Denis Drummond

Denis Drummond

La biographie de cet auteur n'est pas encore disponible, proposez la vôtre : Contactez-nous

Avis (6)

  • add_box
    Couverture du livre « La vie silencieuse de la guerre » de Denis Drummond aux éditions Cherche Midi

    isav sur La vie silencieuse de la guerre de Denis Drummond

    Explorateurs de la rentrée littéraire 2019 Avis de la page 100 :

    S’il suffisait de prendre en photo les horreurs de la guerre pour faire un bon cliché, alors la photographie ne serait pas un art mais un simple instantané de la réalité.
    Enguerrand, le photographe de guerre, veut aller plus...
    Voir plus

    Explorateurs de la rentrée littéraire 2019 Avis de la page 100 :

    S’il suffisait de prendre en photo les horreurs de la guerre pour faire un bon cliché, alors la photographie ne serait pas un art mais un simple instantané de la réalité.
    Enguerrand, le photographe de guerre, veut aller plus loin, il veut montrer le fond des choses, sa propre interprétation de la noirceur, et à sa mort, il n’aura réalisé que quatre clichés majeurs, quatre compositions qui devraient révolutionner notre regard sur la guerre.
    Et c’est aux deux personnes qu’il aime le plus, son ancienne compagne l’humanitaire Jeanne et son ami le galeriste Gilles, qu’il confie la responsabilité de les transmettre au monde.
    Je me suis passionnée par ce rapport entre la vie de la guerre et sa transcription en photos. Je n’avais jamais imaginé la dimension de ces témoignages photographiques et l’importance de l’interprétation de l’artiste qui nous les transmet. C’est pour moi une découverte de la photographie comme un art majeur.
    Un début passionnant. J’ai hâte de lire la suite !

  • add_box
    Couverture du livre « La vie silencieuse de la guerre » de Denis Drummond aux éditions Cherche Midi

    Christlbouquine sur La vie silencieuse de la guerre de Denis Drummond

    Enguerrand était photographe, il a couvert les guerres des XXème et XXIème siècles. A sa mort, il laisse à Jeanne, son ex-compagne, quatre journaux intimes et quatre négatifs. Ces carnets et photos sont à chaque fois liés à une guerre qu’il a traversé et dont il a rapporté ces témoignages grâce...
    Voir plus

    Enguerrand était photographe, il a couvert les guerres des XXème et XXIème siècles. A sa mort, il laisse à Jeanne, son ex-compagne, quatre journaux intimes et quatre négatifs. Ces carnets et photos sont à chaque fois liés à une guerre qu’il a traversé et dont il a rapporté ces témoignages grâce à son travail. Charge à Jeanne de se mettre en relation avec un galériste, Gilles, afin de mettre sur pied une exposition de ces photos.

    Arrivée à ce stade de la lecture, ayant traversé la guerre au Rwanda en 1994 et entrant dans celle de Bosnie en 1995, je dois dire que je n’ai pas encore compris où l’auteur m’entraîne.
    Je suis un peu gênée par les incessants allers-retours entre les lectures des carnets d’Enguerrand et ce qui concerne Gilles et Jeanne. J’ai du mal à me plonger totalement dans le livre qui me semble travailler surtout sur l’esthétique (des images, du texte).

    Pour le moment je reste en marge et ne ressens pas l’émotion qui devrait prédominer compte tenu du sujet.

  • add_box
    Couverture du livre « La vie silencieuse de la guerre » de Denis Drummond aux éditions Cherche Midi

    Laulau Bob sur La vie silencieuse de la guerre de Denis Drummond

    Rendez-vous de la page 100 - Explorateur(rice) de la Rentrée Littéraire 2019

    La Vie silencieuse de la guerre (vie avec un grand V) nous emmène dans une quête de l’art de la guerre et de la photographie. Au travers des cent première pages nous faisons la rencontre de Jeanne et de Gilles, deux...
    Voir plus

    Rendez-vous de la page 100 - Explorateur(rice) de la Rentrée Littéraire 2019

    La Vie silencieuse de la guerre (vie avec un grand V) nous emmène dans une quête de l’art de la guerre et de la photographie. Au travers des cent première pages nous faisons la rencontre de Jeanne et de Gilles, deux personnages à la sensibilité artistique et émotionnelle acérée. Ces deux-là vont découvrir le journal de bord d’Enguerrand qui nous décrit son premier voyage au Rwanda en 1994, en plein cœur de la guerre civile, un voyage où l’humain prendra un tout autre visage et où les rencontres marqueront le cœur du photographe.

    A ce stade de la lecture, l’univers dans lequel souhaite nous emmener l’auteur reste flou, je reste dans l’expectative face à un roman qui me semble en apparence fastidieux.

  • add_box
    Couverture du livre « La vie silencieuse de la guerre » de Denis Drummond aux éditions Cherche Midi

    Nath Bertrand sur La vie silencieuse de la guerre de Denis Drummond

    Explorateurs de la rentrée littéraire - Avis de la page 100

    Un sujet qui a tout pour me plaire : le sort des migrants, des réfugiés, de ceux que la guerre pousse hors de chez eux...
    Un angle narratif intéressant : quatre visions, quatre voix, quatre négatifs.. Et un journal intime..
    La...
    Voir plus

    Explorateurs de la rentrée littéraire - Avis de la page 100

    Un sujet qui a tout pour me plaire : le sort des migrants, des réfugiés, de ceux que la guerre pousse hors de chez eux...
    Un angle narratif intéressant : quatre visions, quatre voix, quatre négatifs.. Et un journal intime..
    La barbarie humaine passée au crible, dans toute son horreur et dans tout l'impact qu'elle peut avoir, tant dans son "pendant" que dans son après..
    Toutefois, j'ai un peu de mal avec ces temporalités , ces va et vient.. PPeut-être est ce trop violent pour moi..Bon je n'en suis qu'au début, plongée dans le cauchemar rwandais.. A suivre donc...

Discussions autour de cet auteur

Il n'y a pas encore de discussion sur cet auteur

Soyez le premier à en lancer une !