Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

Dominique Dyens

Dominique Dyens
Dominique Dyens vit à Paris. Elle est l'auteur de six romans dont Lundi Noir (2013), le décapant Éloge de la cellulite et autres disgrâces (2006), et Intuitions (2011). Elle écrit également pour le cinéma et la jeunesse, et collabore à diverses revues littéraires.

Articles en lien avec Dominique Dyens (1)

Avis sur cet auteur (21)

  • add_box
    Couverture du livre « Intuitions » de Dominique Dyens aux éditions Pocket

    Nicolle WEBER sur Intuitions de Dominique Dyens

    Quand volent en éclats les secrets mensonges de la grande bourgeoisie catholique et bien pensante ça fait mal ! Un suspens psychologique qui démarre assez tôt dans le livre. Une belle famille française - père avocat, dimanche à la messe, fils ainé en stage à New York, épouse aux actions...
    Voir plus

    Quand volent en éclats les secrets mensonges de la grande bourgeoisie catholique et bien pensante ça fait mal ! Un suspens psychologique qui démarre assez tôt dans le livre. Une belle famille française - père avocat, dimanche à la messe, fils ainé en stage à New York, épouse aux actions bénévoles - apprend par sms que ce fils admiré veut se marier à une semi-aristocrate, tout devrait donc être pour le mieux dans le meilleurs des mondes mais la mère a une intuition...Plus l'intrigue avance plus on comprend qu'on n'est pas du tout là où l'on devrait être, qui cache quoi et pourquoi ? Séances d'hypnose et passage en hôpital psychiatrique embrouillent nos hypothèses créant une tension bien menée jusqu'à la dernière page.

  • add_box
    Couverture du livre « Intuitions » de Dominique Dyens aux éditions Pocket

    Thierry COUSTEIX sur Intuitions de Dominique Dyens

    Les Royer, une famille bourgeoise, ont tout pour être heureux : un pavillon bien cossu dans une banlieue tranquille, une excellente assise professionnelle, deux beaux enfants et des amis qui leurs ressemblent.
    Dans la famille Royer, je demande la fille !
    Nathalie, l'ado dans toute sa...
    Voir plus

    Les Royer, une famille bourgeoise, ont tout pour être heureux : un pavillon bien cossu dans une banlieue tranquille, une excellente assise professionnelle, deux beaux enfants et des amis qui leurs ressemblent.
    Dans la famille Royer, je demande la fille !
    Nathalie, l'ado dans toute sa splendeur, cherche le conflit frontal avec ses parents. C'est de bonne guerre à cet âge.
    Dans la famille Royer, je demande le fils !
    Grégoire, le fils prometteur, réussit aux Etats Unis. Une sorte de golden-boy. Une sorte de futur trader.
    Jusque là tout va bien dans le meilleur des mondes des Royer.
    Mais, mais, car y'a un "mais" bien sûr, un jour, le fils envoie un SMS à toute la famille : "J'ai rencontré la femme de ma vie. Arrivons ce samedi pour organiser le mariage. Prévoir un déjeuner le jour même à la maison. Hâte de vous voir et de vous la présenter."
    Tremblement de terre chez les Royer.
    Dans la famille Royer, je demande la mère !
    Nathalie, la mère donc, s'inquiète : cette fille est-elle noire ? Juive ? Pauvre ? Voire pire encore ? Riche ? de notre milieu ? Voire mieux encore ?
    Cette mère, hyper protectrice, attachée aux apparences qui rassurent, va espionner la vie de son fils, mener "son" enquête, jusqu'à découvrir, révéler, réveiller des secrets de famille trop longtemps, trop profondément enfouis.

  • add_box
    Couverture du livre « Intuitions » de Dominique Dyens aux éditions Pocket

    (M.) Dominique Léger sur Intuitions de Dominique Dyens

    Un cynique a déclaré un jour à une barre de tribunal que si la Justice payait un expert judiciaire au prix d’une femme de ménage, elle obtiendrait une expertise de femme de ménage. Je pensais à cette saloperie en refermant Intuitions : si l’on confie la littérature à un scénariste, etc… Non, les...
    Voir plus

    Un cynique a déclaré un jour à une barre de tribunal que si la Justice payait un expert judiciaire au prix d’une femme de ménage, elle obtiendrait une expertise de femme de ménage. Je pensais à cette saloperie en refermant Intuitions : si l’on confie la littérature à un scénariste, etc… Non, les exceptions sont nombreuses mais ce roman n’en est pas une. J’ai rarement lu un livre fondé sur une écriture aussi plate. L’écriture blanche est un parti-pris qui peut se défendre ; là elle n’est pas blanche, elle est rien, niveau certificat d’études quand ce diplôme affirmait que l’on savait lire, écrire et compter… Mais on ne devient pas mathématicien en s’arrêtant à la règle de trois, ni romancier en maîtrisant le traitement de texte !
    Alors, un scénario livré par erreur à l’imprimeur ? Je suis honnête, l’intrigue est tenue mais c’est tout… Scénario et dialogues cherchent producteur, casting envisagé : acteurs / actrices dans la cinquantaine pour incarner deux couples de la haute-bourgeoisie catho. de l’ouest parisien + jeunes comédiens issus du cours Florent. Satire bourgeoise donc mais c’est un peu court pour penser qu’il y a là un film “chabrolien”, les scenarii du Maître étaient plus subtils, l’ironie plus cinglante, l’intrigue plus perverse... Quant à un roman !

  • add_box
    Couverture du livre « Intuitions » de Dominique Dyens aux éditions Pocket

    Hassina Mimoune sur Intuitions de Dominique Dyens

    Suspens pas palpitant du tout.

    Suspens pas palpitant du tout.