Emilie De Turckheim

Emilie De Turckheim

Née en 1980, Émilie de Turckheim publie à vingt-quatre ans Les Amants terrestres. Son expérience de visiteuse à la prison de Fresnes lui inspire en 2008 Les Pendus. Elle reçoit un an plus tard le prix de la Vocation pour Chute libre. EHO a publié Le Joli Mois de mai en 2010, Héloïse est chauve en...

Voir plus

Née en 1980, Émilie de Turckheim publie à vingt-quatre ans Les Amants terrestres. Son expérience de visiteuse à la prison de Fresnes lui inspire en 2008 Les Pendus. Elle reçoit un an plus tard le prix de la Vocation pour Chute libre. EHO a publié Le Joli Mois de mai en 2010, Héloïse est chauve en 2012 – récompensé par le Prix Bel Ami – Une sainte en 2013 et La Disparition du nombril en 2014.

Articles (3)

Voir tous les articles

Avis (42)

  • Couverture du livre « Le prince à la petite tasse » de Emilie De Turckheim aux éditions Calmann-levy

    Margot Cotrez sur Le prince à la petite tasse de Emilie De Turckheim

    J'ai découvert l'auteure avec son roman « Popcorn Melody » qui m'avait beaucoup plu.
    « Le prince à la petite tasse » n'est pas un roman. Alors qu'elle est en pleine rédaction de son livre « L’enlèvement des Sabines », Émilie De Turckheim, son mari et ses deux fils décident d'accueillir Reza,...
    Voir plus

    J'ai découvert l'auteure avec son roman « Popcorn Melody » qui m'avait beaucoup plu.
    « Le prince à la petite tasse » n'est pas un roman. Alors qu'elle est en pleine rédaction de son livre « L’enlèvement des Sabines », Émilie De Turckheim, son mari et ses deux fils décident d'accueillir Reza, un jeune afghan, chez eux. Cette initiative citoyenne s'est faite en collaboration avec le SAMU social de Paris, qui face au manque de place d'accueil dans les structures, a créé un programme s'intitulant ELAN, visant à mettre en relation et accompagner par un professionnel, des familles qui souhaitent accueillir chez eux une personne réfugiée.

    Ce livre retrace le quotidien de cette famille et de son hôte, sous forme de journal. Elle y évoque la relation qui se crée au fil du livre, entre Reza et chacun des membres de sa famille. Elle raconte des anecdotes, les difficultés que rencontre Reza dans ses démarches ou dans son quotidien, la barrière de la langue qui parfois est un frein pour se faire comprendre. Elle parle des différences culturelles et de partage. L'auteure y mêle aussi des poèmes de sa composition.
    C'est une famille ouverte à la différence, à l'échange, à l'enrichissement de ce que peut leur apporter Reza. Le lecteur va découvrir aussi le long et dangereux parcours de ce jeune homme qui a du fuir son pays, les risques qu'il a du prendre, la force et le courage dont il fait preuve (il n'a plus de contact avec sa famille, se retrouve seul dans des pays dont il ne connaît pas la langue).
    L'auteure dresse le portrait d'un jeune homme au grand cœur qui dépense le peu d'argent qu'il gagne pour aider ses camarades d'exil et qui ramène de nombreux cadeaux pour faire plaisir à Émilie de Turckheim et sa famille.

    C'est un texte altruiste empli d'humanité, de générosité et de respect qui fait du bien au moral. L'auteure relate son expérience sans jamais être moralisatrice. Sa plume est agréable et pleine d'humour. Au delà du vécu personnel de l'auteure, ce livre met en lumière des dispositifs solidaires comme ELAN.
    Un témoignage nécessaire !

  • Couverture du livre « Le prince à la petite tasse » de Emilie De Turckheim aux éditions Calmann-levy

    Gerry sur Le prince à la petite tasse de Emilie De Turckheim

    Franchement une belle découverte.
    Le sujet peut faire peur : une famille parisienne qui accueille un migrant.
    Sincèrement,, si on ne me l'avait pas remis, je ne l'aurai pas lu.
    Mais, il y a un tel échange et humanisme que l'on ressent une infinie tendresse pour tous les personnages.

    Franchement une belle découverte.
    Le sujet peut faire peur : une famille parisienne qui accueille un migrant.
    Sincèrement,, si on ne me l'avait pas remis, je ne l'aurai pas lu.
    Mais, il y a un tel échange et humanisme que l'on ressent une infinie tendresse pour tous les personnages.

  • Couverture du livre « L'enlèvement des Sabines » de Emilie De Turckheim aux éditions Heloise D'ormesson

    Aude ACM sur L'enlèvement des Sabines de Emilie De Turckheim

    Histoire originale, style et forme du texte aussi. J'ai adoré.

    Histoire originale, style et forme du texte aussi. J'ai adoré.

Voir tous les avis

Vidéos (1)

  • Interview d'Emilie de Turckheim, autour d'un verre.....

Voir toutes les videos

Discussions autour de cet auteur

Il n'y a pas encore de discussion sur cet auteur

Soyez le premier à en lancer une !