Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement ou connectez-vous pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

Emmanuel Grand

Emmanuel Grand
Emmanuel Grand, né en 1966, vit à Colombes, en région parisienne. Son premier polar, Terminus
Belz (Liana Levi 2014, Points Seuil 2015), a été sélectionné entre autres pour le Prix du Meilleur
Polar 2015. Il a déjà remporté trois prix et est en lice pour le Prix du polar SNCF. Un court inédit,
Pavil... Voir plus
Emmanuel Grand, né en 1966, vit à Colombes, en région parisienne. Son premier polar, Terminus
Belz (Liana Levi 2014, Points Seuil 2015), a été sélectionné entre autres pour le Prix du Meilleur
Polar 2015. Il a déjà remporté trois prix et est en lice pour le Prix du polar SNCF. Un court inédit,
Pavillon rouge à La Baule, a paru dans la collection estivale 2015 des « Petits Polars Le Monde-
SNCF » et a été adpaté sur France Culture.

Vidéos relatives à l'auteur

Articles en lien avec Emmanuel Grand (8)

Avis sur cet auteur (43)

  • add_box
    Couverture du livre « Kisanga » de Emmanuel Grand aux éditions Liana Levi

    Musemania sur Kisanga de Emmanuel Grand

    Il est des livres dotés pourtant d’une très grande qualité qui paraissent – hélas- de façon un peu anonyme ou clandestine à côté de certains blockbusters. Je trouve que cela a été le cas avec ce livre « Kisanga ». Voilà une des nombreuses raisons pour lesquelles j’aime tant participer à des...
    Voir plus

    Il est des livres dotés pourtant d’une très grande qualité qui paraissent – hélas- de façon un peu anonyme ou clandestine à côté de certains blockbusters. Je trouve que cela a été le cas avec ce livre « Kisanga ». Voilà une des nombreuses raisons pour lesquelles j’aime tant participer à des jurys littéraires, c’est de découvrir des petites pépites qui m’étaient inconnues et qui avaient été publiées, sans que je ne les aies vu passer.

    Lors de ce Prix des Lecteurs du Livre de Poche dans sa sélection « polar », cela a été le cas plusieurs fois et je les remercie de me les avoir fait ainsi découvrir. Je ne sais pas si, en librairie, je me serais retournée sur ce livre et pourtant, c’est encore un livre qui mérite d’être connu et lu, notamment de par le travail de recherches de l’auteur.

    La compagnie minière française Carmin s’allie au groupe chinois Shanxi en vue d’exploiter un énorme gisement de cuivre au Congo. A côté des magouilles politiques en vue de l’obtention des permis d’exploitation, les enjeux financiers explosent au fil des jours. Alors que les employés des deux entreprises se rendent sur place pour finaliser le projet, un journaliste Raphaël Da Costa pense que c’est le moment idéal pour remuer les restes du scandale étouffé il y a une dizaine d’années, « Antioche » qui risque de secouer durement la République.

    Manipulations et stratégies occultes sont au rendez-vous de ce thriller convaincant mené selon un bon rythme et doté d’une bonne dose de suspens. Emmanuel Grand m’a vraiment fait voyager au coeur de l’Afrique et plus particulièrement au Congo. Mêlant politique et aventure, on ne peut éviter à plusieurs reprises de songer que l’on n’est pas si loin de la réalité. Dans un monde où les enjeux politico-économiques priment sur l’humanité, ce livre résonne de vérités.

  • add_box
    Couverture du livre « Kisanga » de Emmanuel Grand aux éditions Liana Levi

    Aurélien RIZZON sur Kisanga de Emmanuel Grand

    Je connaissais déjà Emmanuel Grand par son roman "Terminus Belz" que j'avais trouvé bien sympathique. Je n'ai pas lu son autre ouvrage "les salauds devront payer". Je précise qu'il n'y a pas de lien entre ces romans.

    Je vais le dire d'entrée de jeu, j'ai particulièrement apprécié cette...
    Voir plus

    Je connaissais déjà Emmanuel Grand par son roman "Terminus Belz" que j'avais trouvé bien sympathique. Je n'ai pas lu son autre ouvrage "les salauds devront payer". Je précise qu'il n'y a pas de lien entre ces romans.

    Je vais le dire d'entrée de jeu, j'ai particulièrement apprécié cette lecture que j'ai trouvé encore plus abouti que "Terminus Belz". L'auteur mêle habilement les genres dans ce roman qui traite des sujets aussi variés que les guerres économiques, les relations diplomatiques entre les pays, l'industrie minière et l'extraction à l'étranger, le journalisme d'investigation et bien d'autres encore...

    L'histoire ici : un projet de coopération France/Chine lancé en grande pompe pour l'exploitation d'une mine dans la province du Katanga en République démocratique du Congo. On suit l'intrigue à travers les yeux de personnages très variés et tous bien travaillés : un jeune ingénieur dépêché sur place pour préparer l'inauguration en un temps record, un journaliste qui enquête, le PDG de l'entreprise française, le ministre des affaires étrangères, des mercenaires...

    Avec une écriture fluide et un rythme d'enfer, ce roman a de sérieux atouts et on ne s'ennuie à aucun moment. Jamais monotone, l'auteur joue en alternant des passages mettant en avant les jeux de pouvoirs et les relations diplomatiques et humaines avec des passages beaucoup plus nerveux et violents. Le tout semble de plus très réaliste avec, par exemple, pour le cas de l'ingénieur, une mise en avant de l'impact d'un éloignement professionnel sur les relations familiales. Bref, vous l'avez compris, le champs des sujets évoqués est vaste et le tout est crédible et souvent bien documenté que cela soit sur certains milieux professionnel où bien sur l'histoire de la République démocratique du Congo par exemple.

    Emmanuel Grand nous livre donc ici un roman abouti, agréable à lire, très divertissant et extrêmement prenant. Vous pouvez l'ouvrir sans hésitation, vous ne devriez pas être déçu.

  • add_box
    Couverture du livre « Kisanga » de Emmanuel Grand aux éditions Liana Levi

    jml38 sur Kisanga de Emmanuel Grand

    Emmanuel Grand nous plonge dans un thriller politico-économique plutôt bien construit.
    Un partenariat franco-chinois a obtenu l'exploitation de mines de cuivre plus que prometteuse en République Démocratique du Congo. Carmin la société française a fait l'objet quelques années plus tôt d'une...
    Voir plus

    Emmanuel Grand nous plonge dans un thriller politico-économique plutôt bien construit.
    Un partenariat franco-chinois a obtenu l'exploitation de mines de cuivre plus que prometteuse en République Démocratique du Congo. Carmin la société française a fait l'objet quelques années plus tôt d'une suspicion d'exploitation illégale en période d'embargo avec l'aide de militaires français sous couvert d'aide humanitaire, campagne de dénigrement qui n'a finalement pas abouti faute d'éléments tangibles.
    Tout se présente donc au mieux pour les dirigeants français, chinois, congolais et les investisseurs impliqués dans ce vaste projet, qui vont pouvoir en composant avec les différentes milices militaires présentes dans ces régions s'enrichir sur le sous-sol congolais. Pour le peuple il reste le football, l'équipe nationale étant en passe de remporter la coupe d'Afrique des nations à domicile.
    Plusieurs grains de sable vont commencer à enrayer la belle mécanique. Un ingénieur français va s'interroger sur la réelle richesse des différents lieux d'exploitation. Un journaliste qui n'a pas digéré que la société Carmin soit blanchie une première fois va reprendre du service et une mystérieuse source africaine qui détient un dossier particulièrement compromettant semble décidé à s'en servir.
    Il n'en faut pas plus pour que soit dépêché sur place un commando de mercenaires chargé de neutraliser cette «bombe» en «toute discrétion» et qui, en laissant derrière lui autant de cadavres que le Petit Poucet de petits cailloux, contribue fortement à complexifier une situation déjà bien embrouillée dans laquelle corruptions, manipulations et faux-semblants sont les dominantes.
    Un bon moment de lecture même si j'ai trouvé le temps un peu long dans les 100 premières pages avec une mise en place quelque peu fastidieuse, le rythme s'accélérant sérieusement pas la suite lorsque l'action se passe sur le sol africain.

  • add_box
    Couverture du livre « Terminus Belz » de Emmanuel Grand aux éditions Points

    Miss Marple sur Terminus Belz de Emmanuel Grand

    Lu..pour le terminer jusqu'à 2.30 du matin..avalé en 1 jour et demi..malgré ma petite fille à la maison et les valises à faire!! Il fait si chaud en ce moment que ce petit détour par la Bretagne et une ile perdue au large de Lorient apporte une bouffée d'air frais!! froid même!! car à la...
    Voir plus

    Lu..pour le terminer jusqu'à 2.30 du matin..avalé en 1 jour et demi..malgré ma petite fille à la maison et les valises à faire!! Il fait si chaud en ce moment que ce petit détour par la Bretagne et une ile perdue au large de Lorient apporte une bouffée d'air frais!! froid même!! car à la bretagne pluvieuse et venteuse de Janvier..à Mai..s'ajoutent l'Ukraine pauvre et prête à l'exil et la Roumanie avec ses ressortissants aussi glauques que dangereux!!

    les mercenaires armés jusqu'aux dents, franchissant les frontières plus vite que l'éclair sont à peine moins assassins que l'Ankou et ses petits lutins trainant son horrible cape et son odeur nauséabonde dans les forets celtes. Car voilà..en plus des tueurs lancés à la poursuite de Marko, ukrainien désespéré et en fuite, le voilà aux prises avec l'Ankou ..qui gagnera? qui perdra, qui veut sa peau? qui l'aura??


    De très belles descriptions de la nature sauvage et des rudesses du métier de pécheur dans les eaux froides de l'atlantique et même un aperçu de la vie aux temps des Terre-neuvas, un coté fantastique auquel je n'adhère qu'à moitié je dois dire..mais si je l'accepte et même le recherche chez les Indiens d'Amérique et les aborigènes d'Australie, pourquoi pas de la Bretagne..

    Oui je me suis laissée prendre par ce polar celto-ukraino-roumain..et je ne le regrette pas!!

Récemment sur lecteurs.com