Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement ou connectez-vous pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

Eric Holder

Eric Holder

La biographie de cet auteur n'est pas encore disponible, proposez la vôtre : Contactez-nous

Avis sur cet auteur (39)

  • add_box
    Couverture du livre « La baïne » de Eric Holder aux éditions Points

    Catherine Rechenmann Arrieutort sur La baïne de Eric Holder

    Seul regret , il m'a fallu 90 pages pour retrouver enfin l'ambiance et la belle écriture d'Eric Holder mais la suite a joliment rattrapé ce début un peu trop laborieux à mon goût ... Bientôt en lecture La belle n'a pas sommeil , vous l'avez compris j'aime vraiment cet auteur

    Seul regret , il m'a fallu 90 pages pour retrouver enfin l'ambiance et la belle écriture d'Eric Holder mais la suite a joliment rattrapé ce début un peu trop laborieux à mon goût ... Bientôt en lecture La belle n'a pas sommeil , vous l'avez compris j'aime vraiment cet auteur

  • add_box
    Couverture du livre « La belle n'a pas sommeil » de Eric Holder aux éditions Seuil

    Ninie sur La belle n'a pas sommeil de Eric Holder

    Je l ai lu d une traite en une journée.
    C’est tres bien écrit , de très belles phrases, de belles métaphores, de belles descriptions ; que de délicatesse dans cette écriture et c’est tres agréable.
    L histoire est très joli aussi : un ours vivant dans sa librairie cachée au milieu des bois vit...
    Voir plus

    Je l ai lu d une traite en une journée.
    C’est tres bien écrit , de très belles phrases, de belles métaphores, de belles descriptions ; que de délicatesse dans cette écriture et c’est tres agréable.
    L histoire est très joli aussi : un ours vivant dans sa librairie cachée au milieu des bois vit quasiment en ermite lorsque une belle femme de 30 ans de moins que lui va bousculer son quotidien et lui redonner goût à la vie
    Une petite pépite

  • add_box
    Couverture du livre « La belle n'a pas sommeil » de Eric Holder aux éditions Seuil

    Chantal Lafon sur La belle n'a pas sommeil de Eric Holder

    Au bonheur des mots…
    Je ne sais si je vais arriver à vous convaincre de lire CE livre, mais sachez que pour la première fois, n’arrivant pas à le quitter à la dernière page, j’ai recommencé ma lecture.
    Antoine est bouquiniste dans un coin du Médoc, donc pas très loin de chez moi mais je fais...
    Voir plus

    Au bonheur des mots…
    Je ne sais si je vais arriver à vous convaincre de lire CE livre, mais sachez que pour la première fois, n’arrivant pas à le quitter à la dernière page, j’ai recommencé ma lecture.
    Antoine est bouquiniste dans un coin du Médoc, donc pas très loin de chez moi mais je fais partie de ceux qui n’ont pas réussi à trouver la route, « une boutique introuvable, est-ce bien commercial ? »
    Antoine est un ermite, pas un antisocial, non juste un homme qui pense que nous sommes « Des millions à bouger le moins possible, à nous taire, afin de ne pas déranger le feuilleton de nos microfictions, en ne réclamant qu’une seule chose : la paix, la paix épaisse, confortable, soporifique. »
    Son entourage fluctue au gré de la location de la maison voisine.
    Il y a Marco, son ami, garde-champêtre empêtré dans le magma des affres du boulot.
    Marie la boulangère, est son repos du guerrier.
    Mme Wong, bouquiniste comme lui mais d’une autre manière, elle va même lui fournir du travail, et ainsi, désormais Antoine comptera en Wong.
    Trois chattes règnent également sur les lieux : une madone noire, une jeune acrobate et la caissière du Grand Café.
    Mais Antoine est en proie à une colère bien justifiée, un mystérieux visiteur, lui dérobe des livres qu’il expose, dans son coin « le choix du libraire » … Il le surnomme M. Givenchy « parce qu’il était subtil et volatil. »
    Et un jour ou plutôt une nuit, dans son paradis déboule une jeune et jolie conteuse nommée Lorraine.
    Tous ces êtres ont droit à un portrait tout en finesse, cocasserie, tendresse, rien n’est agressif dans le regard de l’ermite. Mais quel regard, rien ne lui échappe, il se repaît du moindre détail, c’est un orgre.
    Antoine, est là pour les autres, prêt à aider, échanger, partager.
    Il a du vécu, des fêlures, des envies de vie, de jeunesse.
    Bien sûr, Lorraine va « allumer de beaux feux » qui vont faire flamber ce coin-là. Commencera l’attente subtile de ces petits riens remarqués, surtout quand ils s’apparentent à vos propres habitudes « Lorraine ne ferme ses volets que lorsqu’elle s’en va, laissant elle aussi, comme moi, la lune baigner son sommeil…J’attends trois jours de volets ouverts qu’elle débarque sur ma terrasse. »
    La nature et les éléments sont présents, comme des acteurs, sans qui l’homme ne peut pas jouer la partition de sa vie.
    « Quand l’avant-garde des nuages est apparue dans le ciel, on a tout de suite vu qu’ils s’agissaient de méchants, de revanchards. Pas une goutte depuis deux mois, ils allaient corriger la situation vite fait, ce n’était pas pour plaisanter. Derrière eux, l’urgence crépitait en arcs bleuâtres sous le ventre du troupeaux – au loin le canon. »
    Une histoire magnifiquement racontée, avec finesse, poésie, une intelligente acuité.
    La force des mots choisis comme des pierres précieuses, tantôt transparents, irisés, flamboyants et toujours purs.
    Un livre refermé, enveloppée de longs frissons émotionnels.
    Chantal Lafon–Litteratum Amor 22 mars 2018.

  • add_box
    Couverture du livre « La belle n'a pas sommeil » de Eric Holder aux éditions Seuil

    Patrick Perrot sur La belle n'a pas sommeil de Eric Holder

    Un bouquiniste au milieu de nulle part, difficile à trouver si ce n'est pour quelques habitués. Antoine ne semble pas en souffrir, entouré de tous ses livres, de quelques clients, de quelques amis. Il semble laisser sa vie se distraire de peu, l'âge faisant. Un jour, le vol d'un roman de...
    Voir plus

    Un bouquiniste au milieu de nulle part, difficile à trouver si ce n'est pour quelques habitués. Antoine ne semble pas en souffrir, entouré de tous ses livres, de quelques clients, de quelques amis. Il semble laisser sa vie se distraire de peu, l'âge faisant. Un jour, le vol d'un roman de Frédércic Berthet bouleverse le doux rythme quotidien de la librairie. Antoine mène l'enquête, plus intéressé par le mystère que par le vol lui même. Il découvre l'auteur de ce fait, Jonas, un jeune homme rebelle un peu perdu dans les bois. Antoine l'accueille, lui offre à boire. Dans cet antre improbable débarque aussi Lorraine, jeune femme de 29 ans, blonde, conteuse pour enfants qui parcoure la France, de ville en ville et qui s'installe dans le village. Un courant d'air, un amour éternel, un amour saisonnier, une nouvelle vie, la fin d'un veuvage, un rêve qui passe, qui est donc Lorraine ? Antoine en tombe éperdumement amoureux et cela est réciproque, sincèrement réciproque. Il s'enferme dans sa librairie pour oublier ou ne pas se perdre, Lorraine s'évade au gré de ses récits et s'ouvre aux autres, aux plus honnêtes, les enfants. Les contraires s'attirent. Pourtant, ce n'est pas si simple, nous ne sommes pas dans un conte pour enfant. Antoine semble avoir toujours su que Lorraine lui echapperait et qu'il n'aurait pas l'energie pour la garder. Il savait aussi qu'elle reviendrait car lui est là et le sera toujours, là.

    Eric Holder propose un roman d'une grande sensibilité sur l'amour, la solitude, le temps qui passe, et le temps qui repasse.

Récemment sur lecteurs.com