Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

Francois-Henri Soulie

Francois-Henri Soulie

La biographie de cet auteur n'est pas encore disponible, proposez la vôtre : Contactez-nous

Avis sur cet auteur (21)

  • add_box
    Couverture du livre « Angelus » de Francois-Henri Soulie aux éditions 10/18

    Salix_alba sur Angelus de Francois-Henri Soulie

    An de grâce 1165, sous le règne de Louis VII le Jeune, sur les terres d’Occitanie, et dans une partie qui va de Toulouse à la Méditerranée, une lutte oppose l’Eglise catholique à une émanation de celle-ci : le Catharisme.

    Les « parfaits » cathares, se considèrent comme les seuls vrais...
    Voir plus

    An de grâce 1165, sous le règne de Louis VII le Jeune, sur les terres d’Occitanie, et dans une partie qui va de Toulouse à la Méditerranée, une lutte oppose l’Eglise catholique à une émanation de celle-ci : le Catharisme.

    Les « parfaits » cathares, se considèrent comme les seuls vrais disciples des apôtres et s’appuient sur le Nouveau Testament. Ils rejettent notamment : la guerre, l’Enfer, l’Incarnation et le l’Ancien Testament. En conséquence l’Eglise romaine a décidé d’éradiquer ces hérétiques qui mettent à mal l’hégémonie de la chrétienté occidentale. Mais l’on sait que le catharisme on ne le revit oncques plus !

    Or donc, un mort avec des ailes, placé sur la fourche d’un arbre, terrifie un paysan qui allait dans ses champs. Stupeur, un Ange !…Peu de temps après, un second cadavre, paré de la même façon, fut également découvert dans un clocher d’une abbaye !

    Or donc, pour résoudre cette énigme : un jeune damoiseau : Raimon de Termes, puis un ancien clerc devenu imagier : Jordi de cabestan, et enfin une « Parfaite » : dame Aloïs de Malpas. Ils vont devoir utiliser leur sapience, chacun pour des raisons différentes, pour mettre un terme à ces morts sulfureuses, à ce combat entre ces deux créatures ennemies irréductibles : l’Eglise et l’Hérésie.

    Nous allons ainsi, dans un charroi, voyager dans ce beau pays de l’Occitanie, entre places fortes et abbayes, entre combes et vallées, avec au lointain le murmure de l’angélus. Et assister aux luttes intestines de l’Eglise, de la noblesse sur la possession de territoire et enfin avec un caleil tenter d’éclaircir cette sombre énigme.

    Un roman-document sur cette période que, François-Henri Soulié, nous fait revivre, à son rythme chantant de notre langue d’autrefois. Une évasion onirique qui cependant reste une période aux horizons marqués par le fanatisme.

  • add_box
    Couverture du livre « Ils ont tué Ravaillac » de Francois-Henri Soulie et Thierry Bourcy aux éditions 10/18

    jml38 sur Ils ont tué Ravaillac de Francois-Henri Soulie - Thierry Bourcy

    Troisième opus des aventures de la famille Kassov commis par le duo Bourcy Soulié. Matheus devenu lieutenant de la garde en Angleterre est chargé de retrouver une mouche qui s'est perdue en France alors qu'elle était en mission pour la couronne britannique. Pour mener à bien cette périlleuse...
    Voir plus

    Troisième opus des aventures de la famille Kassov commis par le duo Bourcy Soulié. Matheus devenu lieutenant de la garde en Angleterre est chargé de retrouver une mouche qui s'est perdue en France alors qu'elle était en mission pour la couronne britannique. Pour mener à bien cette périlleuse entreprise il fait appel à son oncle Joseph toujours au service de son souverain à Prague.

    Ils ne sont pas trop de deux pour rechercher l'espionne qu'ils connaissent bien, puisqu'il s'agit d'une charmante mais dangereuse personne déjà croisée dans les deux précédents romans, et pour affronter les nombreux dangers que leur réserve la douce France.

    Les temps sont troubles en 1611 dans l'Hexagone, le massacre de la saint-Barthélemy qui ne date que de quelques dizaines d'années est encore très présent dans les esprits, et surtout, l'assassinat du roi Henry IV a sérieusement ravivé l'inquiétude sur l'avenir du pays à travers les tensions entre catholiques et protestants. Le jeune roi Louis XIII étant trop jeune pour gouverner, Marie de Médicis exerce une régence qui ne semble pas en mesure de calmer les esprits belliqueux des uns et des autres.

    C'est dans ce climat quelque peu incertain et délétère que nos deux compères se lancent dans cette mission, suivant la trace d'un certain Ravaillac, ou plutôt de ses secrets, pistés eux-même par un tueur de mouches surnommé l'araignée, comme il se doit.

    La description du Paris de cette époque est plutôt sympathique, participant grandement à l'aspect historique d'une intrigue complexe dans laquelle les intervenants sont nombreux. J'aurais juste une petite réserve en ce qui me concerne sur le peu de surprises que nous réserve le déroulement à peine monotone d'une histoire par trop linéaire.

  • add_box
    Couverture du livre « Ils ont tué Ravaillac » de Francois-Henri Soulie et Thierry Bourcy aux éditions 10/18

    Bill sur Ils ont tué Ravaillac de Francois-Henri Soulie - Thierry Bourcy

    Quand une espionne anglaise disparaît à Paris en 1611, le roi Jacques Ier convoque Matheus Kassov, jeune homme polyglotte pour découvrir ceci qui est arrivée, et accessoirement rapporter des informations sur d'éventuels rapprochements entre les royaumes de France et d'Espagne ...
    C'est ainsi...
    Voir plus

    Quand une espionne anglaise disparaît à Paris en 1611, le roi Jacques Ier convoque Matheus Kassov, jeune homme polyglotte pour découvrir ceci qui est arrivée, et accessoirement rapporter des informations sur d'éventuels rapprochements entre les royaumes de France et d'Espagne ...
    C'est ainsi que l'apprenti espion se transforme enquêteur dont toutes les rencontres sont fatales à ses interviewés !
    Une enquête intéressante dans un Paris du XVIIème siècle un peu méconnu, à cette période où Marie de Médicis assurait la régence pour le compte de son fils, le futur Louis XIII, juste après l'assassinat d'Henri IV.
    Troisième opus des aventures de Matheus Kassov, je vais maintenant chercher les deux précédents, car j'ai bien aimé le ton de celui-ci.

  • add_box
    Couverture du livre « Ils ont tué Ravaillac » de Francois-Henri Soulie et Thierry Bourcy aux éditions 10/18

    Sophie Gauthier sur Ils ont tué Ravaillac de Francois-Henri Soulie - Thierry Bourcy

    1611 : Mattheus Kassov, lieutenant de la garde royale britannique, est envoyé à Paris. Sa mission : retrouver l'agent qui l'a précédé et qui a disparu depuis trois mois, mais surtout se renseigner sur le complot qui a abouti à la mort du roi Henri IV. Dès qu'il arrive à Paris, Mattheus doit...
    Voir plus

    1611 : Mattheus Kassov, lieutenant de la garde royale britannique, est envoyé à Paris. Sa mission : retrouver l'agent qui l'a précédé et qui a disparu depuis trois mois, mais surtout se renseigner sur le complot qui a abouti à la mort du roi Henri IV. Dès qu'il arrive à Paris, Mattheus doit faire face à de nombreux périls et à des ennemis plus dangereux d'être, par leur naissance, intouchables. Les cadavres s'accumulent et les dangers se multiplient alors que progresse la quête du lieutenant qui se trouve plongé dans les inextricables complots qui annoncent la Fronde. Qui a armé le bras de Ravaillac ? Les témoins de son ultime confession disparaissent à mesure que Mattheus s'approche de la vérité. L'intolérance et la violence couvent dans les rues de Paris et le héros frôlera plusieurs fois la mort, alors que l'hydre fanatique menace d'étouffer tout espoir de paix.

    Ce roman à quatre mains fait la part belle aux menus détails de la vie à Paris en ce début du XVIIe siècle et c'est savoureux. En distillant au lecteur toujours un peu plus d'informations que n'en détient le héros, les auteurs font habilement monter tension et suspense jusqu'aux dernières pages. Une lecture que j'ai trouvée très plaisante et addictive.

Discussions autour de cet auteur

Il n'y a pas encore de discussion sur cet auteur

Soyez le premier à en lancer une !