Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement ou connectez-vous pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

Franz Bartelt

Franz Bartelt
Né en Normandie, vit dans les Ardennes. Travaille plusieurs années dans une usine de papier puis écrit des pièces de théâtre et publie son premier roman, Les fiancés du paradis, en 1995. Il obtient le Goncourt de la nouvelle en 2006 pour Le Bar des habitudes. Ecrivain habitué de Gallimard (La Bla... Voir plus
Né en Normandie, vit dans les Ardennes. Travaille plusieurs années dans une usine de papier puis écrit des pièces de théâtre et publie son premier roman, Les fiancés du paradis, en 1995. Il obtient le Goncourt de la nouvelle en 2006 pour Le Bar des habitudes. Ecrivain habitué de Gallimard (La Blanche), du Dilettante. Dispose d'un fan club grand public et d'un fan club libraires.

Avis sur cet auteur (27)

  • add_box
    Couverture du livre « Un flic bien trop honnête » de Franz Bartelt aux éditions Seuil

    JuanGarciaMadero sur Un flic bien trop honnête de Franz Bartelt

    M. Franz Bartelt revient en très bonne forme avec son étrange inspecteur Gamelle, son adjoint cul-de-jatte, son supérieur le commissaire Valentin qui ne jure que par l’astrologie, et sa compagne Justine qui a préféré le quitter, le trouvant trop terne, et, peut-être, comme le titre l’indique,...
    Voir plus

    M. Franz Bartelt revient en très bonne forme avec son étrange inspecteur Gamelle, son adjoint cul-de-jatte, son supérieur le commissaire Valentin qui ne jure que par l’astrologie, et sa compagne Justine qui a préféré le quitter, le trouvant trop terne, et, peut-être, comme le titre l’indique, trop honnête.

    Sur les traces d’un tueur en série qui dépose ses victimes sur les passages piétons, il va falloir à Gamelle plus que de la perspicacité pour découvrir le coupable. Est-ce que sa rencontre avec l’aveugle Fernand Ladouce lui permettre de trouver la bonne piste ? Vous le saurez en lisant ce polar humoristique bien barré, aux personnages improbables mais fort bien écrits, le tout dans un style pince-sans-rire extrêmement précis et raffiné.

    Un bémol cependant, l’intrigue n’est qu’accessoire, et la fin semble un peu bâclée tant elle reste grande ouverte, béante même. Le rythme s’épuise et on reste en manque, comme un drogué en sevrage, en s’apercevant que l’on arrive à la dernière page.

    Reste tout de même un talent certain de l’auteur pour croquer les personnages et saupoudrer son histoire d’un humour noir délicieux, qui me fera sans aucun doute poursuivre ma lecture de ses autres ouvrages.

  • add_box
    Couverture du livre « Of course » de Franz Bartelt aux éditions L'arbre Vengeur

    Evlyne Léraut sur Of course de Franz Bartelt

    Jubilatoire, crissant parfois, de haute voltige toujours « Of course » est un roman noir, caustique, atypique. Of course et c’est parti !
    Frantz Bartelt est doué. Original, humoristique, son récit est une partie de petits chevaux frénétique, rebelle et assassine.
    « Moins on n’en sait, mieux...
    Voir plus

    Jubilatoire, crissant parfois, de haute voltige toujours « Of course » est un roman noir, caustique, atypique. Of course et c’est parti !
    Frantz Bartelt est doué. Original, humoristique, son récit est une partie de petits chevaux frénétique, rebelle et assassine.
    « Moins on n’en sait, mieux ça vaut. Tu écris pour des ignorants. Ne les déçois pas : sois ignorant toi-même. »
    Picaresque, frétillant, haut les cœurs !
    « Of course » casse les codes. Malicieux,osé, quasi cynique, on est en plongée dans une littérature sans frontière, presque nihiliste. Et que ça fait du bien !
    « Tout de même, je dois quelque chose à Montcheval. Le biographe d’un grand homme en profite toujours pour parler de lui. C’est humain. »
    « Of course » est un sacré garnement. Décalé, aux multiples signaux, sous ses faux airs de clown policier se cache une subtilité en or.
    Publié par les majeures Éditions L’Arbre vengeur.

  • add_box
    Couverture du livre « Un flic bien trop honnête » de Franz Bartelt aux éditions Seuil

    Kateginger63 sur Un flic bien trop honnête de Franz Bartelt

    Au royaume des aveugles, les flics sont naîfs
    *
    C'est mon 1er Bartelt et je pense que j'aimerais essayer de lire d'autres polars de cet auteur prolifique. J'apprécie beaucoup les romans policiers au ton résolument humoristique, voire déjanté ou burlesque. Cette grande famille qui rassemble...
    Voir plus

    Au royaume des aveugles, les flics sont naîfs
    *
    C'est mon 1er Bartelt et je pense que j'aimerais essayer de lire d'autres polars de cet auteur prolifique. J'apprécie beaucoup les romans policiers au ton résolument humoristique, voire déjanté ou burlesque. Cette grande famille qui rassemble Puertolas, Ledun, Schwartzmann ou encore Monfils.
    *
    De nouvelles voix du noir qui ne se prennent pas la tête et qui manient la plume avec un humour piquant, acide et clairement glauque !
    *
    Dans cette intrigue, qui je l'avoue, n'est pas la plus originale et qui mérite peut-être un fin moins bâclée, est tout de même intéressante car elle rassemble les codes d'une comédie policière à l'ancienne. Je pense à l'excellent et regretté Pierre Siniac ou encore Thierry Jonquet dont les réparties fusent au quart de tour et dont on se délecte de ses calembours et autres joyeusetés de jeux de mots.
    *
    On imagine bien une adaptation cinématographique de ces personnages complètement ahurissants. Atypiques, hauts en couleurs, imprévisibles et inoubliables.
    Le ton est sarcastique, l'auteur sait manier les mots avec justesse et ce qu'il faut de moquerie sans être vulgaire et déplacé.
    Du grand art à la sauce "politiquement incorrecte".
    *
    A quand la suite?

  • add_box
    Couverture du livre « Un flic bien trop honnête » de Franz Bartelt aux éditions Seuil

    lireencore93420 sur Un flic bien trop honnête de Franz Bartelt

    Un assassin tue auprès des arrêts de bus et les passages piétons - Plus de quarante victimes - L'inspecteur Gamelle et son adjoint cul-de-jatte s'occupe de l'affaire depuis quatre ans - Est ce qu'ils vont enfin découvrir le coupable ?

    J'aime plutôt les personnages atypiques et l'humour dans...
    Voir plus

    Un assassin tue auprès des arrêts de bus et les passages piétons - Plus de quarante victimes - L'inspecteur Gamelle et son adjoint cul-de-jatte s'occupe de l'affaire depuis quatre ans - Est ce qu'ils vont enfin découvrir le coupable ?

    J'aime plutôt les personnages atypiques et l'humour dans le polar, de ce côté j'étais servi, avec un inspecteur dépressif et un adjoint handicapé, on est vraiment dans l'absurde, surtout pour mettre 4 ans pour résoudre l'enquête.

    Le début m'a bien plu, cet inspecteur qui malgré sa peine, continue de chercher le coupable, en mettant en place des procédés hors du commun, faut bien le reconnaître, j'ai bien aimé également la relation qui lie Gamelle à l'aveugle, cela commençait très bien.

    Mais la deuxième partie qui commence page 94 sur 192 prends une autre direction et franchement on a perdu le rythme que j'ai ai appréciait, ce n'était pas inintéressant mais il a manqué quelque chose.

    Quant à la fin malgré qu'elle soit inattendue, je l'ai trouvé qu'elle n'allait pas avec le reste du récit, il manquait quelque chose. Peut-être il aurait fallu poursuivre encore un peu plus ?

    Malgré cela, j'ai passé un beau moment de lecture, des chapitres courts, une écriture efficace et un humour certain.

    Ce n'est en aucun cas une déception, mais je n'ai pas tout aimé, c'est une autre sorte de polar a l'humour noir, acerbe, cela ne m'a pas plus déranger que cela

    Cela me donne envie de lire plus ce genre de livres, cela change de mes précédentes lectures, et pour moi c'est toujours positif.

    Je remercie BE POLAR et les éditions Seuil de m'avoir permis de lire ce livre.