Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement ou connectez-vous pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

Ernest Hemingway

Ernest Hemingway

Ernest Hemingway est un romancier et journaliste américain  né le 21 juillet 1899 à Oak Park dans l'Illinois et mort le 2 juillet 1961 à Ketchum (Idaho). Il obtint le Prix Pulitzer en 1953 et le Prix Nobel de Littérature en 1954.

Parmi ses œuvres les plus célèbres, on citera : Le soleil se lève ...

Voir plus

Ernest Hemingway est un romancier et journaliste américain  né le 21 juillet 1899 à Oak Park dans l'Illinois et mort le 2 juillet 1961 à Ketchum (Idaho). Il obtint le Prix Pulitzer en 1953 et le Prix Nobel de Littérature en 1954.

Parmi ses œuvres les plus célèbres, on citera : Le soleil se lève aussi (1926), L'Adieu aux armes (1929), Les Neiges du Kilimandjaro (1936), Pour qui sonne le glas (1940) ou encore Le Vieil Homme et la Mer (1952).

Articles en lien avec Ernest Hemingway (2)

Avis sur cet auteur (52)

  • add_box
    Couverture du livre « Le vieil homme et la mer » de Ernest Hemingway aux éditions Folio

    Agnès Verlingue sur Le vieil homme et la mer de Ernest Hemingway

    Pas trop de mots. Juste ce qu’il faut, pour participer, avec le vieux pêcheur, à ces intenses heures de pêche et l’accompagner jusqu’au port. Magistral.

    Pas trop de mots. Juste ce qu’il faut, pour participer, avec le vieux pêcheur, à ces intenses heures de pêche et l’accompagner jusqu’au port. Magistral.

  • add_box
    Couverture du livre « Le vieil homme et la mer » de Ernest Hemingway aux éditions Folio

    Hayatte sur Le vieil homme et la mer de Ernest Hemingway

    Un roman solitaire.
    Un roman dont on sait – sans l'avoir encore ouvert – qu'il aspire à l'apaisement et au calme.
    Un roman qu'on lit pour s'isoler du brouhaha extérieur. du chaos quotidien.

    Voilà ce que m'a inspiré « le vieil homme et la mer » lorsque je l'ai vu en librairie.
    Peut-être à...
    Voir plus

    Un roman solitaire.
    Un roman dont on sait – sans l'avoir encore ouvert – qu'il aspire à l'apaisement et au calme.
    Un roman qu'on lit pour s'isoler du brouhaha extérieur. du chaos quotidien.

    Voilà ce que m'a inspiré « le vieil homme et la mer » lorsque je l'ai vu en librairie.
    Peut-être à cause de sa couverture.
    Peut-être - aussi - parce que j'en avais besoin. de solitude.

    -
    « Tout en lui était vieux à l'exception de ses yeux qui avaient la couleur de la mer et qui étaient joyeux et invaincus. »
    -

    Ce roman c'est l'histoire d'un échec victorieux.
    Celui de Santiago, vieux pécheur cubain miséreux. Voilà 84 jours qu'il rentre bredouille de mer. Pourtant, il sait que la providence finira par lui sourire.
    Celle-ci apparait au 85ème jour : un poisson - gros comme deux fois son embarcation - mort à l'hameçon. Une bataille impitoyable démarre alors. Une lutte qui durera deux jours et deux nuits.

    -
    « Tu veux ma mort, poisson, pensa le vieux. C'est ton droit. Camarade, j'ai jamais rien vu de plus grand, ni de plus noble, ni de plus calme, ni de plus beau que toi. Allez, vas-y, tue-moi. Ça m'est égal lequel de nous deux tue l'autre ».
    -

    C'est au prix d'un effort surhumain que le vieil homme épuisé parvient à ses fins.
    Sur le chemin du retour pourtant, il verra ses efforts réduit à néant : des requins s'attaquent au poisson mort arrimé au bateau.
    Arrivé au port, il ne restera de cet espadon - de 6 mètres de long - que sa carcasse pour témoigner de l'exploit du vieux pécheur.

    -

    Ce roman est une belle leçon
    D'espoir
    De persévérance
    De résilience
    D‘humilité

    Il a la couleur des émotions qui traversent le lecteur
    Appréhension
    Joie
    Colère
    Chagrin
    tout cela rendu possible par la plume belle, désespérée et rugueuse d'Ernest Hemingway.
    A travers une économie de mots - et paradoxalement une puissance du détail - le lecteur est plongé dans l'univers solitaire et taiseux de la mer. Lui aussi se retrouve seul dans son embarcation, au milieu de l'océan. Un endroit calme, propice à l'introspection.

    -

    Le saviez-vous : « le vieil homme et la mer » est le dernier roman publié du vivant d'Ernest Hemingway. Il a reçu le prix Pulitzer et a permis à son auteur d'avoir, un an plus tard, le prix Nobel de littérature pour son oeuvre.

    -

    Ce roman est mon « premier Hemingway » et j'ai très envie de poursuivre mon exploration de l'oeuvre de cet auteur ainsi, avez-vous un roman à me recommander ?

  • add_box
    Couverture du livre « Le vieil homme et la mer » de Ernest Hemingway aux éditions Folio

    Manonlitaussi sur Le vieil homme et la mer de Ernest Hemingway

    Le vieil homme et la mer d’Ernest Hemingway
    Un vieil homme prend la mer seul pour pêcher. Sa barque va dériver mais il aura pêché un énorme poisson. Il faut désormais le ramener.
    J’ai lu ce livre adolescente et j’avais beaucoup aimé. Je me souviens encore (même si ce n'est pas si loin que ça...
    Voir plus

    Le vieil homme et la mer d’Ernest Hemingway
    Un vieil homme prend la mer seul pour pêcher. Sa barque va dériver mais il aura pêché un énorme poisson. Il faut désormais le ramener.
    J’ai lu ce livre adolescente et j’avais beaucoup aimé. Je me souviens encore (même si ce n'est pas si loin que ça mon adolescence…) de toute la tristesse éprouvée pour cet homme seul dont personne ne peut constater la réussite. Quelques années plus tard, j’ai été aussi plus sensible au tableau de la nature offert, puis à la lutte dans laquelle il doit s’engager, contre son propre corps et contre la mer.
    J’ai beaucoup aimé le style et été très touchée par ce vieil homme, sa détermination et son endurance.

  • add_box
    Couverture du livre « Le vieil homme et la mer » de Ernest Hemingway aux éditions Folio

    ziggy sur Le vieil homme et la mer de Ernest Hemingway

    Santiago, vieux pêcheur a la poisse, depuis quelque temps, il ne ramène plus rien de ses sorties en mer.
    Mais, lors d’une dernière sortie, la chance lui sourit. Après une longue et âpre lutte, il réussit à attraper un énorme espadon qui , malheureusement, sera dévoré par une horde de requins...
    Voir plus

    Santiago, vieux pêcheur a la poisse, depuis quelque temps, il ne ramène plus rien de ses sorties en mer.
    Mais, lors d’une dernière sortie, la chance lui sourit. Après une longue et âpre lutte, il réussit à attraper un énorme espadon qui , malheureusement, sera dévoré par une horde de requins lors de son retour au port.
    Ce huis-clos entre le vieil homme et l’espadon nous tient en haleine jusqu’au renoncement de l’espadon. Le vieil homme, à bout de forces ne profite pas longtemps de sa victoire. Il doit à son tour renoncer à sa prise et se résigner, à nouveau à rentrer bredouille au port, mais avec l’immense carcasse de son espadon, témoin de sa lutte acharnée, encore arrimée à sa barque.
    Cet ultime livre d’Hemingway, d’un style sobre, sans artifice se lit d’une seule traite et nous captive par la force de sa narration. C’est le récit du renoncement et de la résignation face à la fatalité et de la sagesse du vieil homme qui sait s’incliner face au destin.
    Ce petit ouvrage de 148 pages est une œuvre majeure de ce grand auteur qu’est Ernest Hemingway.

Ils suivent Ernest Hemingway

Discussions autour de cet auteur

Il n'y a pas encore de discussion sur cet auteur

Soyez le premier à en lancer une !