Fiona Mcintosh

Fiona Mcintosh
Fiona McIntosh a grandi et fait ses études à Brighton en Angleterre, avant de travailler à Londres dans les relations publiques et le marketing. Lors d'un tour du monde, elle a découvert l'Australie où elle a décidé de s'installer. Elle a depuis mené une carrière dans le tourisme, parcouru la pla... Voir plus
Fiona McIntosh a grandi et fait ses études à Brighton en Angleterre, avant de travailler à Londres dans les relations publiques et le marketing. Lors d'un tour du monde, elle a découvert l'Australie où elle a décidé de s'installer. Elle a depuis mené une carrière dans le tourisme, parcouru la planète (à la recherche du meilleur chocolat chaud... titre qu'elle accorde actuellement à celui du George V à Paris) et vit à Adélaïde avec son mari et ses deux enfants. Sa trilogie de Fantasy a immédiatement obtenu un succès international.

Avis (12)

  • Couverture du livre « Le dernier souffle T.1 ; le don » de Fiona Mcintosh aux éditions Bragelonne

    JessEpica sur Le dernier souffle T.1 ; le don de Fiona Mcintosh

    Pas que je n’ai pas aimé juste trop débordée par les aléas de la vie… les personnages sont attachant mais se sont également des clichés… Finch le jeune intelligent, le chien sympatique mais mystérieux, la princesse assez masculine (qui m’a fait pensé à Fiona dans Shrek (bonjour la...
    Voir plus

    Pas que je n’ai pas aimé juste trop débordée par les aléas de la vie… les personnages sont attachant mais se sont également des clichés… Finch le jeune intelligent, le chien sympatique mais mystérieux, la princesse assez masculine (qui m’a fait pensé à Fiona dans Shrek (bonjour la comparaison)).On à le Ying et le Yang, bref le héros et l’anti-héros, Wyl vs Célimus
    Célimus est à la fois beau, méchant et égoïste et Wyl est bon, intelligent, courageux mais manque juste la beauté (on peut pas tout avoir…). Et j’allais oublié Artémis qui pour moi est le personnage le plus naturel.
    L’écriture de McInstoch ne m’a pas plus transportée que ça, l’intrigue est ce que j’ai le moins aimé elle est plate,habituelle, typique du fantasy. un monde en guerre et un héro principal pour réglé les problèmes.
    Les petits plus qui m’ont tout de même plu, le fait qu’il y’a de l’action, des moment assez fort et sanglants voir trash (ahah on va me prendre pour une sadique) et une touche de fantastique avec le « Don » donné à Wyl par une espèce de magicienne, ou, sorcière.
    Niveau couverture, elle est belle, digne d’un fantasy chez Milady je la trouve plutôt attirante.

  • Couverture du livre « Valisar T.3 ; la colère » de Fiona Mcintosh aux éditions Bragelonne

    JessEpica sur Valisar T.3 ; la colère de Fiona Mcintosh

    Me voilà plongée pour le dernier tome de cette trilogie coup de coeur ! Que dire de plus a part que Fiona McIntosh à réussi à être dans mon top 10 de mes auteurs favoris, notamment grâce à cette trilogie ?! Lisez là !
    Alors l’intrigue continue en Penraven, mais va être riche en rebondissement...
    Voir plus

    Me voilà plongée pour le dernier tome de cette trilogie coup de coeur ! Que dire de plus a part que Fiona McIntosh à réussi à être dans mon top 10 de mes auteurs favoris, notamment grâce à cette trilogie ?! Lisez là !
    Alors l’intrigue continue en Penraven, mais va être riche en rebondissement et surtout en surprises ! Je fini par apprécier Loethar, Leonel m’ennuie un peu, Piven reste surprenant et la fameuse véritable héritière que je nommerais pas, est une belle surprise !

    Je suis par contre triste de quitter ce monde c’est souvent trop court quand on aime et surtout avec cette fin ouverte qui pourrait nous donner une suite ou une autre trilogie … croisons les doigts

  • Couverture du livre « Valisar T.2 ; le tyran » de Fiona Mcintosh aux éditions Bragelonne

    JessEpica sur Valisar T.2 ; le tyran de Fiona Mcintosh

    Pour rappel: j’avais rencontré l’auteure lors des trolls et légendes 2017 à Mons (BE), et je m’étais procuré le premier tome de la trilogie. Lu en juin dernier, j’ai mis du temps à me procuré le second tome, introuvable en magasin, toujours le tome manquant du rayon, j’ai dû le commandé. Dés...
    Voir plus

    Pour rappel: j’avais rencontré l’auteure lors des trolls et légendes 2017 à Mons (BE), et je m’étais procuré le premier tome de la trilogie. Lu en juin dernier, j’ai mis du temps à me procuré le second tome, introuvable en magasin, toujours le tome manquant du rayon, j’ai dû le commandé. Dés réception, soit neufs mois après la lecture du tome 1, j’ai plongé sur cette suite que j’ai dévoré en une journée. Pas besoin de piqûre de rappel, les souvenirs ont été gravé dans ma mémoire, en tout cas le principal, certaines choses me sont quand même revenue pendant la lecture car l’univers de McIntoch est tout de même bien complet. Attention si vous n’avez pas lu le précédent tome, passez votre chemin, risque de spoiles de celui-ci.
    Voilà dix ans sont passé depuis la fuite de Leo avec Gav, Loethar s’avère être plutôt un excellent roi. Piven est étonnant devenu un jeune homme comme Leo, mais pas comme on le pensais… à lire donc.
    Il y’a t’en de personnages que je ne fais que survolé ici avec les principaux, bien que les autres ont tout leurs importance aussi.

    L’intrigue suit son cours…
    On reste tout de même sur les fesses avec certaines parties, et révélations et surtout avec le dernier chapitre je vous donne qu’une phrase mais nous vous dis pas qui la sort et comment : » Je suis le véritable roi de Penraven ! »
    Je pense que le tome trois va nous réservé encore plus de surprise.

  • Couverture du livre « Valisar T.1 ; l'exil » de Fiona Mcintosh aux éditions Bragelonne

    JessEpica sur Valisar T.1 ; l'exil de Fiona Mcintosh

    Apres ma rencontre en mode « elfe » en avril dernier, au Trolls et Légendes de Mons (BE) avec l’auteure du « Don », Fiona McIntoch, et de ce petit ouvrage dédicacé dans ma PAL je ne pouvais que commencer la trilogie, bien que le premier tome du dernier souffle ne m’aie pas emballé sur le moment,...
    Voir plus

    Apres ma rencontre en mode « elfe » en avril dernier, au Trolls et Légendes de Mons (BE) avec l’auteure du « Don », Fiona McIntoch, et de ce petit ouvrage dédicacé dans ma PAL je ne pouvais que commencer la trilogie, bien que le premier tome du dernier souffle ne m’aie pas emballé sur le moment, je suis passée donc à la trilogie Valisar, dont le synopsis m’interpellais bien plus. Et je ne suis pas déçue !

    2017-04-15 10.38.46.jpgUn vrai coup de coeur pour ce milieu d’année.
    Loethar, le tyran plutôt intelligent de ce premier tome, et pour la suite je pense, est un personnage qu’on aime détester, il est sanglant, un peu psychotique d’ailleurs dans ses idées et ses actions, bref, le bon bourreau bien sombre mais nous avons envie de savoir qu’est ce qu’il se cache derrière t’en de cruauté. Léo, le personnage qu’on aime, qui est superbement décris et attachant, celui dont le destin à été dessiné quasi en totalité par son père, le roi Brennus. On remarque que l’auteur à travaillé ses personnages et son intrigue dans les moindre détails, rien ne semble manquer, tout est calculé et indispensable, pratiquement aucun temps mort dans la lecture, seul les chapitres nous font faire une micro pause. Graven, compagnon de route de Leoden, est probablement le personnage le plus mature dans les décisions à prendre pour aider Leo, il est parfois embêtant mais pour le bien de son protégé. Piven, frère adoptif de Leo, étant simple d’esprit et qu’un adopté des Penraven, Loethar ne s’en méfie pas ou à peine, il le prend comme compagnon avec son corbeau qui est lié d’ailleurs au petit Piven… Je reste quand à moi, sur la naissance de la petite soeur de Piven et Leo, celle-ci normalement sacrifiée pour éviter qu’elle doit torturée et prise pour ses dons par Loethar, sauf que je doute de cette petite partie… Fiona McInstoch n’aurait pas mis cette partie en début d’ouvrage si cette naissance n’était pas importante, au vu des nombreux mort-nés qu’à eu la reine… pourquoi parlé de cette dernière, qui vit mais que finalement on sacrifie même si c’est a cause des dons des filles valisar et du 1er né de la famille, Leo (le pouvoir de coercition = plier les autres à sa volonté et un grande magie au premier né) ? ah lisez et vous verrez bien, je me pose peut-être trop de questions.

    Donc comme je disais ci-dessus, l’intrigue est vachement bien menée et surtout bien construite, l’auteure à prit un malin plaisir avec les détails, souvent sanglants au début de l’histoire, et pause le départ de sa trilogie avec brio, se qui me donne envie de lire la suite quand elle sera dans ma PAL, parce que oui, je l’ai pas encore, je trouve le tome troi mais pas le deux… vais devoir commander.

    Alors pour ce coup de coeur pas plus à dire, certaines questions restent en suspend pour le prochain tome, on se demande où va nous emmené l’auteure, et je me demande même si j’aurai raison, et si j’aurai des réponses à mes propres question dans la suite. J’aimerai être surprise d’un coté.

    Un véritable coup de coeur ! Merci Fiona Mc Instoch !

Ils le suivent

Discussions autour de cet auteur

Il n'y a pas encore de discussion sur cet auteur

Soyez le premier à en lancer une !

Récemment sur lecteurs.com