Francois Garde

Francois Garde

La biographie de cet auteur n'est pas encore disponible, proposez la vôtre : Contactez-nous

Avis (18)

  • add_box
    Couverture du livre « Ce qu'il advint du sauvage blanc » de Francois Garde aux éditions Gallimard

    Ghislaine Moreau sur Ce qu'il advint du sauvage blanc de Francois Garde

    Ecriture classique très agréable à lire, j' ai partagé la frustration d' Octave qui n' a pas trouvé le chemin jusqu' au "sauvage blanc"

    Ecriture classique très agréable à lire, j' ai partagé la frustration d' Octave qui n' a pas trouvé le chemin jusqu' au "sauvage blanc"

  • add_box
    Couverture du livre « Ce qu'il advint du sauvage blanc » de Francois Garde aux éditions Gallimard

    Pauline-Gaïa Laburte sur Ce qu'il advint du sauvage blanc de Francois Garde

    Tiens, un Goncourt! Et pas n'importe lequel, celui du Premier Roman. Si on ne sait pas toujours à quel saint se vouer - Sainte Thérèse Jornet e Ibars, patronne des vieillards et des maisons de retraite? - avec les livres plébiscités par cette assemblée de (vieux) sages, Ce qu'il advint du...
    Voir plus

    Tiens, un Goncourt! Et pas n'importe lequel, celui du Premier Roman. Si on ne sait pas toujours à quel saint se vouer - Sainte Thérèse Jornet e Ibars, patronne des vieillards et des maisons de retraite? - avec les livres plébiscités par cette assemblée de (vieux) sages, Ce qu'il advint du sauvage blanc est une véritable pépite.

    L'auteur, François Garde, s'inspire d'une histoire vraie; celle de Narcisse Pelletier, abandonné sur la côte nord-est de l'Australie par son équipage. Il y vivra dix-sept ans parmi les "sauvages" avant d'être ramené à la civilisation. Fait réel, certes, mais l'écrivain a eu l'intelligence et le talent de développer le côté fictif de l'histoire: la vie de Narcisse parmi les aborigènes, la psychologie des personnages, la tension palpable entre deux cultures qui échouent à se comprendre. L'écriture est fluide et travaillée. Les deux récits, celui de la vie de Narcisse après son abandon, et celui d'Octave de Vallombrun, gentilhomme de la Société de géographie chargé de la ramener à bon port (dans tous les sens du terme), donnent une vraie profondeur à l'histoire.

    Roman d'aventure, traité d'anthropologie, merveilleux texte sur l'identité, la différence, l'apprentissage, l'acceptation de l'autre. Bref, un vrai Goncourt comme on les aime.

  • add_box
    Couverture du livre « Ce qu'il advint du sauvage blanc » de Francois Garde aux éditions Gallimard

    juliette disy sur Ce qu'il advint du sauvage blanc de Francois Garde

    Je n'ai pas réussi à rentrer dedans. C'est dommage la base est intéressante, sur l'histoire vraie d'un homme blanc abandonné 18 ans chez les aborigènes qui est ensuite "étudié" par un explorateur. Mais le récit alterne entre l'histoire de ce sauvage blanc lors de son abandon et la correspondance...
    Voir plus

    Je n'ai pas réussi à rentrer dedans. C'est dommage la base est intéressante, sur l'histoire vraie d'un homme blanc abandonné 18 ans chez les aborigènes qui est ensuite "étudié" par un explorateur. Mais le récit alterne entre l'histoire de ce sauvage blanc lors de son abandon et la correspondance de l'explorateur relatant ses observations. On passe donc sans cesse de l'un à l'autre sans fluidité, de plus les personnages ne sont pas attachants, et finalement on n'apprend pas grand chose sur la vie des aborigènes au 19e siècle.

  • add_box
    Couverture du livre « Ce qu'il advint du sauvage blanc » de Francois Garde aux éditions Gallimard

    Michel Fauche sur Ce qu'il advint du sauvage blanc de Francois Garde

    histoire moyenne, bien écrit

    histoire moyenne, bien écrit

Discussions autour de cet auteur

Il n'y a pas encore de discussion sur cet auteur

Soyez le premier à en lancer une !