Emmanuel Guibert

Emmanuel Guibert
Emmanuel Guibert, né en 1964 à Paris, est scénariste et dessinateur de bandes dessinées pour petits et grands. Ses histoires sont traduites en une dizaine de langues. Une édition chinoise de son album « Le photographe » est en préparation.

Avis (7)

  • Couverture du livre « Infinity 8 T.6 ; connaissance ultime » de Lewis Trondheim et Emmanuel Guibert et Franck Biancarelli aux éditions Rue De Sevres

    Yves Mabon sur Infinity 8 T.6 ; connaissance ultime de Lewis Trondheim - Emmanuel Guibert - Franck Biancarelli

    Sixième reboot au sein du vaisseau YSS, toujours bloqué par la nécropole. Cette fois-ci c'est l'agente Leïla Sherad qui s'y colle avec l'aide d'un alien érudit pas vraiment taillé pour l'aventure, mais sait-on jamais ?

    Un sixième tome qui cette fois parle d'art et de vie universelle et...
    Voir plus

    Sixième reboot au sein du vaisseau YSS, toujours bloqué par la nécropole. Cette fois-ci c'est l'agente Leïla Sherad qui s'y colle avec l'aide d'un alien érudit pas vraiment taillé pour l'aventure, mais sait-on jamais ?

    Un sixième tome qui cette fois parle d'art et de vie universelle et éternelle. J'ai avancé sans vraiment tout comprendre dans les premières pages, renouant parfois avec une certaine incompréhension de la science fiction à mon égard -ou peut-être est-ce l'inverse ?-, ce que je n'avais pas ressenti sur les tomes précédents. Mais j'ai persisté, d'abord parce que j'aime bien la série et ensuite parce que j'aime bien le trait de Franck Biancarelli et ses couleurs. Bien m'en a pris, parce que évidemment ce qui était un poil opaque -encore que je ne sache pas que l'on parle de l'opacité des poils- s'éclaircit. Encore une fois l'héroïne, forte en caractère et rebelle, aura fort à faire avec son binôme et avec l'autorité, et un peu aussi avec la drague lourde du lieutenant du vaisseau, mais bon c'est bon enfant, il est loin d'Harvey Weinstein.

    Elle est très bien cette série qui tourne dans la maison à peine déposée sur la table. On ne s'étripe pas pour savoir qui la lira en premier, ben non, forcément c'est moi, puisque je suis le chef de famille ! Mais pour les places suivantes c'est une dure lutte (pas de grossièreté svp). J'en arrive au moment où je crie : "A qui le tour ?" et les prétendants d'arriver au triple galop.

  • Couverture du livre « Ariol T.1 ; un petit âne comme vous et moi » de Emmanuel Guibert et Marc Boutavant aux éditions Bd Kids

    Mireille B sur Ariol T.1 ; un petit âne comme vous et moi de Emmanuel Guibert - Marc Boutavant

    Avis de Lucien (8 ans)

    Les nombreux personnages de la BD sont des animaux, et elle comprend plusieurs petites histoires.

    1 - Ramono (un cochon) est à la piscine avec sa classe, donc avec Ariol (un petit âne bleu à lunettes). Ramono a apporté un faux vomi à la piscine, il le montre à Ariol...
    Voir plus

    Avis de Lucien (8 ans)

    Les nombreux personnages de la BD sont des animaux, et elle comprend plusieurs petites histoires.

    1 - Ramono (un cochon) est à la piscine avec sa classe, donc avec Ariol (un petit âne bleu à lunettes). Ramono a apporté un faux vomi à la piscine, il le montre à Ariol et décide de le cacher dans la cabine de Tiburge (un chat malin) le pire ennemi d’Ariol, qui soudain le découvre. Il crie. Monsieur Ribéra (un grand coq) le professeur de sport, arrive et appelle le responsable de la piscine. Ils se rendent compte que c’est un faux vomi. Ramono est puni et restera donc dans les gradins avec Ariol, complice de la farce.

    2 – Ariol passe chercher Pétula chez elle pour se rendre à l’école. Sa mère appelle « Moumoute » qui est le surnom de Pétula dans l’intimité de la famille. Quand Ariol ouvre la porte de la chambre de Pétula, il s’exclame très fort « bonjour Moumoute ». Pétula , est alors très en colère contre sa maman, car elle craint que maintenant tout le monde l’appelle « Moumoute », ce qu’elle déteste.

    Petits amis lecteurs, c'est bientôt Noël, une bonne idée de cadeau cette BD, je me marre bien.

  • Couverture du livre « La guerre d'Alan ; intégrale » de Emmanuel Guibert aux éditions L'association

    Frédéric Boillot de INTERLIGNES sur La guerre d'Alan ; intégrale de Emmanuel Guibert

    Emmanuel Guibert a recueilli les souvenirs de guerre, et plus encore, d'Alan Cope. Retranscrits en sobres dessins noirs et blancs, ils nous permettent de découvrir l'itinéraire d'un jeune homme ouvert au monde, à toutes les rencontres étonnantes possibles, depuis ses périodes d'entraînement sur...
    Voir plus

    Emmanuel Guibert a recueilli les souvenirs de guerre, et plus encore, d'Alan Cope. Retranscrits en sobres dessins noirs et blancs, ils nous permettent de découvrir l'itinéraire d'un jeune homme ouvert au monde, à toutes les rencontres étonnantes possibles, depuis ses périodes d'entraînement sur le territoire américain, jusqu'à son débarquement en France en février 1945 et son arrivée en char en Tchécoslovaquie, son séjour militaire et civil en Allemagne et son retour désabusé aux États-Unis. Il fut épargné par les combats meurtriers et glorieux, même s'il eut à connaître des évènements dramatiques et, curieux et bienveillant, il apprit à apprécier et à nouer des contacts chaleureux et amicaux avec les populations des pays occupés.
    Ce volume est une nouvelle édition, en un format réduit, d'un ouvrage qui avait réuni les trois tomes constituant l'édition originale de La Guerre d'Alan.

Voir tous les avis

Discussions autour de cet auteur

Il n'y a pas encore de discussion sur cet auteur

Soyez le premier à en lancer une !

Récemment sur lecteurs.com