Denis Labbe

Denis Labbe
Denis Labbé est né en 1965 à Lunéville, entre Vosges et Alsace, mais s'avoue Nordiste d'adoption depuis plus de vingt ans, tout en ayant conservé cet amour du fantastique propre à ses forêts natales. Docteur ès lettres, il est professeur de lettres modernes dans un lycée du Nord de la France. É... Voir plus
Denis Labbé est né en 1965 à Lunéville, entre Vosges et Alsace, mais s'avoue Nordiste d'adoption depuis plus de vingt ans, tout en ayant conservé cet amour du fantastique propre à ses forêts natales. Docteur ès lettres, il est professeur de lettres modernes dans un lycée du Nord de la France. Écrivain, poète, traducteur et critique, il a publié plus d'une quarantaine de nouvelles en France, en Belgique, au Québec et en Espagne, dont deux receuils (Marelles d'Ombre, éd. Argemmios et Miroirs d'Ambre, éd. Lokomodo), quatre recueils de poèmes (plus des textes dans diverses revues), un roman jeunesse Le Pavillon Maudit (éd. Syros) et un roman biographique Promenades avec Claude Seignolle (éd. ODS). En tant que critique, il est l'auteur de plus d'une centaine d'articles, coauteur de onze ouvrages de réfé¬rence dont Le Fantastique (éd. Ellipse) ou encore Harry Potter à l'école des sorciers (éd. Ellipse), et travaille actuellement sur une encyclopédie et un dictionnaire. Il collabore ou a collaboré à de nombreuses revues et magazines (Hauteurs, Khimaira, Faeries, Galaxies...), ainsi qu'à des sites internet. Plusieurs de ses nouvelles sont parues dans des anthologies telles De sang et d'encre (Naturellement), Ainsi soit l'ange (Oxymore), Identités (éd. Glyphe), mais également dans des revues aussi différentes que Phénix, Rétroviseur, Poésie Première, Hauteurs, Faeries ou encore Elegy. On lui doit aussi des traductions de Brian Lumley (Necroscope, Vamphyri), Graham Masterton, Kim Newman, Poppy Z. Brite. Il est l'auteur de quatre recueils de poèmes : Traces (concours le courrier de l'Orénoque, 7 poèmes publiés, 1994), Au pas des oiseaux (Editinter 1998), Entrevoix (Editinter 2001), Entretoises (éd. Froissart, 2001).

Avis (4)

  • add_box
    Couverture du livre « Omnia ; le sang des sorcières » de Denis Labbe aux éditions Chat Noir

    Les Fantasy d'Amanda sur Omnia ; le sang des sorcières de Denis Labbe

    Retrouvez d'autres chroniques sur mon blog : http://lesfantasydamanda.wordpress.com

    --- Des personnages aux humeurs changeantes ---

    Ce qui m'a choquée en débutant ce bouquin ? Découvrir à quel point les protagonistes étaient inconstants, en particulier dans le présent. J'ai eu l'impression...
    Voir plus

    Retrouvez d'autres chroniques sur mon blog : http://lesfantasydamanda.wordpress.com

    --- Des personnages aux humeurs changeantes ---

    Ce qui m'a choquée en débutant ce bouquin ? Découvrir à quel point les protagonistes étaient inconstants, en particulier dans le présent. J'ai eu l'impression d'un effet yo-yo qui a perduré jusqu'à la fin. Une fois, ils vont bien et s'aiment tous d'un amour incommensurable et l'instant d'après, rien ne va plus, ils ne peuvent plus se supporter ! Ceci est d'autant plus agaçant que Denis Labbé insiste sur ces sentiments changeants, créant une redondance inutile.

    Pour être honnête, j'ai trouvé que cela faisait très fouillis, que l'auteur gérait de façon chaotique les émotions de ses personnages et ce, malgré une plume agréable. Aussi, leurs relations m'ont paru soit exagérées soit trop simplistes. Pour preuve, la rencontre extrêmement maladroite de Revéna, Kiara et Louis lors de la rentrée scolaire, centrée sur le malaise ressenti par tous. Bref, ça ne l'a pas fait !

    --- Rien de très innovant à l'horizon ---

    Si la relation Revéna-Kiara relevait déjà du cliché – ce sont les meilleures amies du monde, bien sûr ! -, j'ai vraiment déchanté en voyant apparaître Mathilde et Marine dans le tableau. Sincèrement, je ne vois pas ce que le sauvetage d'une femme battue apporte au récit qui, je le rappelle, est censé relater une chasse aux sorcières. Or, en plus d'être totalement superflue, cette affaire s'étale quand même sur une centaine de pages… avant de passer définitivement à la trappe ! Là encore, je ne comprends pas bien l'intérêt.

    Résultat : l'histoire tarde à se mettre en place, et je me suis donc ennuyée pendant la première moitié du livre. Les rebondissements finissent par survenir certes, mais les transitions dans l'action m'ont paru inexistantes par moments, ce qui m'a forcée à relire certains passages pour mieux en appréhender le déroulement.

    Autre point négatif : cette impression de tourner en rond, au même titre que les personnages qui ne comprennent pas ce qui leur arrive. Ceci dit, ils semblent davantage intéressés par leurs émois affectifs que par les bouleversements dont ils font l'objet !

    Et je n'ai pas encore abordé la question du scénario qui emprunte le chemin de la facilité à de nombreuses reprises. A ce propos, vous en connaissez beaucoup, vous, des étudiants capables de repérer les agents d'une société secrète, alors qu'ils sont en pleine filature ? Elle n'a pas l'air si secrète que cela, cette société, finalement !

    --- Ne comptez pas sur la fin pour relever le niveau ! ---

    Facile et un brin expéditive, elle est loin d'offrir toutes les réponses. du coup, je me pose encore des questions telles que : quelle était la signification des cauchemars de Revéna ? Dans quelle mesure la trame de l'univers a-t-elle été affectée ? Quel est le rôle du Dieu cornu et de la Déesse ? Quelles étaient les intentions des membres du sabbat ? etc.

    Vous l'aurez donc compris, je n'ai pas été conquise par cette histoire qui comprend bon nombre de lacunes, à mes yeux.

  • add_box
    Couverture du livre « Miroirs d'ambre » de Denis Labbe aux éditions Lokomodo

    Mathilde Guillaume sur Miroirs d'ambre de Denis Labbe

    J’ai beaucoup aimé ce recueil de nouvelles très varié en genres et en thèmes. J’adore quand je peux explorer autant d’univers étranges et fantastiques en si peu de pages ! Dommage qu’il soit épuisé !

    En savoir plus sur : https://livraisonslitteraires.wordpress.com/2017/12/06/miroirs-dambre/

    J’ai beaucoup aimé ce recueil de nouvelles très varié en genres et en thèmes. J’adore quand je peux explorer autant d’univers étranges et fantastiques en si peu de pages ! Dommage qu’il soit épuisé !

    En savoir plus sur : https://livraisonslitteraires.wordpress.com/2017/12/06/miroirs-dambre/

  • add_box
    Couverture du livre « Les aventures de Bérénice et Profitroll t.1 » de Denis Labbe et Priscilla Grede aux éditions Sema Diffusion

    Andrée Lapapivore sur Les aventures de Bérénice et Profitroll t.1 de Denis Labbe - Priscilla Grede

    Voici un roman à la fois mignon et légèrement effrayant qui devrait plaire sans problème aux jeunes lecteurs, qu'ils soient filles ou garçons.

    Ce premier volume des aventures de Bérénice et Profitroll est le récit d'une rencontre improbable entre une jeune humaine dynamique et plutôt...
    Voir plus

    Voici un roman à la fois mignon et légèrement effrayant qui devrait plaire sans problème aux jeunes lecteurs, qu'ils soient filles ou garçons.

    Ce premier volume des aventures de Bérénice et Profitroll est le récit d'une rencontre improbable entre une jeune humaine dynamique et plutôt intrépide (Bérénice) et un petit Troll solitaire et mal dans sa peau (Profitroll). A travers la découverte de l'autre et de sa culture, les deux enfants vont percevoir le monde qui les entoure différemment, en prenant conscience des mensonges colportés par les adultes, mais également de l'origine et des raisons de ces mystifications. Bérénice et Profitroll vont apprendre à se connaitre et à s'apprécier, ils vont se soutenir et se protéger l'un l'autre contre la violence et les préjugés, jusqu'à ce que naisse une belle amitié.

    Le roman aborde en filigrane des thèmes positifs tels que l'acceptation de la différence, le plaisir de l'apprentissage et de la découverte, les bienfaits de la confiance en soi et de la prise de responsabilité ; tout ça (et bien plus) est disséminé dans une histoire pleine de gâteaux savoureux, de forêt enchantée et de grimoire magique (pour le côté mignon), de Trolls colériques mangeurs de chair humaine, d'enfant perdu réduit en esclavage et d'enfant rejeté à cause de son infirmité (pour le côté effrayant).

    Le texte est agréable à lire, avec un vocabulaire simple mais varié, un découpage dynamique et un bon dosage action / émotion. Les jeunes lecteurs pourront facilement s'identifier à l'un ou l'autre des jeunes héros, et apprendront à comprendre ceux qui n'ont pas le même caractère qu'eux.
    Petits plus à ce roman que j'ai bien apprécié, les recettes de gâteaux que l'on a envie de déguster et de cuisiner, et les dessins tout en rondeur qui illustrent harmonieusement le texte, atténuant les scènes les plus effrayantes.
    Seul petit bémol, j'ai trouvé le dénouement de l'histoire un peu rapide à mon goût ; cela n'enlève cependant rien à la compréhension du texte ni au charme de la lecture, et c'est avec plaisir que je lirais les prochaines aventures de Bérénice et Profitroll.

  • add_box
    Couverture du livre « Echos Obscurs » de Denis Labbe aux éditions Petit Caveau

    Gaëlle M. sur Echos Obscurs de Denis Labbe

    Malgré ces deux petits défauts que j’ai trouvé dans ce recueil de nouvelles : l’unité et les chutes, j’ai quand même passé un très agréable moment de lecture en compagnie des récits de Denis Labbé dans Echos Obscurs. L’ambiance m’a beaucoup plu et l’univers historique est totalement maîtrisé par...
    Voir plus

    Malgré ces deux petits défauts que j’ai trouvé dans ce recueil de nouvelles : l’unité et les chutes, j’ai quand même passé un très agréable moment de lecture en compagnie des récits de Denis Labbé dans Echos Obscurs. L’ambiance m’a beaucoup plu et l’univers historique est totalement maîtrisé par l’auteur, ce qui est vraiment appréciable et ancre vraiment les récits dans une époque définie. De plus l’ouvrage n’est pas long et les nouvelles se lisent très vite donc idéal à rajouter dans sa PAL, notamment à la venue d’Halloween (même si ce n’est pas encore la période).

    Alors oui, je recommande Echos Obscurs à tous ceux qui aiment se faire peur et frissonner. De quoi passer de bonnes heures de lecture, ç’a été le cas pour moi.
    https://pauseearlgreyblog.wordpress.com/2016/05/18/echos-obscurs-denis-labbe-plongee-dans-le-noir/

Discussions autour de cet auteur

Il n'y a pas encore de discussion sur cet auteur

Soyez le premier à en lancer une !