Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

Faiza Guene

Faiza Guene

La biographie de cet auteur n'est pas encore disponible, proposez la vôtre : Contactez-nous

Articles en lien avec Faiza Guene (1)

Avis sur cet auteur (27)

  • add_box
    Couverture du livre « Un homme, ça ne pleure pas » de Faiza Guene aux éditions Lgf

    catherine C sur Un homme, ça ne pleure pas de Faiza Guene

    Poétique, touchant, émouvant, un livre à lire absolument

    Poétique, touchant, émouvant, un livre à lire absolument

  • add_box
    Couverture du livre « Un homme, ça ne pleure pas » de Faiza Guene aux éditions Lgf

    Dominique Sudre sur Un homme, ça ne pleure pas de Faiza Guene

    A Nice, où il vit avec ses parents, Mourad Chennoun apprend la vie et découvre le monde dans une famille algérienne aux parents qui confinent à la caricature, mais tellement attachants qu’on a envie de les connaître. Son père est cordonnier. Bien qu’il ne sache ni lire ni écrire il s’intéresse à...
    Voir plus

    A Nice, où il vit avec ses parents, Mourad Chennoun apprend la vie et découvre le monde dans une famille algérienne aux parents qui confinent à la caricature, mais tellement attachants qu’on a envie de les connaître. Son père est cordonnier. Bien qu’il ne sache ni lire ni écrire il s’intéresse à la vie, aux nouvelles du pays, demandant à son fils de lui faire la lecture avec « l’accent d’un journaliste », lui qui porte au revers de sa poche de chemise des stylos Bic avec capuchon, pour faire sérieux, comme il l’a vu faire par son médecin. Et surtout celui qui dit à son fils que « un homme ça ne pleure pas » ! Sa mère, débordant d’amour pour ses enfants, envahissante, aucune fille ne sera assez bien pour son fils, aucun avenir pour ses filles en dehors d’un bon mariage, aucun petit plat mieux fait que par ses soins, elle qui est capable de remplir la valise de son fils de nourriture, même lorsqu’il partira pour Paris. Ses sœurs, Dounia, rebelle, elle a soif de liberté, de s’instruire, et de pouvoir décider de sa vie sans rentrer dans le cadre que lui a dessiné sa mère, mari, enfants, cuisine. Ses conflits avec les parents lui feront quitter définitivement le domicile. Sans espoir de retour. Enfin il y a Mina, la plus jeune sœur, celle qui reste près des parents, femme au foyer, mère raisonnable, proche de sa mère tyrannique et aimante.
    Mourad a soif aussi de vivre, même si l’idée de se retrouver loin est terriblement stressante. Ses études lui permettent de partir sans que la rupture soit définitive, bien au contraire puisqu’il est l’homme de la famille, celui qui porte tous les espoirs. Il va alors découvrir la liberté en même temps que la tyrannie de sa mère, qui menace de mourir s’il ne lui téléphone pas chaque jour. Ah, ces parents envahissants qui ne comprennent pas que leur enfants sont étouffés par ces débordements d’amour, que d’ailleurs ils ne seront ni capables ni enclins à rendre, alors que bien souvent les parents attendent tellement en retour.
    C’est alors pour Mourad la découverte de la vie à Paris, des écoles en zone difficile, des relations parents profs, et entre collègues, des retrouvailles inattendues avec un cousin éloigné qui s’en sort plutôt bien. C’est un nouveau monde qui s’ouvre, et Mourad n’a plus vraiment envie de revenir. Mais quand le « padre » tombe malade, tous les murs infranchissables qui avaient été élevés pour renier Doumia vont tomber. Mourad sera là pour la famille, celle qui envahi, celle qui aime, celle qui protège, celle qui pardonne. Les personnages sont presque tous caricaturaux, mais pourtant tous terriblement attachants !
    J’ai vraiment adoré ce roman, rempli d’humour, de tendresse bourrue, de clichés sans doute, mais tellement fin, agréable à lire, débordant d’optimiste même lorsqu’il aborde la maladie. C’est un régal de lecture à savourer intensément.

  • add_box
    Couverture du livre « Kiffe kiffe demain » de Faiza Guene aux éditions Lgf

    Nathalie CAMBIER sur Kiffe kiffe demain de Faiza Guene

    Le mélange d'humour et d'émotion fait probablement le succès des livres de Faïza Guène. Certains diront que le style est simpliste, moi je pense plutôt que c'est parce qu'elle maîtrise parfaitement. Au regard de l'histoire qu'elle raconte, le "ton" est bien choisi !
    J'adore ses livres... C'est...
    Voir plus

    Le mélange d'humour et d'émotion fait probablement le succès des livres de Faïza Guène. Certains diront que le style est simpliste, moi je pense plutôt que c'est parce qu'elle maîtrise parfaitement. Au regard de l'histoire qu'elle raconte, le "ton" est bien choisi !
    J'adore ses livres... C'est frais, drôle, touchant et ça sonne juste !

  • add_box
    Couverture du livre « Un homme, ça ne pleure pas » de Faiza Guene aux éditions Lgf

    Nathalie CAMBIER sur Un homme, ça ne pleure pas de Faiza Guene

    J'avais déjà lu Kiffe Kiffe demain que j'avais beaucoup aimé, mais là, j'ai vraiment adoré ! Une histoire émouvante, teintée d'humour. Le style est merveilleux par sa simplicité et sa précision.
    Un livre que je recommande chaudement.

    J'avais déjà lu Kiffe Kiffe demain que j'avais beaucoup aimé, mais là, j'ai vraiment adoré ! Une histoire émouvante, teintée d'humour. Le style est merveilleux par sa simplicité et sa précision.
    Un livre que je recommande chaudement.