Elena Piacentini

Elena Piacentini

Elena Piacentini est corse et vit à Lille, comme le héros de ses livres, Leoni, commandant de police en charge de la section homicide de la PJ. Ses aventures sont relatées dans Un Corse à Lille (2008), Art brut (2009), Vendetta chez les Chtis (2011) publiés aux éditions Ravet-Anceau, puis dans Ca...

Voir plus

Elena Piacentini est corse et vit à Lille, comme le héros de ses livres, Leoni, commandant de police en charge de la section homicide de la PJ. Ses aventures sont relatées dans Un Corse à Lille (2008), Art brut (2009), Vendetta chez les Chtis (2011) publiés aux éditions Ravet-Anceau, puis dans Carrières noires (2012), Le Cimetière des chimères (2013, prix Calibre 47 et prix Soleil noir) et Des Forêts et des âmes (2014, finaliste des sélections du Prix des lecteurs Quais du polar/20 minutes et du Grand Prix de littérature policière) parus aux éditions Au-delà du raisonnable.

Avis (17)

  • add_box
    Couverture du livre « Carrières noires » de Elena Piacentini aux éditions Pocket

    Carole Eschalier sur Carrières noires de Elena Piacentini

    Ça fait plaisir d'avoir de bons romans policiers français, l'auteure a une belle plume.

    Ce livre nous plonge dans les méandres des souterrains d'une ville française, et d'un personnage mystérieux qui fuit la population. Le commissaire Léoni, Corse, revient à Lille ou il a officié, pour régler...
    Voir plus

    Ça fait plaisir d'avoir de bons romans policiers français, l'auteure a une belle plume.

    Ce livre nous plonge dans les méandres des souterrains d'une ville française, et d'un personnage mystérieux qui fuit la population. Le commissaire Léoni, Corse, revient à Lille ou il a officié, pour régler un soucis d'ordre personnel et se retrouve entraîné dans une enquête à laquelle il n'est pas forcément convié.
    L'intrigue est bien ficelée, et le fait de ne pas avoir lu les livres précédents (c'est a priori le 4ème), ne pose aucun soucis (ceci étant je pense que je m’attellerai à lire les précédents prochainement).
    Les personnages sont intéressants, et charismatiques et un peu d'intrigue amoureuse pimente la lecture.
    le livre se lit très bien et n'enjoint pas à stopper la lecture une fois démarrée. Belle critique également de la "société politique".
    A lire.

  • add_box
    Couverture du livre « Comme de longs échos » de Elena Piacentini aux éditions Fleuve Noir

    Mlle_Javotte_Books sur Comme de longs échos de Elena Piacentini

    Comme de longs échos est un excellent polar français…une enquête extrêmement bien construite, un récit très immersif aux côtés des enquêteurs sur un rythme allant crescendo vers un dénouement très bien amené.

    Je ne connaissais pas cette auteure et c’est complètement par hasard que je suis...
    Voir plus

    Comme de longs échos est un excellent polar français…une enquête extrêmement bien construite, un récit très immersif aux côtés des enquêteurs sur un rythme allant crescendo vers un dénouement très bien amené.

    Je ne connaissais pas cette auteure et c’est complètement par hasard que je suis tombée sur ce titre dans les rayonnages de la bibliothèque…grand bien m’en a pris car j’ai été conquise tant par la plume de l’auteure que par l’intrigue qu’elle nous a offerte dans ce polar passionnant.

    Un peu dans la même veine que Fred Vargas, Elena Piacentini nous offre un récit policier très descriptif, au rythme assez lent. C’est du coup un récit très immersif où le lecteur se retrouve happé aux côtés des enquêteurs, vivant avec eux les découvertes, les interrogatoires et c’est très plaisant. On a vraiment l’impression de vivre l’enquête policière. Tout se déroule de manière cohérente, pas de rebondissement avec des révélations surprises ou des mises en rapport rapides qui mènent les enquêteurs sur la piste du/des coupables. Tout se tient, c’est très bien ficelé et le lecteur est complètement conquis.

    Et en plus d’une intrigue extrêmement bien menée, l’auteure nous offre un savant mélange entre l’enquête et la vie personnelle des enquêteurs qu’on apprend à connaître au fil des pages . Elle a su trouver le juste équilibre qui fait qu’on prend plaisir à découvrir les personnages dans leur vie personnelle et dans leurs relations avec les autres tout en ne perdant jamais de vue l’enquête policière qui reste prépondérante. L’héroïne, le capitaine Mathilde Sénéchal, est une jeune femme bien mystérieuse dont on découvre les failles au fil des pages et dont on devine un passé mouvementé. Elle est une enquêtrice attachante et intelligente qui mène cette enquête de main de maître. D’autres personnages plus secondaires prennent place dans cette enquête et apportent leur contribution à la résolution de l’énigme.

    Bref, pour une première découverte de cette auteure c’est une très belle réussite et je ne peux que vous encourager, si ce n’est pas déjà fait, à découvrir cette auteure. En tous cas moi je vais lire d’autres de ses romans avec grand plaisir.

    https://mllejavottebooks.wordpress.com/2018/12/22/comme-de-longs-echos-elena-piacentini/

  • add_box
    Couverture du livre « Comme de longs échos » de Elena Piacentini aux éditions Fleuve Noir

    Madame Aigre-Douce sur Comme de longs échos de Elena Piacentini

    Une femme violemment assassinée, son bébé enlevé, le père, séparé, choqué et accusé… Un groupe d’enquêteurs disparate mais fonctionnel tente de tirer cette affaire au clair, jusqu’à ce qu’un ex-flic vivant en solitaire dans les Pyrénées vienne attirer leur attention sur des similitudes avec une...
    Voir plus

    Une femme violemment assassinée, son bébé enlevé, le père, séparé, choqué et accusé… Un groupe d’enquêteurs disparate mais fonctionnel tente de tirer cette affaire au clair, jusqu’à ce qu’un ex-flic vivant en solitaire dans les Pyrénées vienne attirer leur attention sur des similitudes avec une affaire ancienne sur laquelle il enquêtait.

    Bien que ce scénario soit finalement assez banal, l’écriture est enlevée, rapide et tranchante. La construction peut parfois faire penser à de vieux romans policiers typiquement français : il y a du Simenon et de son Maigret dans l’atmosphère de ce polar.
    Cependant, la galerie de personnages, bien qu’étendue, répond beaucoup à des stéréotypes (la nouvelle flic ; la légiste bienveillante et épanouie ; le vieux policier renfermé et tenace…) et n’est pas assez creusée par l’auteur. Il aurait fallu peut-être se concentrer sur les deux ou trois principaux, avec des caractères à approfondir pour s’y sentir attaché, au lieu de développer toute une constellation d’hommes, de femmes, et même d’une enfant, Adèle, et de ne faire qu’effleurer leurs problèmes, leurs tempéraments, leurs motivations. Et puis les passages insérés se rapportant aux meurtriers ne sont pas très compréhensibles et n’apportent pas grand-chose au récit et au déroulement de l’enquête, ni d’ailleurs à la compréhension du lecteur.
    Surtout, c’est ce qui explique ma note passable, le dénouement, amené rapidement et peu exploité, paraît tiré par les cheveux, déposé là pour respecter un nombre de pages. Il y avait à mon sens plus à faire avec des personnages pas inintéressants et une intrigue qui aurait pu être mieux étoffée, quitte à allonger le récit.

  • add_box
    Couverture du livre « Comme de longs échos » de Elena Piacentini aux éditions Fleuve Noir

    Aurélie Blanche sur Comme de longs échos de Elena Piacentini

    Un homme retrouve sa femme sans vie, sans aucune trace de son fils. Des difficultés de couple, un suspect alors tout désigné, mais une intrigue bien plus complexe qu'il n'y paraît.

    Bien construite, cette lecture nous propose des personnages intéressants, travaillés avec soin, notamment une...
    Voir plus

    Un homme retrouve sa femme sans vie, sans aucune trace de son fils. Des difficultés de couple, un suspect alors tout désigné, mais une intrigue bien plus complexe qu'il n'y paraît.

    Bien construite, cette lecture nous propose des personnages intéressants, travaillés avec soin, notamment une équipe de flics attachants, humains et non sans failles.
    L'intrigue est solide et ne révèle sa noirceur que peu à peu, nous incitant à dévorer les pages jusqu'à obtenir le fin mot de l'histoire.

    Une enquête servie par une plume particulière, fine et captivante. Il en résulte un polar noir efficace qui ne laisse aucune place à l'ennui.


    http://www.faimdelire.com/2018/01/comme-de-longs-echos-de-elena-piacentini.html

Discussions autour de cet auteur

Il n'y a pas encore de discussion sur cet auteur

Soyez le premier à en lancer une !