Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

Didier Poli

Didier Poli

La biographie de cet auteur n'est pas encore disponible, proposez la vôtre : Contactez-nous

Avis sur cet auteur (14)

  • add_box
    Couverture du livre « Oedipe » de Luc Ferry et Clotilde Bruneau et Didier Poli et Diego Oddi aux éditions Glenat

    Sabrina SMAIL sur Oedipe de Luc Ferry - Clotilde Bruneau - Didier Poli - Diego Oddi

    À sa naissance, Œdipe est déjà l'esclave de la volonté des Dieux. Abandonné par son père après la prédiction de l'oracle annonçant la chute de Thèbes, Œdipe est sauvé par les envoyés du roi de Corinthe qui l'élève comme son fils. Une fois grand, il est interpellé par un homme saoul qui évoque...
    Voir plus

    À sa naissance, Œdipe est déjà l'esclave de la volonté des Dieux. Abandonné par son père après la prédiction de l'oracle annonçant la chute de Thèbes, Œdipe est sauvé par les envoyés du roi de Corinthe qui l'élève comme son fils. Une fois grand, il est interpellé par un homme saoul qui évoque ses origines. Il part lui-même chercher des réponse à l'oracle de Delphe qui lui apprend qu'il tuera son père et épousera sa mère. Craignant cette atroce prophétie, il quitte Corinthe. Rien n'empêchera la prophétie de se réaliser.

    L'histoire d'Œdipe est, après celle de Persée, l'une de mes préférées ! Les psychanalystes ont d'ailleurs repris ce mythe pour nous parler de ce passage lié à l'enfance du complexe d'Œdipe : l'enfant cherche à éloigner le parent du même sexe pour se rapprocher de celui du sexe opposé. Mais ma préférence ne tient pas en ce que la psychanalyse en a fait. C'est au jeu du destin que cette histoire a toute son importance.

    Œdipe, connaissant la prophétie de l'oracle, celle qui amène la voix des Dieux, cherche à quitter ceux qu'il croit être ses parents. Il cherche à tout prix à les protéger en faisant cela. Je ne pense pas spoiler en poursuivant ainsi, mais Œdipe n'est pas responsable de ce qui lui arrive : d'avoir tué son père sur les chemins, d'avoir répondu à l'énigme du sphinx et d'avoir délivré Thèbes de cette créature, d'avoir été donné en époux à la femme du roi défunt. Il aura 4 enfants avec elle.
    En découvrant la vérité, il est accablé et part sur les chemins après s'être crevé les yeux. Sa fille Antigone l'accompagnera le long des chemins jusqu'au lieu où Œdipe estime que sa vie doit s'achever.

    C'est injuste, horrible, et au final, il aurait pu faire ce qu'il voulait pour s'en sortir, Œdipe n'était que le jouet des Dieux.

    La BD est toujours aussi bien écrite par Clotilde Bruneau. J'ai beaucoup aimé les dessins de ce tome. Les visages sont expressifs, j'ai particulièrement apprécié les dessins des yeux. Mon seul point négatif vient du scénario : il suit le fil de la vie d'Œdipe de sa naissance à sa mort. Il y a des parties qui manquaient de substance, surtout la partie où il erre avec sa fille Antigone qui méritait plus de cases. Encore une fois, le support demande de faire des concessions.
    Je n'en ai pas parlé dans le précédent tome que j'ai présenté, la dernière partie de la BD propose une réflexion autour de la mythologie, aidée par différentes représentations, de la statue à la peinture. Très bonne idée pour aller plus loin dans l'histoire.

    En bref :

    Cette BD sur Œdipe dans la collection "La sagesse des Mythes" est très bien porté par son scénario et des dessins agréables. Une histoire qui rend compte du côté pervers des dieux mythologiques. Une BD qui rend hommage à ce mythe !

    https://lecturedaydora.blogspot.com/2019/01/de-clotilde-bruneau-diego-oddi-luc.html

  • add_box
    Couverture du livre « Persée et la Gorgone Méduse » de Luc Ferry et Giovanni Lorusso et Clotilde Bruneau et Didier Poli et Stambecco aux éditions Glenat

    Sabrina SMAIL sur Persée et la Gorgone Méduse de Luc Ferry - Giovanni Lorusso - Clotilde Bruneau - Didier Poli - Stambecco

    Persée est né de l'union de Danaé avec Zeus alors que ce dernier s'est changé en pluie d'or pour venir lui rendre visite dans son cachot. L'oracle avait prédit que le fils de Danaé tuerait Acrisios, roi d'Argo et père de Danaé. Protégés des Dieux, Persée et Danaé trouveront refuge sur l'île de...
    Voir plus

    Persée est né de l'union de Danaé avec Zeus alors que ce dernier s'est changé en pluie d'or pour venir lui rendre visite dans son cachot. L'oracle avait prédit que le fils de Danaé tuerait Acrisios, roi d'Argo et père de Danaé. Protégés des Dieux, Persée et Danaé trouveront refuge sur l'île de Sériphos. C'est lors d'un banquet du roi Polydecte, dont la beauté de Danaé ne laisse pas indifférent, que Persée lui promet de lui ramener la tête de la Gorgone Méduse. Son aventure commence…

    J'aime énormément les mythes, les dieux et déesses de la mythologie ainsi que leur caractère souvent puéril. J'ai aimé la mythologie dans les livres, les films (ah "Le choc des titans" de 1981!) mais aussi dans les dessins animés ("Les chevaliers du Zodiaque"). Cet univers est fascinant à la fois dans cette croyance éperdue envers des Dieux tout-puissant, mais aussi face à la construction de l'univers, de la terre Gaïa, de ces divinités qui se tolèrent puis se rejettent. Un monde qui a servi également à de nombreuses séries télévisés ("Hercule", "Xena la guerrière"). C'est un univers si riche et vaste et les traces encore visibles des temples à Athènes ou à Rome recèlent encore des mystères.

    J'ai aimé le graphisme de la BD. Les dessins sont très expressifs, mais la qualité diffère en fonction des passages. L'épisode avec Andromède est sublime, mais il me manquait l'image d'Andromède enchaînée au rocher comme dans les nombreuses représentations, car ici, on la voyait principalement de dos. Zeus se transformant en pluie d'or est très bien représenté. Dommage de ne pas avoir le même souci du détail dans les planches lorsqu'il s'agit de visage en gros plan ou lorsqu'ils sont un peu éloignés. Ces derniers sont esquissés, c'est bien dommage. J'ai adoré le rendu des différentes atmosphères en fonction du passage, les couleurs accompagnaient vraiment l'histoire.

    L'histoire en elle-même est facile à lire et à se représenter. Je me désole parfois de certains raccourcis, mais faire tenir la vie de Persée dans une seule BD est tout de même un beau travail. L'ensemble rend bien hommage au mythe et on se laisse facilement emmener auprès de lui. On retrouve un Persée où le doute ne semble pas l'atteindre. Je me replongerais bien dans mes livres sur les mythes, la personnalité de Persée m'échappe.

    En bref :

    Une BD qui nous replonge dans le mythe de Persée et de son combat contre la gorgone Méduse. L'ensemble rend hommage à ce héros de légende !

    https://lecturedaydora.blogspot.com/2019/01/persee-et-la-gorgone-meduse-clotilde.html

  • add_box
    Couverture du livre « Héraclès T.1 ; la jeunesse du héros » de Luc Ferry et Anna Bel et Clotilde Bruneau et Didier Poli aux éditions Glenat

    Lionel Arnould sur Héraclès T.1 ; la jeunesse du héros de Luc Ferry - Anna Bel - Clotilde Bruneau - Didier Poli

    Chronique précédemment publiée sur le blog sambabd.be

    Ça commence plutôt bien cette trilogie ! Oui, le premier tome des aventures du mythique Héraclès est clairement né sous de bons auspices… Le sujet : un héros de la Mythologie grecque… que dis-je ? Le plus grand héros de la Mythologie...
    Voir plus

    Chronique précédemment publiée sur le blog sambabd.be

    Ça commence plutôt bien cette trilogie ! Oui, le premier tome des aventures du mythique Héraclès est clairement né sous de bons auspices… Le sujet : un héros de la Mythologie grecque… que dis-je ? Le plus grand héros de la Mythologie grecque, est déjà une promesse à lui tout seul. Encore faut-il bien le traiter.

    En même temps, comme on le comprend rapidement en feuilletant les premières pages, il vaut mieux éviter de maltraiter Héraclès… Manifestement, c’est ce qu’ont dû se dire les auteurs de cette BD.

    D’abord, le dessin. La couverture, très soignée, claque vraiment. On regrettera cependant que l’Héraclès de la couverture (terrassant le lion) ne ressemble en rien à celui qui, à l’intérieur du livre, terrasse ce même lion. C’est un peu bizarre, mais bon… Quoi qu’il en soit, le dessin est agréable et les couleurs sont plutôt bien travaillées.

    L’histoire, quant à elle, est également bien équilibrée. Les événements marquants de la jeunesse d’Héraclès sont à la fois bien présents et assez développés pour être intéressants, tout en étant assez synthétiques pour éviter de nous embarquer dans les profondeurs de la Mythologie Grecque, aussi extraordinaire et captivante fut-elle.

    Ces deux éléments (beau dessin et histoire bien ficelée) concourent à rendre la lecture de cette BD des plus agréables. Du très bon travail donc. Je vais dès maintenant guetter la sortie du tome 2.

    En attendant, pour approfondir sur le thème d’Hercule, après le récit, le directeur de la collection La Sagesse des Mythes, Luc Ferry, nous régale de quelques pages où se mêlent des illustrations aux origines variées et une analyse poussée du personnage d’Héraclès et de sa terrible dualité. Tout un programme !

  • add_box
    Couverture du livre « Elric T.2 ; Stormbringer » de Julien Blondel et Jean-Luc Cano et Didier Poli et Robin Recht et Julien Telo aux éditions Glenat

    Gérald LO sur Elric T.2 ; Stormbringer de Julien Blondel - Jean-Luc Cano - Didier Poli - Robin Recht - Julien Telo

    Ce deuxième tome de l’adaptation de la saga d’Elric met en scène le pacte de l’empereur de Melniboné avec le dieu du Chaos Arioch. De ce pacte voit l’alliance de l’albinos avec Stormbringer, la fille d’Arioch, l’épée démon pourvu d’une intelligence propre et assoiffée de sang.
    L’histoire,...
    Voir plus

    Ce deuxième tome de l’adaptation de la saga d’Elric met en scène le pacte de l’empereur de Melniboné avec le dieu du Chaos Arioch. De ce pacte voit l’alliance de l’albinos avec Stormbringer, la fille d’Arioch, l’épée démon pourvu d’une intelligence propre et assoiffée de sang.
    L’histoire, adaptée d’un chef d’oeuvre de la fantasy, est bien travaillée et propose au lecteur un deuxième opus passionnant qui fait évoluer le récit de cette saga. La psychologie du personnage d’Elric est intéressante et nous permet réellement de découvrir un homme compliqué en proie à d’énormes contradictions.
    Le graphisme est bien travaillé, le dessin est superbe, d’autant que plusieurs dessinateurs s’y sont collés et proposent des planches au coup de crayon différentes mais cohérentes et sans que cela perturbe la lecture. Les planches sont magnifiques même si la mise en page reste assez basique.
    En somme, c’est un très bel album élevant la saga d’Elric à un niveau graphique jamais égalé.

Discussions autour de cet auteur

Il n'y a pas encore de discussion sur cet auteur

Soyez le premier à en lancer une !