Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

Estelle Tharreau

Estelle Tharreau
Passionnée de littérature depuis l'adolescence, Estelle Tharreau parcourt les genres, les époques et les pays au fil des auteurs qu'elle rencontre. De cet amour de la littérature est née l'envie d'écrire. Il aura fallu attendre l'âge de 40 ans avant qu'elle tente cette aventure. Ayant travaillé d... Voir plus
Passionnée de littérature depuis l'adolescence, Estelle Tharreau parcourt les genres, les époques et les pays au fil des auteurs qu'elle rencontre. De cet amour de la littérature est née l'envie d'écrire. Il aura fallu attendre l'âge de 40 ans avant qu'elle tente cette aventure. Ayant travaillé dans le secteur public et privé, elle vit actuellement en Franche-Comté où elle partage son temps entre sa famille et l'écriture. Avec « Orages », quand le passé tient le présent dans ses griffes, prenez garde à ne pas vous y attarder.

Avis sur cet auteur (44)

  • add_box
    Couverture du livre « Orages » de Estelle Tharreau aux éditions Taurnada

    Samantha C sur Orages de Estelle Tharreau

    J'ai apprécié le fait qu'il y ait plusieurs points de vue différents. On suit des adultes, et des adolescents, et cette diversité de points de vue entre plusieurs générations est une bonne idée. On se retrouve entremêlé entre le passé et le présent. Nous apprenons des informations sur le passé...
    Voir plus

    J'ai apprécié le fait qu'il y ait plusieurs points de vue différents. On suit des adultes, et des adolescents, et cette diversité de points de vue entre plusieurs générations est une bonne idée. On se retrouve entremêlé entre le passé et le présent. Nous apprenons des informations sur le passé de ce village, qui vont faire échos au présent. Le passé se mêle parfaitement au présent, car ce qu'on apprend sur le passé est intrigant au plus au point. C'est dans un premier temps ce qui m'a particulièrement happée dans ma lecture. Et grâce à ce passé, j'étais encore plus intriguée par le présent. Je me demandais ce qui allait se passer, en quoi tout les événements étaient reliés, etc.

    Ce village, bien évidemment, n'est pas aussi tranquille et paradisiaque qu'il le paraît. Une aura de mystère pèse durant tout le roman, et la lecture devient de plus en plus prenante au fil des pages, si bien que lâcher le livre est difficile. Je me suis fait des tas de scénarios dans ma tête. Et finalement, au moment des révélations, je ne m'attendais pas à ce que ce soit ça. Je ne m'attendais pas non plus à cette fin. Ça m'a plutôt bien plu, même si je dois avouer que j'espérais peu plus de folie.

    Pour ce qui est des personnages, globalement je les ai plutôt appréciés. J'ai bien aimé Célia et Maddy, et Béatrice est plutôt attachante, car elle veut toujours bien faire et aime sa fille d'un amour inconditionnel. J'ai bien aimé aussi le fait qu'elle prenne sa fille au sérieux. J'ai lu trop de livres où les parents répondent à leurs enfants « tu te fais des films, c'est n'importe quoi, tu es ridicule », sous prétexte que comme ce sont des adolescents, ils sont incapables de réfléchir. En même temps, le personnage de Béatrice m'a un peu tapé sur les nerfs vers la fin, car elle manque cruellement de sang-froid. Et il y a aussi des personnages que j'ai eu envie de frapper. Jean Jouliant est sans doute celui qui m'a le plus énervée.

    En conclusion, c'est une excellente surprise. J'ai passé un super moment, ma lecture a été prenante, et l'histoire m'a passionnée. C'est une lecture, presque coup de cœur, que je conseille vivement !

  • add_box
    Couverture du livre « Orages » de Estelle Tharreau aux éditions Taurnada

    Nath_Aely_Bookivore sur Orages de Estelle Tharreau

    J'ai débuté cette lecture dans l'optique de lire un thriller. Connaissant déjà les éditions Taurnada au travers du roman de Mehdy Brunet "Sans raison" un vrai coup de poing niveau émotions je me suis lancée cette fois encore avec enthousiasme dans ma lecture.
    Et c'est là aussi une belle...
    Voir plus

    J'ai débuté cette lecture dans l'optique de lire un thriller. Connaissant déjà les éditions Taurnada au travers du roman de Mehdy Brunet "Sans raison" un vrai coup de poing niveau émotions je me suis lancée cette fois encore avec enthousiasme dans ma lecture.
    Et c'est là aussi une belle surprise !
    Car cette fois encore le thriller de base n'a pas lieu d'être aux Editions Taurnada. Ici le roman possède toujours plusieurs fenêtres vers l'imagination. Et la part de fantastique qui pénètre cette fois dans le thriller nous emporte sans effort avec elle.
    Attention ici fantastique aurait plutôt une connotation de légende, malédiction car des faits semblent se répéter au petit village de Sauveur. Et ces faits ne sont hélas pas des plus joyeux.
    Lorsque Béatrice, jeune mère célibataire en galère amoureuse décide de répondre à cette annonce attrayante de comptable au petit village de Sauveur, elle ne s’attendait pas à ce que cela chamboule toute sa vie et celle de son adolescente de 16 ans, Celia.
    Autant le village semble accueillant avec ses villageois sympathiques et jovials, autant la vie ici semble calme et sereine.
    Mais ne dit-on pas qu’il ne faut pas réveiller l’eau qui dort ? Et c’est ce que Béatrice va faire sans trop le vouloir en essayant de comprendre l’inimitié d’un seul et unique habitant du village à son encontre.
    De son côté, Celia n’est pas en reste avec la découverte d’un journal défraîchi et écorné qui va la plonger dans un drame datant du début du siècle et qui semble apporter son lot de désolation à la petite ferme dans laquelle elles ont emménagée.

    C’est ainsi que la mère et la fille sans vraiment se concerter, ni s’en ouvrir l’une à l’autre afin de s’entre-protéger, vont-elles enquêter sur les histoires sordides qui ont touché les environs et particulièrement des jeunes filles de 16 ans.

    Béatrice est une maman célibataire dont la vie amoureuse n’a été que débandade et échecs Trop naïve pour voir le sale mec derrière la façade mensongère du mec amoureux, elle va d’histoire en histoire et de rupture en déception. Cette fois-ci elle n’en peut plus et décide qu’elles doivent repartir de zéro et pourquoi pas dans cette petite bourgade sympathique et chaleureuse de Sauveur.
    Un nouvel emploi, une maison de fonction, des villageois un peu curieux mais somme toute agréables et solidaires, voilà de quoi la changer. Mais c’est compter sans la disparition brutale de sa prédécesseuse et de sa fille de 16 ans.

    De son côté Celia a 16 ans. Déménager de la ville pour une bourgade de campagne est pour la jeune adolescente moderne et fashion le départ chez les ploucs. Mais elle fera contre mauvaise fortune bon cœur car cette ado un brin rebelle sait aussi les sacrifices que consent régulièrement cette mère un peu paumée mais tellement attachante. La voici donc à se faire de nouveaux amis dans ce lycée plutôt moderne pour le coin et à découvrir assez tôt quelques secrets d’alcôve.
    Et lorsque par-dessus ces mystères familiaux, elle trouve dans une caissette en fer le journal de Marthe, jeune femme ayant vécu à la ferme au début du 20e siècle, les secrets deviennent mystères, les morts, meurtres.

    Nous avons donc ici un scénario à deux voix. L’une est celle de la mère qui suit son propre chemin pour découvrir les exactions commises dans ce village pourtant si accueillant de prime abord. Et l’autre, celle de la fille, aidée de ses camarades, qui veut découvrir pourquoi une jeune fille de son âge aurait envisagé le suicide alors qu’elle était aimée et soutenue par sa mère, mais surtout comment un journal de près de 100 ans pourrait lui apporter des réponses du passé.
    Cette façon de faire nous plonge dans le bonheur total car connaître ainsi les différents éléments nous apporte le sentiment d’en savoir plus mais nous plonge aussi dans l’expectative et le doute. Depuis bien longtemps je n’avais lu de roman qui me plonge ainsi dans les affres des tergiversations nocturnes une fois la lumière éteinte. Qui a fait quoi, tué qui, comment? Pourquoi ? Voilà ce qui me fait me retourner dans le noir de la même façon que nos deux héroïnes dans leur jolie fermette.
    C’est ainsi pour le lecteur le début d'un suspens machiavélique que l'auteure, Estelle Tharreau nous présente magistralement sous leurs deux points de vue. Qu'elles viennent de Béatrice ou de sa fille, les informations découvertes sur les événements du passé vont les plonger dans le doute. Et si ce gentil petit village si accueillant et solidaire n'était en fait qu'un leurre.
    L'ambiance à partir de ce moment va monter crescendo vers un suspense haletant et telle la lourdeur de l'air qui présage de l'arrivée l'orage, nous sentons monter l'angoisse et la curiosité.
    Orage, qui comme l’entend le titre même du roman va nous apporter à la fois les réponses à toutes nos questions, le soulagement ou la peine mais surtout un épilogue vraiment surprenant car quoique vous ayez imaginé, vous serez surpris et éberlué par ce scénario complexe et terriblement bien ficelé.
    C’est donc encore une fois une lecture magnifique chez Taurnada que je vous conseille vivement.

  • add_box
    Couverture du livre « Orages » de Estelle Tharreau aux éditions Taurnada

    Sophie Songe sur Orages de Estelle Tharreau

    Ce roman gronde, résonne et perturbe. Béatrice Clar croit trouver une vie tranquille avec sa fille quand elle pose ses valises dans ce petit village de Franche-comté. Les réactions à leur arrivée sont mitigés, des tensions font rapidement leur apparition, créant un climat trouble et...
    Voir plus

    Ce roman gronde, résonne et perturbe. Béatrice Clar croit trouver une vie tranquille avec sa fille quand elle pose ses valises dans ce petit village de Franche-comté. Les réactions à leur arrivée sont mitigés, des tensions font rapidement leur apparition, créant un climat trouble et anxiogène.

    Que cache le décès de sa prédécesseur comptable ? Se pourrait-il qu'il y ait autre chose qu'un malheureux incident ? Tandis que Béatrice commence à se poser des questions, sa fille va remonter le temps à la lecture d'un journal intime. Le récit est addictif, l'écriture est convaincante. On se laisse volontairement imprégner par un sentiment de malaise résurgent, envahissant. On sent les silences et les secrets s'infiltrer à travers les mots. Des histoires de famille, de déshonneur et de revanches... Le malheur frappe de manière régulière, assassine. Coïncidences ?

    Les indices s'accumulent, le danger rôde. Les personnalités sont difficiles à cerner. On avance dans l'intrigue en flux tendu. On ne peut plus lâcher le roman quand on bascule dans l'urgence et l'horreur. Ce qui va se révéler à nous est aux portes du sordide et de l'inimaginable.

    C'est remarquablement bien amené, sidérant. L'auteur a su maintenir la pression jusqu'à son point ultime. Ce récit pesant vous rendra nerveux, fébrile et suspicieux.

    N'hésitez plus, allez y, je vous le recommande les yeux fermés !

  • add_box
    Couverture du livre « Orages » de Estelle Tharreau aux éditions Taurnada

    LKA LKA sur Orages de Estelle Tharreau

    Un roman très prenant. J'ai aimé partager la vie de cette mère célibataire, qui aurait pu devenir mon amie.
    Le découpage de la narration entre le passé et le présent nous amène judicieusement vers une fin inattendue.
    J'ai aimé également l'épilogue, plein d'espoir. Le livre refermé, je me suis...
    Voir plus

    Un roman très prenant. J'ai aimé partager la vie de cette mère célibataire, qui aurait pu devenir mon amie.
    Le découpage de la narration entre le passé et le présent nous amène judicieusement vers une fin inattendue.
    J'ai aimé également l'épilogue, plein d'espoir. Le livre refermé, je me suis surprise à imaginer la vie des personnages après le mot "fin".

Discussions autour de cet auteur

Il n'y a pas encore de discussion sur cet auteur

Soyez le premier à en lancer une !