mensonges… Le tout vu par le prisme de quelques personnages forts : Wag et Nathalie, activistes ; mais aussi une journaliste et un photographe français, un sous fifre scribe de Chirac, et quelques pontes policières italiennes …

    C’est évidemment très précis, factuel, mais pas que : le récit est vivant et passionnant grâce à ces personnages que l’on suit tour à tour, jour après jour dans cette cité devenue champ de batailles.

    C’est aussi violent, dur, noir, ça fait mal comme un coup de poing… je suis sorti de cette lecture groggy comme rarement.

    Au final, un livre encore une fois impressionnant, un travail journalistique exhaustif rendu vivant par le biais de personnages ambivalents… un choc, une énorme réussite !

    Merci Agullo pour cette lecture, sortie le 9 septembre !

  • add_box
    Couverture du livre « La fabrique de la terreur » de Frederic Paulin aux éditions Agullo

    Passemoilelivre sur La fabrique de la terreur de Frederic Paulin

    Troisième et dernier volet de la trilogie sur le développement du terrorisme islamique contemporain. 2010 à 2015, d’Al Quéida à Daech, les événements terroristes se poursuivent et sont toujours incarnés par les personnages familiers rencontrés dans les deux tomes précédents. De la Tunisie au...
    Voir plus

    Troisième et dernier volet de la trilogie sur le développement du terrorisme islamique contemporain. 2010 à 2015, d’Al Quéida à Daech, les événements terroristes se poursuivent et sont toujours incarnés par les personnages familiers rencontrés dans les deux tomes précédents. De la Tunisie au Bataclan, les mécanismes des embrigadements sont bien décortiqués via Simon, jeune de Lunel, qui malgré une bonne capacité de discernement finit par tomber dans la marmite et Wassim, jeune tunisien facilement manipulé. La piètre prise en compte d’éléments importants issus du terrain est encore soulignée, ainsi que les restructurations des services peu efficaces.(DCRI issue de la fusion par N Sarkosy de la DST et des RG). Des aspects affectifs et émotionnels sont plus prégnants dans ce dernier opus et ajoutent une touche d’humanité dans cet univers brutal. Il faut souligner la qualité du partage de connaissances historiques que nous a offert Frédéric Paulin dans ce triptyque très bien fait.

Ils suivent Frederic Paulin

Discussions autour de cet auteur

Il n'y a pas encore de discussion sur cet auteur

Soyez le premier à en lancer une !