Dominique Sylvain

Dominique Sylvain
Né en 1957 à Thionville, Dominique Sylvain a d'abord été journaliste puis responsable de la communication à Paris. Elle commence à écrire quand elle s'installe en Asie. En 1995, Tokyo lui inspire son premier roman Baka. Elle se consacre alors totalement à l'écriture et c'est en 2005 que l'on voit... Voir plus
Né en 1957 à Thionville, Dominique Sylvain a d'abord été journaliste puis responsable de la communication à Paris. Elle commence à écrire quand elle s'installe en Asie. En 1995, Tokyo lui inspire son premier roman Baka. Elle se consacre alors totalement à l'écriture et c'est en 2005 que l'on voit apparaître les désormais célèbres Lola et Ingrid avec Passage du désir.

Articles (3)

Voir tous les articles

Avis (42)

  • Couverture du livre « Les infidèles » de Dominique Sylvain aux éditions Viviane Hamy

    jeanmid sur Les infidèles de Dominique Sylvain

    Après la découverte de quartiers chauds à Tokyo avec son dernier roman « Kabukicho » , Dominique Sylvain revient avec « Infidèles « sur un terrain de jeu entièrement basé dans l'hexagone .
    Elle nous dépeint une palette de personnages qui ont tous ce point commun : l'infidélité . Que ce soit à...
    Voir plus

    Après la découverte de quartiers chauds à Tokyo avec son dernier roman « Kabukicho » , Dominique Sylvain revient avec « Infidèles « sur un terrain de jeu entièrement basé dans l'hexagone .
    Elle nous dépeint une palette de personnages qui ont tous ce point commun : l'infidélité . Que ce soit à travers leur activité professionnelle avec Alice Kleber et son site Web « Alibi.com » ou le commandant de police Barnier qui a un désir inédit pour le nouveau venu dans son équipe : le lieutenant Maze . Qu'il soit directeur d'une chaine de télé à sensations , TV24, (Alexandre le Goff ) ou une jeune journaliste d'investigation (Salomé ) qui fait témoigner des amants qui trompent leurs conjoints respectifs pour un reportage .
    C'est justement le corps sans vie de cette dernière dans une poubelle d'un square parisien qui va tout déclencher et mettre en branle la mécanique judiciaire . En parallèle de l'enquête officielle menée par Barnier et son équipe , Alice , qui est également la tante de Salomé , décide de mener la sienne en privé . Chaque protagoniste va alors , malgré lui , glisser progressivement vers un chaos sentimental voire professionnel sans retour arrière possible . le meurtre comme détonateur d'une dynamique sombre et inébranlable qui mène chacun vers son destin aussi funeste soit il .
    Un roman noir qui parle aussi et surtout du mensonge : mensonge envers les autres mais aussi envers soi même . Et qui sait ? Celui qui est le plus clairvoyant dans cet histoire est peut être celui qui le semble le moins : Valentin cet autiste que tentent de protéger Alexandre et sa femme Dorine ? Un individu naif et influençable , certes , mais qui écoute tout , entend tout et a une sensibilité à fleur de peau .
    Dominique Sylvain travaille dans ce livre ses personnages au corps à corps et ne leur fait pas de cadeaux . Il en va de même pour son lecteur qu'elle n'hésite pas à dérouter afin de garder le suspens entier .
    On aurait peut être aimé un petit plus de rythme dans le récit dont certains passages m'ont laissé quelque peu perplexe.

  • Couverture du livre « Les infidèles » de Dominique Sylvain aux éditions Viviane Hamy

    Moufx sur Les infidèles de Dominique Sylvain

    Du Dominique Sylvain pur et dur comme d'habitude.
    On ne retrouve pas les personnages habituels, mais les nouveaux venus nous surprennent agréablement. Si l'histoire reste simple (peut-être trop et ce sera mon seul bémol), le rythme, le découpage du roman et la manière de raconter chacun son...
    Voir plus

    Du Dominique Sylvain pur et dur comme d'habitude.
    On ne retrouve pas les personnages habituels, mais les nouveaux venus nous surprennent agréablement. Si l'histoire reste simple (peut-être trop et ce sera mon seul bémol), le rythme, le découpage du roman et la manière de raconter chacun son tour une partie de l'intrigue nous plonge rapidement dans le cœur de l’histoire et nous permet de la suivre en fonction de la position des différents protagonistes.

  • Couverture du livre « Les infidèles » de Dominique Sylvain aux éditions Viviane Hamy

    Agnès DROUDUN sur Les infidèles de Dominique Sylvain

    Une jeune journaliste est retrouvée morte dans un square parisien. Meurtre passionnel ou vengeance personnelle, Salomé enquêtait sur un sujet délicat, l’adultère, de quoi échauffer les bonnes âmes. Désireuse de se faire connaître au sein de la chaîne TV qui l’employait, jusqu’où aurait-elle pu...
    Voir plus

    Une jeune journaliste est retrouvée morte dans un square parisien. Meurtre passionnel ou vengeance personnelle, Salomé enquêtait sur un sujet délicat, l’adultère, de quoi échauffer les bonnes âmes. Désireuse de se faire connaître au sein de la chaîne TV qui l’employait, jusqu’où aurait-elle pu aller pour s’octroyer la part du lion. Sa tante, Alice Kléber, mentor de la jeune femme, a créé une boîte qui fournit des alibis aux personnes désireuses de tromper leur moitié en toute impunité. Le père de Salomé est concierge dans un hôtel de luxe de la capitale. Des pistes qui convergent toutes vers un même et unique but, l’immoralité. Existe-t-il un fil conducteur entre ses deux femmes et leur milieu douteux qui aurait pu mettre le feu aux poudres. C’est ce que Barnier, policier aguerri et son jeune coéquipier à la beauté sulfureuse sont chargés de découvrir.
    Une enquête laborieuse dans les rues de Paris, où se mêlent le pouvoir et la luxure, à commencer par le charismatique Alexandre Le Goff, qui semble être le point central vers qui tout converge.

    Un scénario bien ficelé, tous les atouts sont présents pour réussir un bon polar. La tension monte crescendo, avec une légère impulsion dans les 50 dernières pages. Un très bon roman qui mélange suspens et libertinage avec la noirceur d’un thriller. Pourtant la mise en place fut laborieuse, du fait des multiples personnages, tous plus ambigües les uns que les autres. Mais dès les premières pages, l’intrigue nous happe, je pense au style de l’écrivain, un roman vivant car riches de dialogues, ce que j’apprécie énormément. J’ai beaucoup apprécié ce découpage de chapitre, faisant parler les personnages chacun leur tour et cette façon d’amener la fin d’entrée de jeu, nous laissant penser qu’il n’y a plus rien à attendre. Et là, toute la maestria de l’auteur qui arrive à nous tenir en haleine, car on désire tout simplement savoir, pourquoi ?

Voir tous les avis

Discussions autour de cet auteur

Il n'y a pas encore de discussion sur cet auteur

Soyez le premier à en lancer une !

Récemment sur lecteurs.com