Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

Francois Thomazeau

Francois Thomazeau
Né en 1961 à Lille, Marseillais d'adoption, François Thomazeau est un auteur de romans noirs qui fut, dans les années 1990, l'un des pionniers du néopolar marseillais aux côtés de Jean-Claude Izzo. Après La Faute à Dégun (1996), Thomazeau se lance dans la série des « RMistes justiciers », narrant... Voir plus
Né en 1961 à Lille, Marseillais d'adoption, François Thomazeau est un auteur de romans noirs qui fut, dans les années 1990, l'un des pionniers du néopolar marseillais aux côtés de Jean-Claude Izzo. Après La Faute à Dégun (1996), Thomazeau se lance dans la série des « RMistes justiciers », narrant les aventures rocambolesques de deux « pieds nickelés » marseillais, Schram & Guigou (Qui a occis le curé ?, Qui a planté Harry Cover ?, L'Écailler du Sud, 2000 et 2005). Journaliste sportif, il a publié de nombreux livres sur le cyclisme, le tennis et les lieux mythiques du sport. Il codirige la maison d'édition L'Écailler.

Avis sur cet auteur (6)

  • add_box
    Couverture du livre « Les bad boys du rugby » de Francois Thomazeau aux éditions Solar

    Michel Giraud sur Les bad boys du rugby de Francois Thomazeau

    Le rugby est "un sport de voyou pratiqué par des gentlemen" dit-on souvent... Mais il y a des gentlemen qui peuvent mal tourner et devenir des voyous. Rien d'étonnant donc à ce qu'il y ait des bad boys parmi les joueurs de rugby...

    C'est ce que nous montre dans cet ouvrage François Thomazeau,...
    Voir plus

    Le rugby est "un sport de voyou pratiqué par des gentlemen" dit-on souvent... Mais il y a des gentlemen qui peuvent mal tourner et devenir des voyous. Rien d'étonnant donc à ce qu'il y ait des bad boys parmi les joueurs de rugby...

    C'est ce que nous montre dans cet ouvrage François Thomazeau, auteur de polars et journaliste sportif. Dans la brochette de joueurs qu'il nous présente, il y a de vraies terreurs des stades, craints pour leur brutalité et/ou leur engagement physique, mais aussi quelques autres qui impressionnaient par leur physique hors norme (comme Sébastien Chabal) ou leur hyperactivité sur le terrain (comme Jean-Pierre Rives).

    Pour corser le tout, l'auteur revient sur quelques matches parmi les plus violents, quelques "pétages de plomb" des joueurs cités précédemment et quelques troisièmes mi-temps mémorables.

    Un beau livre pour les amateurs de rugby (mon beau-père se régale !) mais pas que...

    Chronique illustrée : http://michelgiraud.fr/2021/01/06/bad-boys-du-rugby-francois-thomazeau-lequipesolar-beau-livre-pour-amateurs-de-rugby/

  • add_box
    Couverture du livre « Marseille confidential » de Francois Thomazeau aux éditions Plon

    Philippe G sur Marseille confidential de Francois Thomazeau

    Marseille des années 30, le Panier, Carbone & Spirito, Sabiani & ses croix de feu, F Billoux et bien sur déjà les Guérini. au delà de l'intrigue, on retrouve dans ce roman très bien documenté, l'ambiance un peu lourde d'une ville usée par tant de corruption où la loi des "hommes" tient lieu de...
    Voir plus

    Marseille des années 30, le Panier, Carbone & Spirito, Sabiani & ses croix de feu, F Billoux et bien sur déjà les Guérini. au delà de l'intrigue, on retrouve dans ce roman très bien documenté, l'ambiance un peu lourde d'une ville usée par tant de corruption où la loi des "hommes" tient lieu de morale, presque de seule opportunité.

  • add_box
    Couverture du livre « Marseille confidential » de Francois Thomazeau aux éditions Plon

    jml38 sur Marseille confidential de Francois Thomazeau

    J'ai pris beaucoup de plaisir à la lecture de ce roman qui fait la part belle à la véritable guerre que se livrent les différents partis, principalement socialistes et extrémistes, qui se disputent les législatives à Marseille en 1936. L'intrigue policière passe au second plan pendant une bonne...
    Voir plus

    J'ai pris beaucoup de plaisir à la lecture de ce roman qui fait la part belle à la véritable guerre que se livrent les différents partis, principalement socialistes et extrémistes, qui se disputent les législatives à Marseille en 1936. L'intrigue policière passe au second plan pendant une bonne partie du récit, servant de prétexte à une description de cette époque agitée avec la montée du front populaire en France, la guerre civile espagnole et la montée des régimes fascistes en Europe.Les hommes politiques s'affichent ouvertement avec leurs services d'ordre issus de la pègre locale, essentiellement corse, qui n'hésitent pas à faire parler la poudre pour impressionner les camps adverses lors des meetings sous le regard de policiers attendant de savoir de quel coté va souffler le vent des urnes. Et puis il y a Antoine Cardella le flic victime du début du récit, que tout le monde peut avoir abattu, dont les pensées nous parviennent du fond de son coma, sa femme, la seule qui se soucie encore de lui, qui fait tout pour savoir à qui elle doit son malheur. L'enquête policière menée en parallèle par un journaliste et deux flics ayant résisté à la corruption ambiante reprend finalement ses droits dans ce polar où se mélangent Histoire et histoire.

  • add_box
    Couverture du livre « Marseille confidential » de Francois Thomazeau aux éditions Plon

    Yv Pol sur Marseille confidential de Francois Thomazeau

    Marseille années 30, la bagarre est rude pour les proches élections législatives. Face à face Pierre Ferri-Pisani, socialiste et Simon Sabiani, extrême-droite. Dans chaque entourage, des truands notoires ou en devenir. C'est dans cette ambiance chaude qu'un gardien de la paix ripoux est abattu,...
    Voir plus

    Marseille années 30, la bagarre est rude pour les proches élections législatives. Face à face Pierre Ferri-Pisani, socialiste et Simon Sabiani, extrême-droite. Dans chaque entourage, des truands notoires ou en devenir. C'est dans cette ambiance chaude qu'un gardien de la paix ripoux est abattu, juste entre les deux locaux des candidats. Lequel des deux a fait le coup, chacun accusant l'autre et chacun affirmant que ce policier était de ses rangs. A l'époque, les flics sont plutôt derrière le candidat socialiste. C'est André Guibal, flic intègre et apolitique qui est chargé de l'enquête.

    Sur fond de combines, de corruption, de clientélisme, de guerre pour les différents territoires et marchés des gangsters, sur fond de la plus stricte réalité de l'époque, François Thomazeau bâtit son histoire qui aurait pu qui aurait dû me passionner, d'ailleurs qui débute très bien. Et puis, très vite, je m'y ennuie terriblement, il tourne en rond, se répète, sous prétexte de bien ancrer son contexte historique et ses personnages nombreux, les réels et les fictionnels. Son roman manque d'allant, de vivacité, je me retrouve au rythme de l'enquêteur, morne et lent, et rien ne me retient. Mais sans doute les Marseillais -et d'autres- trouveront ces pages de l'histoire politico-gangstero-policière de la ville intéressantes.