Fatima Farheen Mirza

Fatima Farheen Mirza

La biographie de cet auteur n'est pas encore disponible, proposez la vôtre : Contactez-nous

Avis (4)

  • Couverture du livre « Cette maison est la tienne » de Fatima Farheen Mirza aux éditions Calmann-levy

    danielle cubertafon sur Cette maison est la tienne de Fatima Farheen Mirza

    Livre tres interessant le titre et le résumé ma plu tout de suite et pas déçue de se livre ,vraiment a decouvrir cette histoire familiale tres prenante

    Livre tres interessant le titre et le résumé ma plu tout de suite et pas déçue de se livre ,vraiment a decouvrir cette histoire familiale tres prenante

  • Couverture du livre « Cette maison est la tienne » de Fatima Farheen Mirza aux éditions Calmann-levy

    Miss Marple sur Cette maison est la tienne de Fatima Farheen Mirza

    D'emblée le titre m’avait plu, une histoire de maison, forcément des gens l'habitent, une famille sans soute,,le fait que l'auteure soit américaine d'origine indienne avait ajouté une pointe de curiosité, comme une épice, des épices ! J'ai eu raison de cliquer sur ce titre : le livre nous...
    Voir plus

    D'emblée le titre m’avait plu, une histoire de maison, forcément des gens l'habitent, une famille sans soute,,le fait que l'auteure soit américaine d'origine indienne avait ajouté une pointe de curiosité, comme une épice, des épices ! J'ai eu raison de cliquer sur ce titre : le livre nous promène, ballade, bouscule entre Inde et États Unis au sein d'une famille composée d’un couple et de trois enfants. Hadia, Huda et leur petit frère Amar qui ont grandi sous le même toit californien, tiraillés entre le rêve américain et les traditions chiites de leurs parents, Layla et Rafik, nés en Inde.
    Le mariage d’Hadia, la fille aînée de la famille occupe le premier chapitre : événement important s'il en est pour une jeune femme mais surtout l’occasion de revoir Amar, le plus jeune frère, disparu depuis trois ans. Layla est ravie de voir sa fille se marier et de retrouver son fils. Rafik, lui, est beaucoup plus froid, plus spectateur qu’acteur dans ce mariage et ce retour du fils.
    Le père ? Il est visiblement fâché avec son fils..qu'il a sans doute rejeté à la suite d'une incompréhension totale, ce père parti aux États Unis pour travailler mais qui a choisi d'épouser une Indienne ..plus sur !!. Leur famille se construit ensuite dans les traditions musulmanes et indiennes, respectées par les deux filles et moins acceptées par le fils qui décidera de fuir.
    Nous comprenons, grâce aux nombreuses anecdotes sur chacun des personnages, souvenirs croisés parfois , qu'une certaine tension existe au sein de cette famille, le père semble assez violent, rigoriste, très autoritaire.
    L’élément central du livre et de la famille le père prend la parole pendant un peu moins de 100 pages pour conclure magnifiquement un livre qui nous aura plongés à l’intérieur d’une famille hors du commun… mais qui pourrait tout aussi bien ressembler à la notre, si tant est que nous appartenons également à une famille immigrée, obligée de s'intégrer tout en gardant quelques traditions du pays d'origine
    Avec Cette maison est la tienne, Fatima Farheen Mirza nous offre un premier roman particulièrement réussi sous la forme dune fresque familiale originale. Sa plume nous emporte dès les premières pages, la traduction est remarquable !

  • Couverture du livre « Cette maison est la tienne » de Fatima Farheen Mirza aux éditions Calmann-levy

    Catherine L sur Cette maison est la tienne de Fatima Farheen Mirza

    https://lettresexpres.wordpress.com/2018/09/14/fatima-fahreen-mirza-cette-maison-est-la-tienne/

    On pourrait réduire ce roman aux heurs et malheurs d’une famille musulmane d’origine indienne, mais il est bien plus que cela. La structure, l’écriture et le sujet sont tellement intimement liés,...
    Voir plus

    https://lettresexpres.wordpress.com/2018/09/14/fatima-fahreen-mirza-cette-maison-est-la-tienne/

    On pourrait réduire ce roman aux heurs et malheurs d’une famille musulmane d’origine indienne, mais il est bien plus que cela. La structure, l’écriture et le sujet sont tellement intimement liés, avec une telle subtilité et une telle délicatesse, qu’il est difficile de parler de ce roman sans l’affadir. L’auteur est toute jeune, elle est née en 1991, et pourtant elle maîtrise très bien son texte, avec trois parties qui se complètent à merveille : la première s’ouvre sur le mariage de la sœur ainée, Hadia, qui permet à la famille de se regrouper autour d’elle, avec notamment le retour du jeune frère, Amar, que personne n’a vu depuis trois ans. La seconde est constituée de souvenirs de chaque membre de la famille, avec la sensibilité de chacun, sans chronologie, mais où l’on ne s’égare jamais. La troisième partie donne la parole au père, qui n’était jusqu’alors apparu que par le regard des autres, et dont on retenait surtout l’intransigeance, et c’est lui qui apporte une note finale dont je ne dirai rien. [...]
    J’ai beaucoup aimé la sensibilité de l’écriture, la force des personnages, notamment féminins, la profondeur du regard de l’auteur. Pour un premier achat de rentrée littéraire, un peu « au feeling », je trouve avoir plutôt bien choisi, et j’espère que ce beau roman rencontrera le large lectorat qu’il mérite.

Voir tous les avis

Discussions autour de cet auteur

Il n'y a pas encore de discussion sur cet auteur

Soyez le premier à en lancer une !