Fernando Pessoa

Fernando Pessoa
Fernando Pessoa (1888-1935) est le plus grand poète portugais du XXe siècle. Ecrivant tantôt en anglais tantôt en portugais, il n'a signé presque aucun ouvrage de son nom et son ½uvre entière, immense, impressionnante, est placée sous le signe de l'hétéronomie. Dans l'½uvre labyrinthique de Ferna... Voir plus
Fernando Pessoa (1888-1935) est le plus grand poète portugais du XXe siècle. Ecrivant tantôt en anglais tantôt en portugais, il n'a signé presque aucun ouvrage de son nom et son ½uvre entière, immense, impressionnante, est placée sous le signe de l'hétéronomie. Dans l'½uvre labyrinthique de Fernando Pessoa, la folie brille souvent comme une étoile noire : elle le fascine et le taraude tout au long de sa vie. Porté par son "amour pour le spirituel, le mystérieux et l'obscur", Pessoa lui réserve une place de choix dans ces deux textes, écrits alors qu'il n'a pas encore vingt ans. Ils sont traduits ici pour la première fois à partir de la version originale anglaise.

Articles (1)

  • Les hommes n'appartiennent pas au ciel de Nuno Camarneiro
    Les hommes n'appartiennent pas au ciel de Nuno Camarneiro

    Né en 1977, à Figueira da Foz au Portugal, Nuno Camarneiro fut physicien avant d'être écrivain. Son premier roman Les hommes n'appartiennent pas au ciel, couronné de nombreux prix, le propulse au rang des auteurs majeurs de la littérature portugaise.

Voir tous les articles

Avis (5)

  • Couverture du livre « Le banquier anarchiste » de Fernando Pessoa aux éditions La Difference

    Yves Mabon sur Le banquier anarchiste de Fernando Pessoa

    Ecrit en 1922, ce petit texte est la seule fiction parue du vivant de son auteur Fernando Pessoa (1888/1935). En à peine quatre-vingt-dix pages, ce "banquier, grand commerçant et accapareur notable" tente de convaincre son ami qu'il est un anarchiste convaincu, quasiment le seul anarchiste en...
    Voir plus

    Ecrit en 1922, ce petit texte est la seule fiction parue du vivant de son auteur Fernando Pessoa (1888/1935). En à peine quatre-vingt-dix pages, ce "banquier, grand commerçant et accapareur notable" tente de convaincre son ami qu'il est un anarchiste convaincu, quasiment le seul anarchiste en théorie et en pratique, alors que les autres ne le sont qu'en théorie. Mais revenons au tout début de cet ouvrage, délicieux, une formule que je trouve épatante : "La conversation qui s'était alanguie peu à peu, gisait entre nous, morte. J'essayai de la ranimer, au hasard, en faisant appel à la première idée qui me passa par la tête." (p.7) La suite est le raisonnement jusqu'auboutiste, provocant et absurde du banquier. Le résumer ici serait faire injure à Pessoa mais aussi injustice aux futurs lecteurs pour qui la surprise serait moindre.

    Le banquier alors jeune homme veut s'affranchir de ce qu'il appelle les "fictions sociales", c'est-à-dire ces chemins tout tracés selon que l'on naît riche ou pauvre, comte ou roturier, homme ou femme, ... Son raisonnement intellectuel d'abord intéressant et purement théorique qui part de la définition suivante de l'anarchisme : "la révolte contre toutes les conventions, toutes les formules sociales, le désir et l'effort de les abolir entièrement..." (p.18) le mènera vers des décisions étonnantes pour un anarchiste. Le refus de toute contrainte et tyrannie sociales le poussera à des questionnements et des réponses aux antipodes de ce que l'on s'attend à avoir dans un discours anar.

    Si ce raisonnement peut faire sourire par ses excès, ses outrances, il fait également réfléchir aux discours auxquels nous sommes malheureusement habitués, ceux vides ou dénués de sens de certains politiciens. Je pourrais sourire et me servir de ce texte pour argumenter dans des diners entre amis, car dans ces moments-là je trouve qu'il est drôle de défendre une opinion qui n'est pas forcément la mienne juste pour énerver les copains et boire un coup ensuite. Mais à y regarder de plus près, le texte de Pessoa malgré ses énormités et ses contradictions est plus qu'un amusement de fin de soirée tant il fait appel à des comportements de nos jours ancrés dans les mœurs. Finalement, on frissonne de tant de cynisme, et pourtant ce n'est qu'une fiction... que la réalité, presque un siècle plus tard a rattrapé.

  • Couverture du livre « Le pèlerin » de Fernando Pessoa aux éditions La Difference

    Christelle KORCHI sur Le pèlerin de Fernando Pessoa

    Beaucoup de profondeur dans ce texte malheureusement inachevé, j'ai adoré car j'aime l'ésotérisme et les contes en général et que j'ai aimé le mélange de simplicité et de sophistication dans l'écriture de l'auteur qui n'est pas sans me rappeler pour la simplicité et la profondeur Maupassant...
    Voir plus

    Beaucoup de profondeur dans ce texte malheureusement inachevé, j'ai adoré car j'aime l'ésotérisme et les contes en général et que j'ai aimé le mélange de simplicité et de sophistication dans l'écriture de l'auteur qui n'est pas sans me rappeler pour la simplicité et la profondeur Maupassant (c'est un avis personnel). Une histoire très simple mais qui donne à réfléchir sur le sens de la vie, sur la recherche de son propre chemin, sur sa légende personnelle.

    " Ne fixe pas la route ; suis-la. " Cette injonction de l'Homme en noir pousse le jeune narrateur, le Pèlerin, à quitter le domicile familial. Qui est l'Homme en noir ? Qu'est ce qui jette le narrateur sur la route ? Arrivé au bout de la route, quelle sera sa découverte ultime ? L'histoire est incomplète et il manque des bouts entiers de ce conte mais je remercie l'éditeur d'avoir quand même osé le sortir car je me suis régalée, je sais que c'est toujours délicat de reprendre le travail de quelqu'un de décédé et il a fallu faire des choix et je trouve qu'ils sont ici justifiés et j'ai bien aimé les notes qui apportent des précisions supplémentaires.

    Je reste sur ma faim tout de même pas parce que ce n'est pas un écrit de qualité mais parce que j'aurai tant voulu le lire fini et voir comment l'auteur voulait le sortir. J'ai refermé le livre contente de l'avoir découvert et de l'avoir fait découvrir à mes fils qui ont adoré aussi.

    VERDICT

    Un conte philosophique qui nous élève spirituellement. A offrir à tout les fans de Pessoa et d'ésotérisme. Une très très belle découverte !

    https://revezlivres.wordpress.com/2016/06/17/le-pelerin-fernando-pessoa/

  • Couverture du livre « Poèmes paiens » de Fernando Pessoa aux éditions Points

    nathalie delhaye sur Poèmes paiens de Fernando Pessoa

    Fernando Pessoa utilisait divers hétéronymes pour écrire ses oeuvres, procédé singulier qui peut supposer de multiples facettes chez cet homme, divers points de vue qui devaient le tourmenter.

    Dans "Poèmes Païens", ce sont donc Alberto Caeiro et Ricardo Reis qui entrent en scène.

    On trouve...
    Voir plus

    Fernando Pessoa utilisait divers hétéronymes pour écrire ses oeuvres, procédé singulier qui peut supposer de multiples facettes chez cet homme, divers points de vue qui devaient le tourmenter.

    Dans "Poèmes Païens", ce sont donc Alberto Caeiro et Ricardo Reis qui entrent en scène.

    On trouve dans ce recueil des poèmes retrouvés plus de cinquante ans après sa mort, dans sa fameuse valise, réunis dans la partie "Odes retrouvées".

    J'ai apprécié cette lecture, et je vous avoue que j'ai préféré les écrits d'Alberto Caeiro ("Le Gardeur de troupeau", "Le Berger amoureux", "Les poèmes désassemblés").

    Ricardo Reis m'a beaucoup moins plu, pourtant l'écriture est pleine de lyrisme, ce qui ne me déplaît pas à priori, mais l'esprit très terre à terre de Caeiro m'a certainement empêchée d'apprécier ces odes.

    Celle d'Alberto Caeiro appelle à s'interroger sur ce qui est important. Le regard qu'il porte sur les choses les remet systématiquement à leur place, brutalement, sans ménagement. Par le biais parfois de lapalissades qui font sourire, il nous montre l'essentiel, renie toute métaphore ou signification mystique à tel ou tel élément. La nature est ce qu'elle est, garante de notre vie propre. Et nous, pauvres humains, avons bien des efforts à faire pour en prendre conscience...

Voir tous les avis

Discussions autour de cet auteur

Il n'y a pas encore de discussion sur cet auteur

Soyez le premier à en lancer une !

Récemment sur lecteurs.com