Frederic Beigbeder

Frederic Beigbeder
Frédéric Beigbeder est né en 1965, le 21 septembre à Neuilly-sur-seine, dans un milieu favorisé. Sa mère, Christine de Chasteigner est traductrice de romans à l'eau de rose (Barbara Cartland entre autres), son père, Jean-Michel Beigbeder, d'origine béarnaise, est chasseur de têtes. Scolarité norm... Voir plus
Frédéric Beigbeder est né en 1965, le 21 septembre à Neuilly-sur-seine, dans un milieu favorisé. Sa mère, Christine de Chasteigner est traductrice de romans à l'eau de rose (Barbara Cartland entre autres), son père, Jean-Michel Beigbeder, d'origine béarnaise, est chasseur de têtes. Scolarité normale aux lycées Montaigne et Louis le Grand, puis en Sciences-Po, d'où il ressortira diplômé, à 24 ans. Il ne rentrera pas à l'ENA. Il préfère continuer à organiser des fêtes comme il l'a tellement fait avec ses potes du feu Caca's Club. On compte dans le groupe de ses amis noceurs, le comédien animateur réalisateur Édouard Baer, qu'il connaît depuis le milieu des années 80, le musicien comédien écrivain Bruno de Stabenrath, et bien d'autres.
C'est donc à 25 ans qu'il se lance dans de nombreux domaines, l'écriture, la publicité, la chronique littéraire et mondaine.
Il a créé, en 1994, le "Prix de flore" du nom du célèbre café de Saint-Germain-des-Prés à Paris (soufflé par deux bombes dans Glamorama, le dernier roman de Bret Easton Ellis et envahi par une meute de pauvres en colère dans la nouvelle "Manuscrit trouvé à Saint-Germain-des-Pres"). Ce prix est doté de 6000 euros ainsi qu'un verre de Pouilly-fuissé au Café Flore durant un an, dans un verre gravé au nom du lauréat. Il récompense chaque année un jeune auteur français au talent prometteur. Vincent Ravalec, Jacques A. Bertrand, Michel Houellebecq, Philippe Jaenada, Virginie Despentes, Guillaume Dustan, Nicolas Rey, Christophe Donner, Grégoire Bouillier en sont les lauréats depuis la création de ce prix.
Divorcé, il a une fille de 4 ans, Chloé.
Frédéric Beigbeder est un personnage très controversé et contradictoire, ce dandy aime son personnage et en même temps il n'hésite pas à se dévoiler dans ses auto-fictions. Il dénonce un système, la publicité, mais il y est resté 10 ans. Pour la présidentielle, le bourgeois de Neuilly devient conseiller du communiste Robert Hue.
Il dénonce une société gouvernée par le fric, lui qui a touché le pactole en tant que membre du conseil d'administration de la société de bourse en ligne "Selftrade" de son frère Charles, revendue en 2000.
Dans son style touche à tout, en 2002, Warner le contact pour lui proposé de concocter sa compilation sera "La Bande originale de ma jeunesse" compilation sortie le 1er juillet. Des tubes qui ont marqué sa jeunesse, le milieu des années 80, époque parcourue par la New Wave. 19 artistes parmis lesquels on retrouve Bronski Beat, Arnold Turboust, Orchestral Manœuvres In The Dark, Howard Jones, New Order, Visage, The Buggles, Donna Summer.
Frédéric Beigbeder est aussi un "fondateur" : - Fondateur et rédacteur en chef du magazine "GENEREUX" en 1992. - Fondateur et rédacteur en chef du magazine "DELUXE" en 1993. - Co-fondateur et rédacteur en chef de la revue littéraire "NRV" (1996). - Fondateur et Secrétaire Général du Prix de Flore (depuis 1994). - Fondateur et Président du CACA's Club (1984-1993).

Articles (10)

Avis (83)

  • Couverture du livre « 99 francs » de Frederic Beigbeder aux éditions Gallimard

    Lleyinna sur 99 francs de Frederic Beigbeder

    Je n'ai malheureusement pas accroché au style ... le sujet, en revanche, est intéressant.

    Je n'ai malheureusement pas accroché au style ... le sujet, en revanche, est intéressant.

  • Couverture du livre « Une vie sans fin » de Frederic Beigbeder aux éditions Grasset Et Fasquelle

    Anne NICOLLE PUECH sur Une vie sans fin de Frederic Beigbeder

    Je reste partagée, à la fois c'est Beigbeder.
    J'ai accroché au début, j'ai été bluffée par sa théorie relative au phénomène du selfie; elle vaut son pensant d'or. Et puis, ... c'est trop long, il étale, il s'écoute.

    Je reste partagée, à la fois c'est Beigbeder.
    J'ai accroché au début, j'ai été bluffée par sa théorie relative au phénomène du selfie; elle vaut son pensant d'or. Et puis, ... c'est trop long, il étale, il s'écoute.

  • Couverture du livre « Un roman français » de Frederic Beigbeder aux éditions Lgf

    Farida Nasri sur Un roman français de Frederic Beigbeder

    L'histoire de F. B avec ses fissures, ses craintes, ses forces et ses faiblesses. Parfois émouvant, parfois sarcastique.

    L'histoire de F. B avec ses fissures, ses craintes, ses forces et ses faiblesses. Parfois émouvant, parfois sarcastique.

  • Couverture du livre « Oona & Salinger » de Frederic Beigbeder aux éditions Grasset Et Fasquelle

    Dominique JOUANNE sur Oona & Salinger de Frederic Beigbeder

    Fréderic Beigbeder dresse avec brio un portrait de Salinger et d’Oona O’Neill dans les années 40.
    Dans cette lecture, j’ai apprécié la transmission de la fascination qu’on peut avoir pour l’écrivain de ‘L’attrappe-cœurs’ et sa vie. Salinger étant inaccessible à toute interview et sa...
    Voir plus

    Fréderic Beigbeder dresse avec brio un portrait de Salinger et d’Oona O’Neill dans les années 40.
    Dans cette lecture, j’ai apprécié la transmission de la fascination qu’on peut avoir pour l’écrivain de ‘L’attrappe-cœurs’ et sa vie. Salinger étant inaccessible à toute interview et sa correspondance avec Oona gardée secrète par la famille, FB a dû inventer le contenu des lettres qu’il a rédigées avec un rendu qui adhère à la biographie de JD Salinger. Il profite de ces courriers pour décrire les années 44-45 pendant lesquelles Salinger était GI dans le 12eme régiment de la 4eme division d’infanterie en France avec des textes époustouflants pour décrire le vécu abominable que les soldats ont enduré au débarquement d’ Utah Beach, dans les combats de la bataille de Normandie et surtout dans la boucherie qui a eu lieu dans la forêt de Hürtgen. Miraculeusement il survécut et fut un des premiers à arriver à Dachau et découvrir l’absolu horreur. De retour à Paris lors de la libération, Salinger va rencontrer Hemingway au Ritz.
    Beigbeder fait parler Salinger dans son imaginaire mais il ne peut être loin de la vérité. Il rend un travail d’enquête impressionnant. Donc, on flotte entre réel et fiction mais c’est très bien construit.
    Peu après le débarquement, Salinger apprend par la presse qu’Oona, son premier et grand amour, n’attendra pas son retour comme promis car elle s’est marié avec Charlie Chaplin, 36 ans son aîné, à qui elle donnera 8 enfants.
    Il est vrai que Beigbeder aurait pu éviter de parler de lui mais ce qu’il en dit n’est pas déplacé dans le livre ce, concernant l’amour des jeunes femmes et la peur de vieillir, rester un éternel adolescent ce qui est commun avec Salinger qui a eu 3 épouses toutes plus jeunes que lui dont Collen O’Neill 50 ans sa cadette.
    Le livre fourmille d’informations sur New York et ses clubs dans les années 40 dont le Stork Club où à 22 ans, il rencontre Oona âgée de 16 ans, ses copines et leur ami Truman Capote. On découvre aussi qui pouvait être Charlie Chaplin hormis son image du célèbre Charlot.
    Mon avis est que pour apprécier ce livre, il est mieux d'avoir lu « L’arrache-cœur » et déjà connaître la biographie de JD Salinger, un auteur unique qui finira sa vie en ermite dans la méditation bouddhiste zen et la pratique du yoga dans sa propriété située dans le New Hampshire. Un très bon film en vidéo offre une excellente biographie : REBEL IN THE RYE. Aussi, vient de sortir le livre « Salinger intime » de Denis Demonpion (Goncourt de la biographie 2018)
    J’ai aimé la lecture de ce livre, son rythme rapide et fluide, son honnêteté, son intimité à se voir dans les yeux d’un écrivain qu’on admire, son respect, sa tendresse, sa sincérité et sa générosité à livrer une étude de recherche considérable. Un très bel hommage rendu à JD Salinger. Lu d’une traite.

Récemment sur lecteurs.com