Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

Francois-Henri Soulie

Francois-Henri Soulie

La biographie de cet auteur n'est pas encore disponible, proposez la vôtre : Contactez-nous

Avis sur cet auteur (20)

  • add_box
    Couverture du livre « Angelus » de Francois-Henri Soulie aux éditions 10/18

    Claire Guyard Septante006 sur Angelus de Francois-Henri Soulie

    Merci tout d'abord aux Explorateurs du polar de m'avoir permis de découvrir ce roman ;)

    L'histoire:
    Moyen-Age. Occitanie.
    Un cadavre est découvert dans un arbre, déguisé en ange..
    On suit tout au long du livre les cheminements de 3 héros, le maître tailleur de pierres Jordi de Cabestan, un...
    Voir plus

    Merci tout d'abord aux Explorateurs du polar de m'avoir permis de découvrir ce roman ;)

    L'histoire:
    Moyen-Age. Occitanie.
    Un cadavre est découvert dans un arbre, déguisé en ange..
    On suit tout au long du livre les cheminements de 3 héros, le maître tailleur de pierres Jordi de Cabestan, un jeune noble chevalier Raimon de Termes et une hérétique cathare Aloïs de Malpas, en quête de l'assassin.

    J'ai d'abord été un peu déçue par ce roman. Je connaissais l'auteur François-Henri Soulié pour avoir lu quelques enquêtes du journaliste Skander Corsaro et j'avais beaucoup aimé le ton, l'humour et l'originalité de ces romans.

    Avec Angélus, l'auteur change complètement de registre. Ce polar historique à la Ken Follett est beaucoup plus classique.
    Pour nous plonger encore plus dans l'ambiance moyenâgeuse, l'auteur utilise même des termes d'ancien français et ça marche d'ailleurs plutôt bien.
    Les personnages sont attachants et l'énigme est bien ficelée et on a envie de connaître la fin de l'histoire.

    C'est donc un livre que j'ai trouvé très agréable et divertissant même si il reste assez classique.


    PS: désolée pour le retard de cette chronique mais j'étais en plein déménagement..

  • add_box
    Couverture du livre « Angelus » de Francois-Henri Soulie aux éditions 10/18

    MLC sur Angelus de Francois-Henri Soulie

    Une enquête au Moyen Âge, en Occitanie. Des meurtres dont les cadavres sont travestis en anges. Des soupçons portés sur les Cathares.
    Pour mener l'enquête, un jeune chevalier fougueux, Raimon et une jeune femme cathare,Alois et aussi Jordi de Cabestan, maître imagier dont ce sont les compagnons...
    Voir plus

    Une enquête au Moyen Âge, en Occitanie. Des meurtres dont les cadavres sont travestis en anges. Des soupçons portés sur les Cathares.
    Pour mener l'enquête, un jeune chevalier fougueux, Raimon et une jeune femme cathare,Alois et aussi Jordi de Cabestan, maître imagier dont ce sont les compagnons qui sont assassinés.
    J'ai vraiment été immergée dans ce Moyen Âge pétri de croyances. La langue employée n'y est pas pour rien car j'ai retrouvé avec plaisir les mots d'ancien français! Je vous le conseille donc si vous aimez les polars et le Moyen Âge.

  • add_box
    Couverture du livre « Angelus » de Francois-Henri Soulie aux éditions 10/18

    CHRISTOPHE ZWICK sur Angelus de Francois-Henri Soulie

    Récit à trois héros, l'auteur nous passionne pour la recherche du "faiseur d'ange" avec des personnages bien campés et une énigme qui nous tient en haleine.

    Récit à trois héros, l'auteur nous passionne pour la recherche du "faiseur d'ange" avec des personnages bien campés et une énigme qui nous tient en haleine.

  • add_box
    Couverture du livre « Angelus » de Francois-Henri Soulie aux éditions 10/18

    jml38 sur Angelus de Francois-Henri Soulie

    François-Henri Soulié nous propose un polar historique plutôt conséquent avec ses plus de 500 pages. Il nous plonge en plein Moyen Age, dans la deuxième moitié du XIIème siècle, période intéressante sur beaucoup de plans. Pour se concentrer sur ce qui fait partie intégrante du récit, je citerais...
    Voir plus

    François-Henri Soulié nous propose un polar historique plutôt conséquent avec ses plus de 500 pages. Il nous plonge en plein Moyen Age, dans la deuxième moitié du XIIème siècle, période intéressante sur beaucoup de plans. Pour se concentrer sur ce qui fait partie intégrante du récit, je citerais la fin de l’art roman qui sera progressivement remplacé par le gothique, et une importante agitation religieuse illustrée par le catharisme, une dissidence du catholicisme romain qui sera violemment réprimée dans les années suivantes.

    Des meurtres mis en scène de façon particulièrement macabre ébranlent une communauté d’artisans travaillant pour l’atelier d’un maître tailleur de pierre. Certains y voient fatalement une action diabolique, d’autres cherchent des boucs émissaires, mais trois personnes entreprennent, pour des raisons différentes, de découvrir la vérité.

    Jordi de Cabestan se fait un devoir d’arrêter la tuerie qui touche ses artisans chargés d’embellir les églises et abbayes en images pieuses. Raimon de Termes, jeune noble tout auréolé de son récent adoubement, est missionné par l’archevêque de Narbonne pour faire toute la lumière. Dame Aloïs de Malpas, représentante du mouvement cathare, est chargée d’empêcher une injustice qui en arrangerait beaucoup. Sur fond de querelles intestines entre hauts dignitaires de l’Église, la recherche de la vérité est pleine d’embûches pour les enquêteurs, dont on peut suivre le parcours indépendamment dans un premier temps, avant qu’inévitablement leurs chemins se croisent.

    L’auteur fait le choix d’une narration au présent qui personnellement ne m’a pas dérangé. Le récit est également fortement émaillé de termes anciens tels que « oncque, dextre, senestre, host », qui m’ont paru apporter un plus au niveau du style dans un premier temps, mais qui au fil de la lecture m’ont donné une impression un peu artificielle et pesante. Je me suis demandé à un moment quel choix prévalait au remplacement de certains mots plutôt que d'autres par un équivalent fleurant bon le langage d'époque.

    Il reste au final un roman agréable qui mélange avec bonheur intrigue et histoire médiévale.

    Je remercie lecteurs.com et les éditions 10-18 pour la lecture de ce livre dans le cadre des Explorateurs du Polar 2020.

Discussions autour de cet auteur

Il n'y a pas encore de discussion sur cet auteur

Soyez le premier à en lancer une !