Franck Courtes

Franck Courtes
Franck Courtès est photographe indépendant. Il partage son temps entre Paris et la campagne. Il est l'auteur d'"Autorisation de pratiquer la course à pied", paru chez Lattès en 2013.
Franck Courtès est photographe indépendant. Il partage son temps entre Paris et la campagne. Il est l'auteur d'"Autorisation de pratiquer la course à pied", paru chez Lattès en 2013.

Articles (2)

Voir tous les articles

Avis (28)

  • Couverture du livre « Toute ressemblance avec le père » de Franck Courtes aux éditions Lattes

    0.2

    Aline GARCIA sur Toute ressemblance avec le père de Franck Courtes

    Dès les premières lignes, on ressens cette ambiance lourde - qui s'avère plutôt glauque à certains moments de l'histoire - on palpe le mal-être constant des personnages.

    C'est l'histoire d'une famille en perdition refusant la perte du père. Tout en filigrane, il y a la présence fantôme...
    Voir plus

    Dès les premières lignes, on ressens cette ambiance lourde - qui s'avère plutôt glauque à certains moments de l'histoire - on palpe le mal-être constant des personnages.

    C'est l'histoire d'une famille en perdition refusant la perte du père. Tout en filigrane, il y a la présence fantôme de ce père parti trop tôt et dans des circonstances tragiques. On est donc plongé en plein coeur de ce drame familial et dans cette perte de repères dû au vide laissé par l'absence d'un père volage, peu présent et très charismatique, chacun essayant de fuir la douleur comme il peut.

    On suit surtout le vagabondage de Mathis qui se détruit au fil des années, qui s'abime dans de multiples conquêtes féminines, toujours vivant dans l'ombre de son père. Certes, il lui ressemble - physiquement et surtout dans ce jeu incessant de la séduction. Veut-il lui vraiment lui ressembler ? Et lui, Mathis, qui est-il ?

    Mathis se débat face à la douleur de sa mère, la fuite de sa soeur, et face à lui-même. Mathis ne s'accepte pas, toujours en quête de la pièce manquante à son puzzle... Où va-t-il ? Que veut-il ?

    Mathis pourra-t-il aller au delà de sa souffrance ? Une dure quête de soi-même... Ce roman nous parle de la difficulté de se construire après la perte soudaine et brutale d'un père...

    Ce roman torturé ne manque pas d'émotion et de réflexion...
    Ses chapitres courts font qu'il est agréable à lire.
    De plus, il est en grande partie auto-biographique...
    J'ai pleuré en lisant les derniers chapitres.
    Pourquoi ? Je ne peux pas vous le dire sans vous raconter la fin.
    Donc je ne dirais rien.git sta

  • Couverture du livre « Sur une majeure partie de la France » de Franck Courtes aux éditions Lattes

    0.15

    Lorena Magdalena Scully sur Sur une majeure partie de la France de Franck Courtes

    Voilà une lecture que j'ai apprécié, et je pense que je vais me lancer dans les autres ouvrages de Franck Courtès.
    "Sur une majeure partie de la France" suit le parcours de deux copains d'enfance, Quentin et Gary, dans un village alors en contexte rural : Mortcerf. Rempli de souvenirs, ce lieu...
    Voir plus

    Voilà une lecture que j'ai apprécié, et je pense que je vais me lancer dans les autres ouvrages de Franck Courtès.
    "Sur une majeure partie de la France" suit le parcours de deux copains d'enfance, Quentin et Gary, dans un village alors en contexte rural : Mortcerf. Rempli de souvenirs, ce lieu est le point de départ de Franck Courtès pour raconter l'urbanisation rapide des campagnes et ses effets délétères. Une ode à un paradis perdu, probablement sublimée par le fait que le temps passé à Mortcerf par l'auteur était celui des week-ends et des vacances, et non celui du quotiden.
    Côté récit, le contraste est fort entre Gary, adolescent difficile, qui devient progressivement dealer, avide d'argent facile, et Quentin, amoureux de ce village calme, de cette campagne apaisante, et qui s'immerge dans les odeurs et les sons d'une nature encore préservée. Les deux se croisent mais pas forcément pour le meilleur.
    L'auteur s'attache, au travers de la destinée mouvementée de ces personnages, à relater une vie de campagne aujourd'hui disparue, et de détailler les sentiments des ruraux face à l'avancée sauvage du béton et de la modernité. La langue est belle et triste, chargée d'une nostalgie qui affleure à chaque phrase. La lutte est perdue d'avance et prend une tournure tragique. Le bémol serait peut-être que parfois on s'emmêle entre les différents points de vues, celui de Gary, celui de Quentin, celui de l'auteur, et que l'ouvrage a quelques longueurs pesantes.git sta

  • Couverture du livre « Sur une majeure partie de la France » de Franck Courtes aux éditions Lattes

    0.2

    Emeline LAMY sur Sur une majeure partie de la France de Franck Courtes

    "Tout commence par une fin."

    Je tiens tout d'abord à remercier le site lecteurs.com et les éditions JC Lattès pour l'envoi de ce livre. :)

    En réalité, je ne connaissais pas du tout Franck Courtès. Je n'en avais jamais entendu parler avant de lire le résumé Sur une Majeure Partie de la...
    Voir plus

    "Tout commence par une fin."

    Je tiens tout d'abord à remercier le site lecteurs.com et les éditions JC Lattès pour l'envoi de ce livre. :)

    En réalité, je ne connaissais pas du tout Franck Courtès. Je n'en avais jamais entendu parler avant de lire le résumé Sur une Majeure Partie de la France lors de l’événement On vous aimes on vous fait gagner sur @lecteurs.com, et d'y participer. Le fait que j'ai participé à ce concours est que le titre et le résumé m’intriguaient. Sur une majeure partie de la France peut signifier beaucoup de choses.

    "On se fit à l'insécurité comme les yeux s'habituent à l'obscurité."

    Le jour où j'ai reçu le livre, je ne m'y attendais pas du tout. (C'est vrai quoi, seulement dix exemplaires ont été envoyé...). C'est ma sœur qui est venue dans ma chambre (me réveiller) pour me donner l'enveloppe x). La couverture est simple mais elle reste pourtant jolie.

    "Du commun, j'avais imaginé l'extraordinaire."

    Tout d'abord, cette histoire m'a bien plu. Nous voyons l'évolution de deux jeunes garçons sur plusieurs années. Le changement des lieux, comme la campagne où l'ont voit les paysages qui se détériorent dû aux constructeurs et aux industries. Les fréquentations, qui au fur et à mesure se dégradent. Le caractère qui évolue avec les années. L'histoire des deux adolescents, qui quelque part sont liés par un lien invisible, est très touchante. Il y a d'abord Quentin, qui est doux, gentil, aimable et attaché à ses racines. Puis, Gary, le total opposé de Quentin, violent, effrayant et impitoyable, c'est la terreur du village.


    "A force de leur répéter qu'ils vivent dans la merde, ils ont fini par y croire. La drogue, ça leur fait oublier la boue et la pluie."


    Cependant, je me suis légèrement perdue dans les personnages dans quelques petits passages. Certains était également un peu long. Sinon, rien à dire de plus, ce fut un livre agréable à lire.


    "Tu n'es pas n'importe qui."


    En bref, sur une majeure partie de la France est bien plus qu'un titre pour un roman. Cela nous montre et nous fait réfléchir sur le fait que la France a bien changé durant ces dernières années (malgré que je ne l'ai pas connu plutôt). Elle a perdue des paysages splendides, des richesses, mais en outre la "vie". Elle nous montre également ce que les enfants prennent comme chemin, travail, stabilité, famille, pour les uns, deal, prison, seul, instable pour les autres.


    "Nulle part où s'enfuir, nulle part où aller."


    J'ai bien aimé le fait que l'auteur ait écrit ses chapitres alternés entre Quentin et Gary. Mais également son écriture qui est particulièrement nostalgique.


    "Dans le fond tu as peur"git sta

Voir tous les avis

Vidéos (1)

  • "La Nuit Blanche des Livres" avec Nathalie Iris de la Librairie Mots en Marge à La Garenne Colombes

Voir toutes les videos

Ils le suivent

Discussions autour de cet auteur

Il n'y a pas encore de discussion sur cet auteur
Soyez le premier à en lancer une !

Lancez une discussion

Pour lancer une discussion, vous devez être connecté...
Vous n'avez pas encore de compte ? Rendez-vous ici et laissez-vous guider !