Francoise Bourdon

Francoise Bourdon
Née à Mézières, dans les Ardennes, Françoise Bourdon a enseigné le droit et l'économie pendant dix-sept ans avant de se consacrer à sa passion pour l'écriture. Son premier roman, Les dames du Sud, paru en 1986, est consacré à la guerre d'Indépendance américaine. Elle a notamment écrit La Forge au... Voir plus
Née à Mézières, dans les Ardennes, Françoise Bourdon a enseigné le droit et l'économie pendant dix-sept ans avant de se consacrer à sa passion pour l'écriture. Son premier roman, Les dames du Sud, paru en 1986, est consacré à la guerre d'Indépendance américaine. Elle a notamment écrit La Forge au Loup en mémoire de son grand-père, engagé volontaire en 1915. Elle vit à Nyons (26).

Avis (6)

  • Couverture du livre « À travers la nuit et le vent » de Francoise Bourdon aux éditions Presses De La Cite

    coquinnette1974 sur À travers la nuit et le vent de Francoise Bourdon

    À travers la nuit et le vent de Françoise Bourdon est un roman qui m'a été envoyé par les éditions Presses de la Cité via le site net galley.
    Dans les années 1920 à Berlin, David Steiner et Hannah Ritter grandissent, en voisins, dans le quartier résidentiel de Schlossstrasse. A l’adolescence,...
    Voir plus

    À travers la nuit et le vent de Françoise Bourdon est un roman qui m'a été envoyé par les éditions Presses de la Cité via le site net galley.
    Dans les années 1920 à Berlin, David Steiner et Hannah Ritter grandissent, en voisins, dans le quartier résidentiel de Schlossstrasse. A l’adolescence, leur amitié se transforme en amour tendre et sincère. Mais, dès 1933, la montée de l’antisémitisme rend le quotidien des Steiner de plus en plus éprouvant.
    Les deux jeunes gens se retrouvent séparés quand David part en France. Hannah reste à Berlin...
    Les années passent ; les lois s’intensifient à l’encontre des Juifs en Allemagne, où Hannah, tout en poursuivant ses études s’investit avec courage dans l’aide aux familles persécutées.
    En France, David, lui, s’enrôle dans la Résistance, fortement implantée dans la région drômoise.
    Séparés par les épreuves de ces années de guerre, David et Hannah, rescapés de tout, pourront-ils se retrouver et offrir une nouvelle chance à leur amour ?
    À travers la nuit et le vent est un magnifique roman, que j'ai adorée. J'aime beaucoup les écrits de Françoise Bourdon et cet ouvrage est l'un de ses plus réussis :)
    Tout m'a plu dans ce livre.
    J'ai apprécié tous les personnages, aussi bien David que Hannah ou ceux qui lest entourent.
    J'ai aimé que ça se déroule autour et pendant la seconde guerre mondiale. Je pense qu'elle a bien restituée ce qui s'est passé à cette époque là, c'est très réaliste.
    L'histoire est simple mais très bien ficelée.
    Bref, vous l'aurez compris j'ai passé un très bon moment de lecture et je dirais que j'ai eu un coup de cœur pour À travers la nuit et le vent .
    Je mets un énorme cinq étoiles, et je vous invite à le découvrir à votre tour :)

  • Couverture du livre « La maison du Cap » de Francoise Bourdon aux éditions Presses De La Cite

    Chantal LAFON sur La maison du Cap de Francoise Bourdon

    J'ai fait une belle rencontre avec Françoise Bourdon, aux "Plumes de l'Herbe" dans un lieu idéal où j'ai apprécié de découvrir la personne derrière l'auteur.
    J'avais lu ses livres jusqu'à "La Figuière en héritage" et puis le temps passe, les activités et lectures nombreuses, m'ont éloigné sans...
    Voir plus

    J'ai fait une belle rencontre avec Françoise Bourdon, aux "Plumes de l'Herbe" dans un lieu idéal où j'ai apprécié de découvrir la personne derrière l'auteur.
    J'avais lu ses livres jusqu'à "La Figuière en héritage" et puis le temps passe, les activités et lectures nombreuses, m'ont éloigné sans l'oublier.

    Aujourd'hui je renoue avec cette plume qui a toujours su dresser de beaux portraits de femmes sur plusieurs générations, dans un monde dur mais où l'humain existait encore.
    J'embarque, comme pour une croisière, dans "La maison du Cap" qui se déroule sur notre beau bassin d'Arcachon de 1849 à 1947.

    En musique la polyphonie est la combinaison de plusieurs parties musicales jouées en même temps.
    Ce principe s'applique parfaitement à ce roman, les parties musicales,s'appellent : Léonie, Margot, Charlotte, Dorothée et Violette.
    Une symphonie Arcachonnaise, où l'histoire, le cadre, l'air iodé contribuent à cette grand'messe.

    Françoise Bourdon manie la baguette, pour orchestrer, ce ballet.
    Le prélude se prénomme Léonie, résinière mariée à Pierre pêcheur, ils auront trois enfants. La mer lui volera son Pierre, et Léonie fera front, comme elle l'a toujours fait. Déjà enfant face à la haine maternelle, elle élèvera ses trois enfants, en travailleuse, honnête et droite. Elle n'a pas le temps de psalmodier.
    Chacun fera sa vie selon son caractère. Et Margot la cadette, n'en manque pas, la tête emplie d'une chose : s'arracher à cette vie de labeur pour intégrer la bonne société Arcachonnaise, ce sera son leitmotiv.

    Margot, la belle, l'intrépide aura des rêves trop grands qui se heurteront aux limites de cette condition sociale qu'elle excècre.
    James après avoir été le "carillon" d'accès à cette vie dont elle aura rêvé, la romance se met en sourdine, entre bémol et fausse note jusqu'à la dissonance.
    Pourtant elle ne renonce pas à donner de la cadence à sa vie, mais ce n'est pas avec "l'artiste" qu'elle trouvera le tempo; c'est dans son indépendance financière mais son coeur de mère est pincé. Même si avec Marthe il s'ouvre un peu plus.

    Charlotte grandira dans l'amour de sa tante, son oncle et sa cousine qui sera comme une soeur.
    C'est la maison du Cap, ce délicieux refuge de femmes qui sera son ancre.
    Elle se construira grâce à son intérêt pour les arts : littérature, dessin et surtout la photographie... Mais la vie ?
    Elle est faite de choix et d'abandons. Même si les moeurs évoluent et sont moins corsetés, la liberté a des limites et subir son destin ou s'en accommoder c'est savoir nager dans le courant, à contre-courant...
    Avoir une vie qui détonne, chercher l'harmonie encore et toujours.

    Dorothée, la fille de Charlotte et l'arrière-petite fille de Léonie a dans le sang les gènes qui font d'elle une jeune femme en marche avec le progrès, s'affranchira-t-elle des contraintes sociales?
    Elle a une devise, lu dans Tolstoï, "Vivre n'importe comment, mais vivre".
    Et elle le fera, elle ira de défis en défis sans que mari et enfant ne la freinent. Violette, sa fille ne l'entravera pas, silencieuse, facile à vivre, intelligente et studieuse elle fit les délices de grand-mère
    Charlotte. Leur complicité sur tous les fronts mettait leurs coeurs à l'unisson.
    Violette deviendra infirmière et entrera dans la résistance. Du courage elle n'en manque pas.
    Elle n'aimera qu'un seul homme, un espagnol engagé dans la résistance et ensuite dans tous les combats, appareil photo en bandouillère.
    Elle a hérité de toutes les qualités des femmes de la famille et elle aura à coeur de faire partager leurs mémoires.

    Certains romans sont baptisés "du terroir", l'auteur leurs offre un label de grande qualité. Pour atteindre la sobriété de la narration, qui met la littérature à la portée du plus grand nombre, en parlant de la vie simplement, il faut avoir une belle érudition historique, géographique, psychologique et sociologique.

    C'est la somme de ce travail en filigrane associée à une belle imagination, une maîtrise de ce qui est l'essentiel, et une belle âme, celle de Françoise Bourdon, qui offre à ses lecteurs de belles histoires et celle-ci me touche particulièrement car elle nous parle du bassin d'Arcachon.

    J'espère vous avoir donner envie de découvrir ces femmes...
    Ce roman maîtrise parfaitement le siècle qu'il traverse et l'auteur a pris visiblement du plaisir à le faire vivre et vibrer jusqu'aux épigraphes soignées.

  • Couverture du livre « Le mas des tilleuls » de Francoise Bourdon aux éditions Lgf

    Patricia Taburet sur Le mas des tilleuls de Francoise Bourdon

    Les livres de Françoise Bourdin se ressemblent tous dans la construction, mais à chaque fois elle met en valeur une région et une problématique. Comme d'habitude les personnages sont attachants et l'histoire bien construite. Cette fois-ci, elle nous emmène en Provence et 1825 et nous fait...
    Voir plus

    Les livres de Françoise Bourdin se ressemblent tous dans la construction, mais à chaque fois elle met en valeur une région et une problématique. Comme d'habitude les personnages sont attachants et l'histoire bien construite. Cette fois-ci, elle nous emmène en Provence et 1825 et nous fait revivre le coup d'état de Napoléon 3 et l’insurrection de Marseille. Distrayant et instructif.

Voir tous les avis

Discussions autour de cet auteur

Il n'y a pas encore de discussion sur cet auteur

Soyez le premier à en lancer une !