Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

Diane Meur

Diane Meur
Diane Meur est née à Bruxelles en 1970. Traductrice et romancière, elle vit à Paris depuis vingt ans.

Avis sur cet auteur (11)

  • add_box
    Couverture du livre « Sous le ciel des hommes » de Diane Meur aux éditions Sabine Wespieser

    Valerie Brz sur Sous le ciel des hommes de Diane Meur

    Dans le cadre des explorateurs de la rentrée.

    Avis de la page 100 .

    L'ambiance s'installe avec assurance et plusieurs scènes de vie se déroulent en succession.
    On se doute qu'a un moment ou un autre les destins vont se croiser sans trop voir comment.
    D'abord dans le grand Duché...
    Voir plus

    Dans le cadre des explorateurs de la rentrée.

    Avis de la page 100 .

    L'ambiance s'installe avec assurance et plusieurs scènes de vie se déroulent en succession.
    On se doute qu'a un moment ou un autre les destins vont se croiser sans trop voir comment.
    D'abord dans le grand Duché d'Eponne le roman pose ses marques mais quasiment le chapitre suivant on se trouve dans un club d'écriture et enfin dans la peau d'un écrivain qui (hors contexte professionnel) cherche à accueillir une personnes en demande d'asile.
    Quel lien auront tous ces personnages ?!
    Pour le moment j'aime assez cette idée de décors multiples et des destins en passe de se satelliser.

  • add_box
    Couverture du livre « Sous le ciel des hommes » de Diane Meur aux éditions Sabine Wespieser

    Chantal Lafon sur Sous le ciel des hommes de Diane Meur

    Avis de la page 100
    Le grand-duché d’Eponne et son lac est-il l’endroit idyllique qu’il paraît être quand deux conspirateurs sur un canapé partage un « quinze ans d’âge » ?
    Jean-Marc un journaliste et Georges son éditeur discutent d’un enjeu. Ce dernier n’est autre que l’hébergement d’un...
    Voir plus

    Avis de la page 100
    Le grand-duché d’Eponne et son lac est-il l’endroit idyllique qu’il paraît être quand deux conspirateurs sur un canapé partage un « quinze ans d’âge » ?
    Jean-Marc un journaliste et Georges son éditeur discutent d’un enjeu. Ce dernier n’est autre que l’hébergement d’un migrant.
    Dès les premières lignes le lecteur est séduit par le décalage qu’il y a entre l’écriture polissée et le propos décalé, audacieux et totalement irrévérencieux.
    Le lecteur se promène dans ce duché en fin observateur entre la fête annuelle et ses rituels ancestraux, le train-train des habitants et le foyer d’accueil des migrants.
    J’y retrouve le bonheur des fables de La Fontaine qui avait l’art de tracer des tableaux pour montrer les travers d’un monde.
    C’est déjà pour moi un roman jubilatoire et j’ai hâte de savoir jusqu’où va aller l’auteur, mais je suis sans inquiétude tant la maîtrise est palpable et l’humour d’une extrême finesse. Diane Meur croque et pas seulement des portraits !

  • add_box
    Couverture du livre « Sous le ciel des hommes » de Diane Meur aux éditions Sabine Wespieser

    Geneviève Munier sur Sous le ciel des hommes de Diane Meur

    Mon avis à l'étape de la page … 102…il me fallait bien terminer le chapitre 8.

    Si le premier chapitre est une description géographique du lieu qui sert de cadre au roman : le grand-duché d’Eponne, les suivants mettent en scène différents personnages. L’écriture est plutôt élégante et...
    Voir plus

    Mon avis à l'étape de la page … 102…il me fallait bien terminer le chapitre 8.

    Si le premier chapitre est une description géographique du lieu qui sert de cadre au roman : le grand-duché d’Eponne, les suivants mettent en scène différents personnages. L’écriture est plutôt élégante et recherchée, mais j’avoue qu’à l’aube du 9ème chapitre, je ne sais toujours pas où je vais. Je ne parviens pas à imaginer les liens qui vont se créer entre Jean-Marc Féron, écrivain, Sylvie qui travaille dans le secteur de la mode, Ghoûn, réfugié demandeur d’asile et bien d’autres… Wait and see !

  • add_box
    Couverture du livre « Les vivants et les ombres » de Diane Meur aux éditions Lgf

    Regine B sur Les vivants et les ombres de Diane Meur

    Cette saga familiale se déroule sur fond de fresque historique et débute en 1848, dans la Pologne occupée.
    La narratrice est la maison, vaste demeure qui abrite la famille Zemka. Elle a connu les propriétaires précédents et vit au rythme des nouveaux et de leurs six filles aux destins si...
    Voir plus

    Cette saga familiale se déroule sur fond de fresque historique et débute en 1848, dans la Pologne occupée.
    La narratrice est la maison, vaste demeure qui abrite la famille Zemka. Elle a connu les propriétaires précédents et vit au rythme des nouveaux et de leurs six filles aux destins si différents mais révélateurs d’une époque. Les destins de ces femmes convergent vers le même idéal, l’amour et le mariage. Sous la férule d’un père autoritaire, elles se plieront ou, au contraire, tenteront d’échapper aux diktats machistes de leur époque.

    Récit épique et historique foisonnant en personnages hauts en couleur. L’auteur a l’art de la description, sait peindre les sentiments de ses personnages à petites touches sensibles et authentiques