Dominique Sylvain

Dominique Sylvain
Né en 1957 à Thionville, Dominique Sylvain a d'abord été journaliste puis responsable de la communication à Paris. Elle commence à écrire quand elle s'installe en Asie. En 1995, Tokyo lui inspire son premier roman Baka. Elle se consacre alors totalement à l'écriture et c'est en 2005 que l'on voit... Voir plus
Né en 1957 à Thionville, Dominique Sylvain a d'abord été journaliste puis responsable de la communication à Paris. Elle commence à écrire quand elle s'installe en Asie. En 1995, Tokyo lui inspire son premier roman Baka. Elle se consacre alors totalement à l'écriture et c'est en 2005 que l'on voit apparaître les désormais célèbres Lola et Ingrid avec Passage du désir.

Articles en lien avec Dominique Sylvain (3)

Avis sur cet auteur (38)

  • add_box
    Couverture du livre « Le roi lézard » de Dominique Sylvain aux éditions Viviane Hamy

    Bill sur Le roi lézard de Dominique Sylvain

    Je poursuis ma lecture des premiers romans de Dominique Sylvain, grâce aux étagères virtuelles de la bibliothèque numérique de la ville de Paris.

    Le roi lézard m'a permis de retrouver Louise Morvan, qui vient tout juste de reprendre l'agence de détective de son oncle, Julian Eden, et qui...
    Voir plus

    Je poursuis ma lecture des premiers romans de Dominique Sylvain, grâce aux étagères virtuelles de la bibliothèque numérique de la ville de Paris.

    Le roi lézard m'a permis de retrouver Louise Morvan, qui vient tout juste de reprendre l'agence de détective de son oncle, Julian Eden, et qui décide d'enquêter sur la mort mystérieuse de cet oncle qu'elle regrette toujours tant.

    Au fil d'une enquête alambiquée, elle rencontrera les anciennes égéries de Julian dans le "Swinging Paris" des années 60-70, mais aussi le fantôme de Jim Morrison.

    Sur fond d'une enquête sur un serial killer de SDF, menée par son amant policier, Louise se sortira in extremis de plusieurs faux pas et découvrira des facettes méconnues de son oncle adoré !

    Un roman qui a un peu vieilli malgré sa réécriture, mais des personnages attachants qui m'ont permis de lire jusqu'au bout ce polar paru initialement en 1998 sous le titre Travestis.

  • add_box
    Couverture du livre « Vox » de Dominique Sylvain aux éditions Points

    Bill sur Vox de Dominique Sylvain

    En arpentant les rayonnages virtuels de la Bibliothèque numérique de la ville de Paris, j'ai découvert plusieurs romans de Dominique Sylvain que je n'avais pas encore lus, et j'ai décidé de les emprunter, dans l'ordre de parution.

    Le premier d'entre eux était Vox, paru en 2000, roman un peu...
    Voir plus

    En arpentant les rayonnages virtuels de la Bibliothèque numérique de la ville de Paris, j'ai découvert plusieurs romans de Dominique Sylvain que je n'avais pas encore lus, et j'ai décidé de les emprunter, dans l'ordre de parution.

    Le premier d'entre eux était Vox, paru en 2000, roman un peu daté, par entre autres,  la description des téléphones portables ... une autre époque !

    Ce roman met en scène le commandant Alexandre Bruce, sur les traces d'un serial killer, fasciné par la voix de ses victimes ... 

    Une traque qui le mènera de radio France à Roissy, et dans les passages du centre de Paris que l'auteur aime bien.

    Un roman bien mené, des personnages attachants, mais une fin un peu bâclée qui aurait méritée d'être étoffée 

    Bref, une belle découverte, et je vais m'empresser d'emprunter un autre des premiers romans de cet auteur !

  • add_box
    Couverture du livre « Ombres et soleil » de Dominique Sylvain aux éditions Points

    Sylvie Belgrand sur Ombres et soleil de Dominique Sylvain

    Le duo d'héroïnes Ingrid et Lola fonctionne si bien qu'on voudrait être leur copine, vivre des aventures avec elles, connaître leur complicité.
    "Ombres et soleil " est un très bon polar, très actuel. L'intrigue est si bien construite qu'il est impossible d'en deviner les rebondissements.
    Et...
    Voir plus

    Le duo d'héroïnes Ingrid et Lola fonctionne si bien qu'on voudrait être leur copine, vivre des aventures avec elles, connaître leur complicité.
    "Ombres et soleil " est un très bon polar, très actuel. L'intrigue est si bien construite qu'il est impossible d'en deviner les rebondissements.
    Et puis c'est drôle ! L'humour est présent à chaque page et fait le pendant parfait à la noirceur de l'histoire.
    Encore une fois, l'écriture vive, énergique, pleine de rythme, de Dominique Sylvain me ravit.

    #OmbresEtSoleil #DominiqueSylvain #EditionsVivianeHamy #polar #thriller #lecture #livres #chroniques

    Le quatrième de couverture :

    - On a découvert le corps d'Arnaud Mars. À Abidjan.
    Lola Jost est sous le choc ; les souvenirs remontent douloureusement à la surface...
    Du mobile jusqu'aux preuves, tout accuse son ami Sacha Duguin du meurtre du divisionnaire Mars, l'ancien patron autant aimé que détesté. Pourtant, Lola et Ingrid, revenue d'Amérique, sont convaincues de son innocence et prêtes à risquer leur vie pour l'établir. Une course-poursuite infernale – dans les labyrinthes des scandales politico-judiciaires et du terrorisme international – les mène de l'Europe à l'Asie en passant par l'Afrique. À chaque détour de leur traque, surgissent des personnages inquiétants : anciens spécialistes du terrorisme islamique, mercenaires sadiques, hauts fonctionnaires véreux, para reconverti en serviteur modèle...
    Quelle est la puissance de l'ombre qui tient tant à récupérer les carnets de Mister Africa ? Dans quel but ? Pourquoi a-t-on fait du commandant Duguin le bouc émissaire idéal ?
    Entre manipulation, violence et trahison,
    Ombres et soleil flirte avec l'actualité en explorant les sphères les plus obscures de notre époque. Une construction machiavélique maintient le lecteur sur le fil, sauvé in extremis par l'humour de dialogues à la Audiard.

  • add_box
    Couverture du livre « Les infidèles » de Dominique Sylvain aux éditions Viviane Hamy

    jeanmid sur Les infidèles de Dominique Sylvain

    Après la découverte de quartiers chauds à Tokyo avec son dernier roman « Kabukicho » , Dominique Sylvain revient avec « Infidèles « sur un terrain de jeu entièrement basé dans l'hexagone .
    Elle nous dépeint une palette de personnages qui ont tous ce point commun : l'infidélité . Que ce soit à...
    Voir plus

    Après la découverte de quartiers chauds à Tokyo avec son dernier roman « Kabukicho » , Dominique Sylvain revient avec « Infidèles « sur un terrain de jeu entièrement basé dans l'hexagone .
    Elle nous dépeint une palette de personnages qui ont tous ce point commun : l'infidélité . Que ce soit à travers leur activité professionnelle avec Alice Kleber et son site Web « Alibi.com » ou le commandant de police Barnier qui a un désir inédit pour le nouveau venu dans son équipe : le lieutenant Maze . Qu'il soit directeur d'une chaine de télé à sensations , TV24, (Alexandre le Goff ) ou une jeune journaliste d'investigation (Salomé ) qui fait témoigner des amants qui trompent leurs conjoints respectifs pour un reportage .
    C'est justement le corps sans vie de cette dernière dans une poubelle d'un square parisien qui va tout déclencher et mettre en branle la mécanique judiciaire . En parallèle de l'enquête officielle menée par Barnier et son équipe , Alice , qui est également la tante de Salomé , décide de mener la sienne en privé . Chaque protagoniste va alors , malgré lui , glisser progressivement vers un chaos sentimental voire professionnel sans retour arrière possible . le meurtre comme détonateur d'une dynamique sombre et inébranlable qui mène chacun vers son destin aussi funeste soit il .
    Un roman noir qui parle aussi et surtout du mensonge : mensonge envers les autres mais aussi envers soi même . Et qui sait ? Celui qui est le plus clairvoyant dans cet histoire est peut être celui qui le semble le moins : Valentin cet autiste que tentent de protéger Alexandre et sa femme Dorine ? Un individu naif et influençable , certes , mais qui écoute tout , entend tout et a une sensibilité à fleur de peau .
    Dominique Sylvain travaille dans ce livre ses personnages au corps à corps et ne leur fait pas de cadeaux . Il en va de même pour son lecteur qu'elle n'hésite pas à dérouter afin de garder le suspens entier .
    On aurait peut être aimé un petit plus de rythme dans le récit dont certains passages m'ont laissé quelque peu perplexe.