Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

Douglas Coupland

Douglas Coupland

Douglas Coupland est né le 30 décembre 1961 à Baden Söllingen en Allemagne. Sa famille retourne au Canada, d’où elle est originaire. Il y étudiera la physique puis la sculpture.

Il part ensuite travailler en Europe et au Japon avant de revenir à Vancouver. Là, il écrit pour des journaux locaux a...

Voir plus

Douglas Coupland est né le 30 décembre 1961 à Baden Söllingen en Allemagne. Sa famille retourne au Canada, d’où elle est originaire. Il y étudiera la physique puis la sculpture.

Il part ensuite travailler en Europe et au Japon avant de revenir à Vancouver. Là, il écrit pour des journaux locaux abordant les thèmes qui le feront connaître grâce à son roman, Génération X (1991) : la jeunesse et ses difficultés, l’absence de valeurs l’assimilent à un courant dit d’anticipation sociale.

Encensé par la critique anglo-saxonne, "génération X" devient même une expression commune. Son succès tient à son style, son humour, ses descriptions pointues. Miss Wyoming (1999) est considéré jusqu’ici comme son meilleur roman.

En 2010, sort en France jPod, qui est une réussite et qui aborde également le thème de la jeunesse et plus particulièrment des geeks. Par ailleurs, artiste accompli, il expose régulièrement ses sculptures et installations.

Articles en lien avec Douglas Coupland (3)

  • Les explorateurs de la rentrée littéraire 2013 rendent leur verdict !
    Les explorateurs de la rentrée littéraire rendent leur verdict !

    Les explorateurs de la rentrée littéraire rendent leur verdict ! Parmi les romans sélectionnés, retrouvez leur critique dans la liste ci-dessous, en cliquant tout simplement sur le titre du livre. Nous vous présenterons très prochainement le palmarès de ces romans passionnants !

  • Des livres attendus pour la rentrée littéraire 2014
    Des livres attendus pour la rentrée littéraire 2014

    Comme toute rentrée littéraire de septembre, pointent quelques titres qui d'emblée laissent supposer le succès à venir. Parmi eux, des auteurs incontournables qui semblent une fois de plus très inspirés, des auteurs qui confirment leurs talents. Une rentrée foisonnante où les personnages historiques ont encore breaucoup de choses à révéler, des enchevêtrements familiaux aux sources inattendues, de quoi surprendre et satisfaire la curiosité des lecteurs !  

  • jPod de Douglas Coupland
    jPod

    Après Génération X, un véritable manuel d’initiation à la culture des années 80, Douglas Coupland s’attaque à la « génération Google » dans jPod : un roman ambitieux et déjanté comme on l’attend d’un excellent Coupland.

Avis sur cet auteur (8)

  • add_box
    Couverture du livre « La pire. personne. au monde. » de Douglas Coupland aux éditions Au Diable Vauvert

    Stephane Baldhi sur La pire. personne. au monde. de Douglas Coupland

    Décapant, inventif, délirant, fantasque et surtout hilarant.
    Un grand sens du dialogue, de l'humour de bout en bout.
    Un roman de plage mais pas seulement.

    Décapant, inventif, délirant, fantasque et surtout hilarant.
    Un grand sens du dialogue, de l'humour de bout en bout.
    Un roman de plage mais pas seulement.

  • add_box
    Couverture du livre « Miss Wyoming » de Douglas Coupland aux éditions Flamingo

    Madame Tapioca sur Miss Wyoming de Douglas Coupland

    J'avais lu il y a des siècles « Toutes les familles sont psychotiques » de Douglas Coupland et si je dois bien avouer ne pas me souvenir en détail de l'histoire, je garde en mémoire un récit bien déjanté que j'avais apprécié. C'est donc tout naturellement que j'ai fait le choix de ce livre et...
    Voir plus

    J'avais lu il y a des siècles « Toutes les familles sont psychotiques » de Douglas Coupland et si je dois bien avouer ne pas me souvenir en détail de l'histoire, je garde en mémoire un récit bien déjanté que j'avais apprécié. C'est donc tout naturellement que j'ai fait le choix de ce livre et que j'ai eu le plaisir de le recevoir grâce à l'opération Masse Critique (au passage merci Babelio).
    Alors effectivement « Miss Wyoming » est un roman totalement foutraque avec une galerie de personnages complétement déglingués :
    Une ex mini-miss, star de sitcom, rescapée d'un crash aérien ; Un producteur gros consommateur de drogues et de femmes ; Une mère avide d'argent qui prend sa fille pour une bête de foire ; Un ex présentateur météo, devenu juré de concours de miss ; Un mari rock star et homo ; Une meilleure copine numérologue ; Un vendeur de vidéo club apprenti scénariste et sa copine surdouée de l'informatique….. Bref, tout un petit monde haut en couleur pour critiquer l'industrie du cinéma, la célébrité et finalement l'Amérique dans son ensemble.
    Mon souvenir de Coupland était donc exact mais j'avais juste oublié un truc : je n'ai plus 20 ans, je ne suis plus trop rebelle et mes gouts littéraires ont naturellement changé. A 43 ans, j'attends un peu plus de profondeur de mes lectures. L'humour, l'ironie et le ton caustique du récit sont ici selon moi utilisés au détriment de la subtilité. Dommage.
    Certes, je ne me suis pas ennuyée un instant dans cette histoire car le rythme est haletant mais j'en ressors avec la fâcheuse impression qu'il ne me restera aucun souvenir de ce livre dans quelques temps.
    En résumé, un livre raisonnablement amusant à lire comme on regarderait une bonne sitcom US.

  • add_box
    Couverture du livre « Génération A » de Douglas Coupland aux éditions Au Diable Vauvert

    Francis Géminet sur Génération A de Douglas Coupland

    Le style d’écriture est très intéressant, on ne s’ennuie pas une seconde ! Une lecture qui s’est donc faite assez rapidement ; bien que la phase, où les cinq personnages contaient leurs histoires respectives sur l’île, m’a un peu coupé dans mon plaisir de lecture sur le début, mais finalement on...
    Voir plus

    Le style d’écriture est très intéressant, on ne s’ennuie pas une seconde ! Une lecture qui s’est donc faite assez rapidement ; bien que la phase, où les cinq personnages contaient leurs histoires respectives sur l’île, m’a un peu coupé dans mon plaisir de lecture sur le début, mais finalement on arrive à retrouver ce « lien » que Serge mentionne plus loin entre chacune de ces histoires.

    Une solitude qui se retrouve principalement avec Zark qui passe ses journées seul dans ses champs, mais une solitude qui se veut universelle : Diana qui n’arrive pas à avoir de relations stables, Julien qui joue à World of Warcraft, Harj qui travaille dans la télécommunication et se retrouve orphelin ; pourtant ils n’étaient pas sous l’effet du Solon, cette solitude paraît donc un choix conscient, si ce n’est naturel. Ceci dit, il a suffi que cinq abeilles se mettent en chasse sur ces personnages pour enfin les entraîner vers, sur la forme, une expérience scientifique, mais dans le fond, une expérience humaine.

    L’humour est le maître mot de cet ouvrage, et certains personnages sont à la limite du ridicule, notamment Zark qui ne prend pas vraiment les choses au sérieux, comme les menaces de l’oncle Jay lorsqu’il sort de sa mise en quarantaine et retourne à la ferme.
    Je n’ai malheureusement pas porté un grand intérêt aux deux personnages que sont Julien et Samantha, je les trouve un peu effacés, voire trop communs, une fois que l’on prend goût à l’humour de Zack, la franchise un peu rustre de Diana et la faculté d’Harj à réfléchir sur ce qui l’entoure qu’il compare au Sri Lanka.

  • add_box
    Couverture du livre « Toutes les familles sont psychotiques » de Douglas Coupland aux éditions 10/18

    Dominique S. sur Toutes les familles sont psychotiques de Douglas Coupland

    Les navets ne sont pas forcement mauvais a manger: je ne me suis pas trop ennuye a sa lecture mais je ne le recommenderai pas … Si il doit tomber dans vos mains pour un long voyage, pourquoi pas. Utile aussi pour tuer les mouches.

    Les navets ne sont pas forcement mauvais a manger: je ne me suis pas trop ennuye a sa lecture mais je ne le recommenderai pas … Si il doit tomber dans vos mains pour un long voyage, pourquoi pas. Utile aussi pour tuer les mouches.