Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

Delia Owens

Delia Owens

La biographie de cet auteur n'est pas encore disponible, proposez la vôtre : Contactez-nous

Avis sur cet auteur (46)

  • add_box
    Couverture du livre « Là où chantent les écrevisses » de Delia Owens aux éditions Seuil

    Violaine belouard sur Là où chantent les écrevisses de Delia Owens

    D'instinct je n'allais pas vers ce livre. J'avais du mal avec la couverture. Puis Sophie, bibliothécaire, l'a mis dans la liste du club de lecture. C'était l'occasion de le lire et de découvrir. Et de me rendre compte que parfois mes arguments sont un peu bêtes pour m'éloigner d'un...
    Voir plus

    D'instinct je n'allais pas vers ce livre. J'avais du mal avec la couverture. Puis Sophie, bibliothécaire, l'a mis dans la liste du club de lecture. C'était l'occasion de le lire et de découvrir. Et de me rendre compte que parfois mes arguments sont un peu bêtes pour m'éloigner d'un livre.

    Kya, un personnage qu'on n'oublie pas. Ce qui intrigue dans ce récit c'est l'abandon de cette jeune fille de 10 ans en plein coeur des marais par sa famille. Comment c'est possible ? Et comment pouvait-elle survivre ? C'est presque irréaliste ce début de roman.

    Pourtant c'est instinctif, on se prend d'affection pour Kya dès les premières pages. Et elle fait partie des personnages les plus marquants de mon année de lecture 2020. Elle a un caractère forgé dans le béton, elle ne se laissera jamais abattre et son univers est tellement incroyable, on a envie de plonger dedans la rejoindre.

    Entre l'histoire de Kya et les descriptions magnifiques des paysages, des sensations et des sentiments, tout est rassemblé pour faire de ce livre un coup de coeur.

    Cela semble facile d'ailleurs de le classer en coup de coeur mais difficile de trouver une autre nuance plus claire.

    C'est un roman qui a de la puissance, il met en avant un mode de vie rude, compliqué et dont peu de gens voudraient et pourtant en quittant le livre, je crois que j'aurai aimé avoir un endroit comme celui qu'à Kya. Un endroit que je connais par coeur et qui serait capable de me rassurer juste parce que j'y suis.

    Kya est une héroïne singulière et son double masculin, Tate, est un garçon auquel on a parfois envie de donner une petite claque pour qu'il se réveille mais finalement la beauté de son être tient dans sa difficulté à poser les bons mots sur ce qu'il ressent. Kya n'est pas de ces femmes qui réclament un dû, elle veut vivre oui mais pas être soumise. J'ai trouvé que l'auteure avait été très habile dans sa façon de transmettre des messages, de travailler la psychologie de Kya. On est très loin des romans portés par le féminisme contemporain. On est plutôt sur un plaidoyer autour de la femme, de sa condition mais sans attaquer systématiquement la gente masculine. Et puis ce roman est la preuve qu'une femme peut se suffire à elle-même sans être sans cesse rattachée à un homme.

    Ce livre oblige à une introspection sur notre vie, sur nos choix, sur nos rêves aussi et il donne aussi une leçon de vie magistrale. On peut apprendre beaucoup si on laisse infuser les mots.

    Une magnifique ode à la nature mais aussi à l'être humain, un livre qui aura su me chambouler. Avec ce livre je me rends compte que j'aime énormément les romans où le héros qu'il soit homme ou femme, ne soit justement pas simplement rattaché à son sexe mais plutôt à ses idées, à son âme et à ce qu'il est.

    Il fait partie des livres que je recommande vivement à celui ou celle qui est prêt à se prendre une belle preuve qu'on peut être foncièrement bon et réussir sa vie.

  • add_box
    Couverture du livre « Là où chantent les écrevisses » de Delia Owens aux éditions Seuil

    Sy Dola sur Là où chantent les écrevisses de Delia Owens

    Très gros coup de coeur

    Kya, est une petite fille qui doit se débrouiller pour vivre dans les marais de Barkley Cove, une petite ville de Caroline du Nord. Elle est âgée de 9 ans, quand sa mère fuit son mari violent. C'est ensuite au tour de son grand frère de partir, la laissant seule avec...
    Voir plus

    Très gros coup de coeur

    Kya, est une petite fille qui doit se débrouiller pour vivre dans les marais de Barkley Cove, une petite ville de Caroline du Nord. Elle est âgée de 9 ans, quand sa mère fuit son mari violent. C'est ensuite au tour de son grand frère de partir, la laissant seule avec un père alcoolique, violent et accro au poker.

    Kya va apprendre à vivre, à se nourrir avec ce que la maris va lui donner. Elle grandira ainsi sans aucune instruction autre que celle que va lui donner Tate, une fois qu'il aura réussi à l'apprivoiser.

    Même si elle est débrouillarde, endurcie par cette vie, elle est n'est pas armée pour affronter certains comportements et reste naïve et crédule notamment quand un homme lui promet une autre vie. Un événement subit va la renvoyer à ses habitudes de vie, et elle ne devra compter que sur elle-même à nouveau.

    C'est un très beau roman, très ancré dans la nature, qui se lit très bien et qui nous happe. Il traite de thèmes sociétaux qui sont toujours d'actualité : alcoolisme, violence faite aux femmes, harcèlement à l'école, jugement des autres, isolement.

    Comme il est très ancré dans la nature, on la remercie pour ce qu'elle apporte : nourriture, bien-être, ressourcement, compréhension, aide.

    C'est un très beau voyage qui nous est offert et et l'on ne peut que sortir ravi, grandi de cette lecture qui nous ouvre l'esprit et qui est comme une promesse à la vie.

  • add_box
    Couverture du livre « Là où chantent les écrevisses » de Delia Owens aux éditions Seuil

    Stéphanie Lyon sur Là où chantent les écrevisses de Delia Owens

    Là où chantent les écrevisses de @authordeliaowens

    Direction les marais de la Caroline du Nord, dans les années 60.
    Kya, 10 ans, est abandonnée par sa famille, lui laissant pour vivre les recettes de sa mère et les connaissances des marais de son père. Elle devient alors La fille des marais,...
    Voir plus

    Là où chantent les écrevisses de @authordeliaowens

    Direction les marais de la Caroline du Nord, dans les années 60.
    Kya, 10 ans, est abandonnée par sa famille, lui laissant pour vivre les recettes de sa mère et les connaissances des marais de son père. Elle devient alors La fille des marais, que l'on accusera des années plus tard du meurtre de Chase, garçon de la ville très apprécié.
    Sa vie n'est que combats, solitude mais si volontaire et amoureuse des ses marais qu'elle les décrira sous toutes les coutures dans des livres.
    Est-elle l'assassin de Chase ? L'auteure nous fera douter de tout et de tous.

    Cette petite pépite, malgré quelques petites longueurs parfois, aborde plusieurs thèmes comme la violence conjugale sous emprise d'alcool, la liberté aux dépens de l'abandon, la discrimination raciale (n'oublions pas que l'histoire se passe en Amérique dans les années 60), la solitude, le jugement, la différence, le viol.. et l'on s'enrichit de connaissances sur les oiseaux, la biologie à travers l'amour que portent l'auteure et Kya les marais.

  • add_box
    Couverture du livre « Là où chantent les écrevisses » de Delia Owens aux éditions Seuil

    BERNARD DOMINIQUE sur Là où chantent les écrevisses de Delia Owens

    Bonjour, je suis encore toute émue de ma lecture. Quels paysages sublimes , quelle histoire touchante , quel don pour décrire les émotions. Délia Cowens nous entraîne dans la vie de Kya , fille des marais...
    C'est une guirlande de bonheur que de parcourir cette nature où l'autrice nous plonge :...
    Voir plus

    Bonjour, je suis encore toute émue de ma lecture. Quels paysages sublimes , quelle histoire touchante , quel don pour décrire les émotions. Délia Cowens nous entraîne dans la vie de Kya , fille des marais...
    C'est une guirlande de bonheur que de parcourir cette nature où l'autrice nous plonge : on est totalement immergée dans la vie de Kya,son personnage et on sent palpiter le cœur de la Nature : " le jour brûlait par ce matin d'août et le souffle humide du marais suspendait du brouillard aux branches des chênes et des pins "
    J'avais l'impression de marcher dans les marais avec Kya, de sentir la sueur dans mon cou , sur mes bras... De piétiner dans la boue , de me faufiler parmi les herbes folles , les ronces . J'entendais le mouvement des herbes , je voyais le marais scintiller : " là, à la place des estuaires et des immenses étendues d'herbes de son marais , on voyait l'eau claire scintiller à perte de vue à travers une lumineuse forêt de cyprès largement espacés"
    J'ai vu les oiseaux décrits dans ce roman comme si j'avais été auprès de Kya : " des hérons , des cigognes d'une blancheur aveuglante étaient perchés parmi les nénuphars et autres plantes flottantes ,une végétation si verte qu'elle semblait resplendir sous le soleil"
    J'ai découvert l'amour de la Nature à travers ce roman. Délia Owens est zoologiste ,biologiste et sait nous faire partager, ressentir ces instants uniques qu'elle doit vivre dans la Nature. Elle a su donner à son personnage Kya un réalisme tel qu'on voudrait être son amie , on admire son courage, on a le cœur qui accélère quand on se rend compte combien la vie peut être un combat. On sourit quand on la voit si heureuse auprès des oiseaux . On l'admire en la voyant grandir, progresser, avancer , ne jamais se laisser abattre.
    Ce roman est coupé en deux histoires , d'abord celle de Kya puis la mort d'un jeune homme... Quel lien peut- il y avoir entre Kya , jeune fille qui vit seule et cet homme ? Je vous laisse le découvrir
    C'est un livre magique , plein de beauté , cruel parfois mais plein d'émotions. Belles lectures. Prenez soin de vous