Delphine Bertholon

Delphine Bertholon

Scénariste de profession, Delphine Bertholon, née en 1976 à Lyon, est une écrivaine française. Elle a publié quatre romans publiés chez JC Lattès : "Twist", "L’Effet Larsen", "Grâce" et, plus récemment, "Le soleil à mes pieds" et "Les corps inutiles".

Scénariste de profession, Delphine Bertholon, née en 1976 à Lyon, est une écrivaine française. Elle a publié quatre romans publiés chez JC Lattès : "Twist", "L’Effet Larsen", "Grâce" et, plus récemment, "Le soleil à mes pieds" et "Les corps inutiles".

Articles (3)

Voir tous les articles

Avis (80)

  • Couverture du livre « Les corps inutiles » de Delphine Bertholon aux éditions Lgf

    0.2

    Aline GARCIA sur Les corps inutiles de Delphine Bertholon

    J'ai lu presque en apnée ce joli roman, quasiment en asphyxie. Il y a beaucoup de choses qui ont fait écho en moi.

    C'est donc l'histoire d'un traumatisme et de ce qui va s'ensuivre...
    Le résumé du livre en dit beaucoup trop déjà.

    L'auteur entre en profondeur dans la psychologie de son...
    Voir plus

    J'ai lu presque en apnée ce joli roman, quasiment en asphyxie. Il y a beaucoup de choses qui ont fait écho en moi.

    C'est donc l'histoire d'un traumatisme et de ce qui va s'ensuivre...
    Le résumé du livre en dit beaucoup trop déjà.

    L'auteur entre en profondeur dans la psychologie de son héroïne.
    On découvre ce qui s'est passé à ses 15 ans et ce qui se passe à ses 30 ans.

    Chacun réagit avec ses armes face à une agression...
    Consciemment ou inconsciemment, il faut continuer à vivre.
    Et face a une famille étouffante qui ne sait pas garder un secret...
    Où le domaine de l'intime n'est pas respecté.

    Clémence a décidé de se taire...

    Et que faire de cette colère, de cette culpabilité ?

    Ce récit est sur un fil, à la limite de la folie, Clémence est attachante dans sa quête de normalité... Mais plus rien n'est normal, elle a été bousillée...

    Comment se reconstruire, si cela est possible ?

    C'est le premier roman que je lis de l'auteur et ce ne sera pas le dernier, son écriture est jolie, élégante et va en profondeur des choses.

    Même si cela m'a fait revivre certaines choses que ma mémoire a enterrées... je pensais avoir oublié.

    Pour survivre, on oubli... ou pas...

    Pour savoir si Clémence va s'en sortir... Il faut lire ce joli roman.

  • Couverture du livre « Coeur-naufrage » de Delphine Bertholon aux éditions Lattes

    0.25

    Aline GARCIA sur Coeur-naufrage de Delphine Bertholon

    Une histoire magnifique.

    Un amour n’est jamais anodin surtout lorsqu’on a 17 ans et que l’on s’appelle Lyla… Mon cœur s’est serré, mes larmes ont coulé aussi.. L’histoire de Joris et Lyla m’a émue, Lyla et Joris si forts et si fragiles… Ils sont touchants.

    Cette lecture vous prends aux...
    Voir plus

    Une histoire magnifique.

    Un amour n’est jamais anodin surtout lorsqu’on a 17 ans et que l’on s’appelle Lyla… Mon cœur s’est serré, mes larmes ont coulé aussi.. L’histoire de Joris et Lyla m’a émue, Lyla et Joris si forts et si fragiles… Ils sont touchants.

    Cette lecture vous prends aux tripes.. Vous vous dites : « et ensuite? » « non, pas possible ? »…et ?… et ?

    J’aime la fluidité de l’écriture de Delphine Bertholon, les mots sont justes, ils ont l’air faciles, on sent bien pourtant qu’ils sont choisis et non posés au hasard. Delphine Bertholon sait tellement faire passer les émotions, c’est une magicienne.

    J’en reste chamboulée, et je n’ai pas envie de redescendre pour le moment.

    Je crains de ne pas pouvoir en écrire beaucoup plus sur ce roman…

    Qu’attendez vous pour le lire ?

  • Couverture du livre « Cabine commune » de Delphine Bertholon aux éditions J'ai Lu

    0.2

    Sophie Gauthier sur Cabine commune de Delphine Bertholon

    Cette cabine commune dans une boutique de luxe est en quelque sorte le théâtre de l'apparence.
    Les clientes s'y succèdent, s'y rencontrent et se confrontent aux miroirs que leur tendent les autres. Conversations, remarques acides, exigences en tout genre se croisent, rebondissent, entaillent,...
    Voir plus

    Cette cabine commune dans une boutique de luxe est en quelque sorte le théâtre de l'apparence.
    Les clientes s'y succèdent, s'y rencontrent et se confrontent aux miroirs que leur tendent les autres. Conversations, remarques acides, exigences en tout genre se croisent, rebondissent, entaillent, avant de s'évanouir parmi les rayonnages dévastés.
    Louise, Caroline, Sam, Fabrice et Benjamin y passent leurs journées à s'agiter pour satisfaire la clientèle alors que Diane la responsable, supervise le tout du fond de son bureau en "fumant des clopes".
    Les dialogues crépitent sans répit et de cette bande-son hilarante et caustique émerge le défilé d'une portion d'humanité. De cette humanité qui déshabille son langage de toute civilité pour s'adresser aux vendeuses et vendeurs.
    C'est d'une telle justesse que je n'entrerai plus dans une cabine d'essayage (commune ou pas) sans vérifier auparavant que Delphine Bertholon n'y a pas dissimulé un micro !
    Percutant et drôlissime !

Voir tous les avis

Discussions autour de cet auteur

Il n'y a pas encore de discussion sur cet auteur
Soyez le premier à en lancer une !

Lancez une discussion

Pour lancer une discussion, vous devez être connecté...
Vous n'avez pas encore de compte ? Rendez-vous ici et laissez-vous guider !

Récemment sur lecteurs.com