Emanuel Bergmann

Emanuel Bergmann

La biographie de cet auteur n'est pas encore disponible, proposez la vôtre : Contactez-nous

Avis (1)

  • Couverture du livre « Max et la grande illusion » de Emanuel Bergmann aux éditions Belfond

    0.15

    Sophie Gauthier sur Max et la grande illusion de Emanuel Bergmann

    Un joli roman dont je dois la découverte à l'opération Masse Critique de Babelio et aux Editions Belfond. Grand merci à eux !

    Deux trajectoires, deux histoires séparées par un siècle mais destinées à se rejoindre in-extremis sur l'axe du temps, par la volonté impérieuse d'un petit garçon. Au...
    Voir plus

    Un joli roman dont je dois la découverte à l'opération Masse Critique de Babelio et aux Editions Belfond. Grand merci à eux !

    Deux trajectoires, deux histoires séparées par un siècle mais destinées à se rejoindre in-extremis sur l'axe du temps, par la volonté impérieuse d'un petit garçon. Au début du XXème siècle Mosche, petit Juif de Prague, choisit les scintillements du Cirque Magique plutôt que les prescriptions religieuses de son père et commence une existence de saltimbanque suspendue au fil de son amour pour la belle Julia. Sous le nom de Zabbatini, il enveloppe tous les public des voiles de l'illusion jusqu'à ce que la guerre, la torture, la trahison, les camps amputent la réalité de toute magie. Reclus dans une minable maison de retraite de Los Angeles, le Grand Zabbatini connaît l'amertume d'une triste vieillesse solitaire.

    Mais en ce début de XXIème siècle, l'illusion qu'il a si libéralement dispensée continue d'opérer pour Max, 10 ans, convaincu que le Sortilège de l'Amour éternel, créé par le magicien, renouera les liens entre ses parents sur le point de divorcer.
    Muni de sa foi en la magie pour tout viatique, il part à la recherche de Zabbatini, persuadé qu'il détient les clés du bonheur de sa famille. Quand il retrouve le magicien, rien n'est exactement conforme à ses rêves. Le vieillard serait même plutôt issu d'un cauchemar, tant il se montre acariâtre, exigeant, intéressé et fort libidineux !
    Pourtant les rêves d'enfant ont une force que les adultes ont oubliée...

    La narration alterne le récit de la jeunesse de Mosche et celui de la quête de Max. Si les contextes historique et géographique sont bien différents, les deux garçons sont finalement mus par la même recherche : un amour éternel. Cette sorte d'amour qui enchante la réalité. En ce sens, l'épilogue devient un "renouement" plus qu'un dénouement puisqu'il renforce le lien entre deux époques, deux personnages, deux lieux, deux familles.
    La tonalité légère et comique des situations contemporaines se conjugue à celle plus grave du récit de la vie de Mosche.

    J'ai trouvé beaucoup de charmes à ce premier roman, très tendre, qui a su me toucher, me faire rire, m'émouvoir et me séduire.git sta

Voir tous les avis

Discussions autour de cet auteur

Il n'y a pas encore de discussion sur cet auteur
Soyez le premier à en lancer une !

Lancez une discussion

Pour lancer une discussion, vous devez être connecté...
Vous n'avez pas encore de compte ? Rendez-vous ici et laissez-vous guider !