Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement ou connectez-vous pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

Eric Marchal

Eric Marchal
Éric Marchal est né en 1963 et vit à Vittel. Son premier roman, Influenza, paru en deux tomes (Les Ombres du ciel, 2009 ; Les Lumières de Géhenne, 2010), a reçu le prix Carrefour Savoirs 2009. Il est également l'auteur des livres Le Soleil sous la soie (2011), La Part de l'aube (2013), Là où rêve... Voir plus
Éric Marchal est né en 1963 et vit à Vittel. Son premier roman, Influenza, paru en deux tomes (Les Ombres du ciel, 2009 ; Les Lumières de Géhenne, 2010), a reçu le prix Carrefour Savoirs 2009. Il est également l'auteur des livres Le Soleil sous la soie (2011), La Part de l'aube (2013), Là où rêvent les étoiles (2016), Les Heures indociles (2018) et Villa Imago (2019). Les Filles du chœur, paru en 2021, est le premier tome d'un nouveau tryptique. Tous ses ouvrages ont paru aux Éditions Anne Carrière. En 2019, il a reçu le Prix du salon Saint-Maur en poche pour l'ensemble de son œuvre.

Avis sur cet auteur (15)

  • add_box
    Couverture du livre « Le soleil suivant t.1 : les filles du choeur » de Eric Marchal aux éditions Anne Carriere

    Ally sur Le soleil suivant t.1 : les filles du choeur de Eric Marchal

    Voilà le premier tome d’un triptyque signé Eric Marchal. L’auteur, prolifique, nous emmène cette fois-ci à Venise au 18ème siècle.

    Tout commence par un concert rassemblant des musiciennes de la Pietà et des Incurabili. Un concert somme toute anodin même si, dans la Venise des masques et des...
    Voir plus

    Voilà le premier tome d’un triptyque signé Eric Marchal. L’auteur, prolifique, nous emmène cette fois-ci à Venise au 18ème siècle.

    Tout commence par un concert rassemblant des musiciennes de la Pietà et des Incurabili. Un concert somme toute anodin même si, dans la Venise des masques et des secrets, il s’y joue bien davantage que des notes de musique.

    Le balcon des musiciennes s’effondre et Azlan de Cornelli, chirurgien, doit abandonner l’autopsie non autorisée qu’il pratiquait pour soigner les blessés. Il sera aidé par un mystérieux inconnu qui se révèlera excellent soignant également. Quant à Maria Dalla Viola, musicienne qui jouait ce soir-là, son plan visant à profiter de ce concert pour s’enfuir avec son amoureux est réduit en cendres.

    Tous ses destins vont s’enchevêtrer pour une quête plus grande : la recherche d’un mystérieux Codex Quanum.

    Un ouvrage qui permettrait des progrès significatifs de la médecine mais qui a été caché, de façon très complexe, afin d’échapper à un ordre secret qui le recherche pour assouvir sa quête de l’immortalité.

    Ce roman historique est une retrouvaille pour moi de la plume d’Eric Marchal. Celle-ci est toujours alerte, les rebondissements se succèdent sans temps morts. Avec une mention spéciale pour les interventions chirurgicales et la médecine de cette époque que j’aime toujours autant découvrir.

    La cadre choisi est tout à fait fascinant, j’ai aimé évolué dans cette ville mystérieuse, avec ses luttes de pouvoirs et ses traditions.

    Cette lecture fut donc agréable même si j’aurais aimé, reproche que j’ai déjà formulé avec cet auteur, que les personnages aient plus d’aspérités, que les héros semblent moins lisses dans leur psychologie.

    Un premier tome, malgré tout, réussi pour les amateurs de romans historiques avec des sociétés secrètes.

  • add_box
    Couverture du livre « Le soleil sous la soie » de Eric Marchal aux éditions Pocket

    PLK sur Le soleil sous la soie de Eric Marchal

    Eric Marchal, chercheur en immunologie de formation est messin ce qui m’a attiré. Son troisième roman est historique avec une belle intrigue, des références. A l’aube du XVIII siècle – 1694- Nicolas Deruet est un chirurgien vivant à Nancy dans une Lorraine occupée par les Français. La pratique...
    Voir plus

    Eric Marchal, chercheur en immunologie de formation est messin ce qui m’a attiré. Son troisième roman est historique avec une belle intrigue, des références. A l’aube du XVIII siècle – 1694- Nicolas Deruet est un chirurgien vivant à Nancy dans une Lorraine occupée par les Français. La pratique de la médecine, de la chirurgie et des accouchements de cette époque est remarquablement expliquée. « Le soleil sous la soie »est aussi un roman d’amour car Nicolas Déruet est bien sûr irrésistible; Rosa, la future marquise de Cornelli et Marianne Pajot, sage-femme, vont s’arracher son cœur et son corps… Bref, agréable à lire.

  • add_box
    Couverture du livre « Les heures indociles » de Eric Marchal aux éditions Anne Carriere

    PLK sur Les heures indociles de Eric Marchal

    Un beau roman historique de 600 pages où se mêle la grande Histoire et la petite qui m’a appris beaucoup sur la société de l'époque. Beaucoup de scènes sont historiquement vraies (les gavages, par exemple)

    1908, la reine Victoria n’est plus. Éric Marchal nous embarque dans des histoires se...
    Voir plus

    Un beau roman historique de 600 pages où se mêle la grande Histoire et la petite qui m’a appris beaucoup sur la société de l'époque. Beaucoup de scènes sont historiquement vraies (les gavages, par exemple)

    1908, la reine Victoria n’est plus. Éric Marchal nous embarque dans des histoires se déroulant dans le Londres de Virginia Woolf et de Conan Doyle, de la bourgeoisie de l'ouest, des taudis de l'East End ouvrier et Buckingham, au Saint – Barthomews Hospital, Chinatown.

    Trois personnages :
    • L’audacieuse Olympe Lovell du groupe de meneuses des suffragettes d’Emmeline Pankhurst, WSPUprête à tout pour obtenir le droit de vote,
    • Le talentueux et mystérieux Thomas Belamy, médecin annamite français qui travaille aux urgences mêlant ce qu’il existe de mieux des pratiques occidentales et chinoises
    • Horace de Vere Cole, aristocrate fantasque et spécialiste en arnaque et canulars.
    • Nous rencontrons également une galerie de personnages historiques (politiciens, écrivains, monarque…)

    Trois thèmes :
    • Le combat des suffragettes pour obtenir le droit de vote, l’égalité femme-homme
    • L’évolution de la médecine (services d’urgences, opérations...)
    • La lutte contre l’obscurantisme

    Les personnages sont attachants, bien peints ; J’ai bcp aimé l’infirmière Frances, la sœur Elizabeth, le directeur de l’école de médecine, de beaux personnages par l’auteur).
    J’ai détesté l’horrible sir Jassop et sa relation à son fils

    Les aventures menées à l’hôpital sont passionnantes, (et très justes car l’auteur est chercheur en immunologie).

    J’avoue n’avoir pas été intéressée par les canulars d’Horace le joyeux drille aristocrate, un tantinet agaçant voire ennuyant (il parait qu’il a existé).
    Un presque coup de cœur

  • add_box
    Couverture du livre « Les heures indociles » de Eric Marchal aux éditions Anne Carriere

    Marylène Verstraete sur Les heures indociles de Eric Marchal

    (Livre audio)
    Je n’en suis qu’au début et n’ai « rencontré » que deux des trois principaux protagonistes de cette histoire :
    Olympe Lovell, la suffragette et Thomas Belamy, l'annamite, médecin au Saint Bartholomew Hospital. Il me tarde de découvrir Horace de Vere Cole et enfin entrer dans...
    Voir plus

    (Livre audio)
    Je n’en suis qu’au début et n’ai « rencontré » que deux des trois principaux protagonistes de cette histoire :
    Olympe Lovell, la suffragette et Thomas Belamy, l'annamite, médecin au Saint Bartholomew Hospital. Il me tarde de découvrir Horace de Vere Cole et enfin entrer dans l’histoire...